Swimbot : un assistant pour la natation

Christophe Laporte |

Les traqueurs d’activité ont grandement contribué à l’essor de l’informatique vestimentaire. Mais tous les sports ne sont pas égaux entre eux face à l’arrivée de ce type d’objets. La natation fait figure de parent pauvre.

Il faut dire que les contraintes sont plus nombreuses que pour un gadget spécialisé dans la course à pied par exemple. L’appareil doit être étanche, doit pouvoir être manipulé dans un contexte très humide (essayez de manipuler l’Apple Watch avec juste un peu d’eau dessus) et l’interaction ne peut se limiter à l'écran.

Partant sans doute de ce constat, une société française travaille depuis un certain temps déjà sur Swimbot. Cet appareil qui prend la forme d’un petit baladeur MP3 se glisse sous le bonnet et comprend des écouteurs à résonance crânienne.

L’intérêt de Swimbot, c’est qu’il n’est pas un simple tracker d’activité, c’est un véritable assistant, qui certes ne cherche pas à remplacer un professeur de natation, mais qui peut vous aider à établir vos entrainements et à corriger certaines mauvaises positions.

En effet, les écouteurs permettent de diffuser de la musique, mais également à vous envoyer des signaux sonores lorsque votre position est incorrecte ou dans le cadre d’un entraînement. Parmi les exercices proposés par Swimbot, vous pouvez apprendre à garder la tête fixe pour optimiser votre alignement, à réduire les mouvements verticaux inutiles et à vous entrainer selon différents tempos.

Swimbot dispose d’un petit écran couleur permettant d’accéder aux différentes fonctionnalités. Il se synchronise avec un smartphone en Bluetooth sur lequel vous pouvez analyser votre séance. Enfin, Swimbot met à disposition de ses clients une série de tutoriels en 3D pour les aider à progresser.

Sur le papier, Swimbot est prometteur. Comme souvent dans ce genre de cas, encore faut-il que la réalisation soit à la hauteur. Il est possible de précommander l’objet sur Indiegogo à partir de 249 €. Les premiers exemplaires devraient être livrés cet été.

avatar ovea | 

C'est avec les explications qu'il est possible de comprendre en quoi un capteur d'accélération peut obtenir l'information linéaire pouvant interprété le manque d'homogénéité énergétique de la nage.

Gageons que comme pour la prise de son on pourra bientôt disposer de multiples capteurs à chaque articulation pour se passer de la petite vidéo et ainsi connaitre les défauts de positionnement en temps réel …

(À SUIVRE)

CONNEXION UTILISATEUR