Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

En selle avec watchOS 10 : le couple Apple Watch + iPhone fait-il un bon ordinateur de vélo ?

Christophe Laporte

Wednesday 06 December 2023 à 20:30

Sport

La nouveauté de watchOS 10 que personne n’a vu venir, c’est la possibilité d’utiliser l’écran de l’iPhone comme moniteur lorsque l’on lance un exercice Vélo sur son Apple Watch. Car c’est bien beau d’avoir une Apple Watch qui prend en charge toute une série de capteurs (vitesse, cadence, puissance), encore faut-il avoir les données en question sous le nez quand on en a vraiment besoin, c’est-à-dire quand on pédale. Jeter un coup d’œil sur son poignet n’est guère pratique surtout en plein effort.

En selle avec watchOS 10 🚴

Jusque-là, les fabricants proposaient deux solutions bien distinctes. La première notamment utilisée par Polar consistait à fournir un adaptateur pour fixer la montre sur le vélo. C’est radin-malin, reste que l’on est limité par le petit écran de la montre. Et surtout, dans le cadre d’un exercice, cela contraint à investir dans une ceinture cardiaque — ce qui du reste est toujours une bonne idée pour un suivi précis.

Image Polar

L’autre possibilité, c’était d’investir dans un bon vieil ordinateur de vélo. Les modèles ne manquent pas, et il y en a pour toutes les bourses, du premier prix qui commence à moins de 100 € au très haut de gamme, avec notamment le Garmin Edge 1040 Solar qui coûte plus de 700 €.

Image Garmin

C'est là qu'intervient Apple avec un discours assez simple : puisque vous avez une Apple Watch, vous avez forcément un iPhone, et par conséquent, ce dernier peut désormais devenir votre ordinateur de vélo.

La démarche d’Apple est originale cela dit. Elle met au cœur de son projet sportif l’Apple Watch, qui fait tout le boulot, alors que l’iPhone pourrait très bien occuper cette position centrale. C’est ce qu’ont toujours fait ou presque les éditeurs tiers proposant des apps destinés à faire de l’iPhone un ordinateur de vélo. C’est le cas de Cadence, Komoot, Ride with GPS ou encore CycleMeter. Avec ces apps, l’Apple Watch est souvent un compagnon qui, même si elle peut parfois être utilisée de manière autonome, sert surtout comme moniteur de fréquence cardiaque.

Sur le papier, l’iPhone a tout pour être un excellent ordinateur de vélo

À chaque fois que j’ai interrogé des vendeurs dans des boutiques spécialisées sur la possibilité d’utiliser un smartphone comme ordinateur de vélo, j’ai eu le droit à des regards circonspects. Certes, c’était il y a quelques années, mais on m’avait rétorqué en premier lieu que l’iPhone ne tiendrait pas la distance, sachant qu'on trouve des ordinateurs de vélo avec une autonomie dépassant les 30 heures. On pourrait rétorquer qu’on ne fait pas tous les jours des sorties de 30 heures, mais imaginez une belle et longue balade par une belle journée de printemps…

Cet article est réservé aux membres du Club iGen


Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone et soutenez le travail d'une rédaction indépendante. Le Club iGen, c'est:

  • des articles de qualité rien que pour vous
  • un podcast exclusif
  • pas de publicité
  • un site dédié !

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner