Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Les utilisateurs d'Apple Watch atteints d'arythmie cardiaque ne vont pas plus souvent chez le médecin

Mickaël Bazoge

Thursday 03 June 2021 à 07:00

Santé

Une nouvelle étude clinique relevée par The Verge montre que les personnes souffrant d'arythmie cardiaque et porteuses d'Apple Watch ou de bracelets Fitbit ne multiplient pas les visites chez leur médecin traitant. En revanche, ils procèdent plus souvent à une opération de chirurgie, l'ablation cardiaque, qui vise non pas à retirer le cœur (malheureux 😅 !), mais à y créer une lésion ou une cicatrice qui empêchent les troubles du rythme cardiaque de réapparaitre.

L'étude, réalisée par l'école de médecine de l'Université de l'Utah, a porté sur un petit échantillon de 125 personnes souffrant de fibrillation auriculaire et utilisatrices de montres et de bracelets connectés. Les cardiologues ont comparé les résultats obtenus par les visites de ces cobayes, en les comparant à un groupe de 500 personnes ayant le même problème de santé, mais non équipées d'Apple Watch ou d'autres appareils.

Premier enseignement : durant les trois mois de l'étude, les porteurs de gadgets électroniques ne venaient pas frapper à la porte de leurs médecins plus que les autres. Une bonne nouvelle pour les professionnels de la santé qui peuvent craindre une recrudescence de visites injustifiées (lire aussi : Entretien : les cardiologues face à l’ECG de l’Apple Watch). En revanche, et c'est le deuxième enseignement, les utilisateurs d'Apple Watch et de Fitbit ont eu droit à davantage de procédures médicales, en particulier la fameuse ablation cardiaque.

L'étude, dont la portée est limitée au vu du nombre de cobayes, ne dit pas si les porteurs de wearables qui ont eu une ablation souffraient de symptômes plus aigus que le groupe de contrôle, ou si le fait d'avoir un cardiofréquencemètre au poignet les ont poussé à aller voir leur médecin pour obtenir l'opération. Un des auteurs explique que les individus ayant une arythmie cardiaque sont plus enclins à acheter une montre ou un bracelet de suivi physique ; cela leur permet ensuite de justifier d'une visite médicale et éventuellement de se faire opérer.

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner