Éric Carreel, cofondateur de Withings, entre en négociations exclusives pour acheter Nokia Health

Anthony Nelzin-Santos |

Nokia annonce « être entrée en négociations exclusives avec Éric Carreel […] en vue de la cession de sa division Digital Health ». Autrement dit, le cofondateur de Withings est le dernier candidat en lice pour l’acquisition d’une division construite autour des équipes de Withings, achetée par Nokia en 2016. Ces négociations, qui doivent se conclure dans le courant du deuxième trimestre, sont le prélude à une acquisition en bonne en due forme.

Annoncée en février dernier, la cession de la division Digital Health est au cœur d’un repositionnement de Nokia, qui souhaite désormais se concentrer sur la monétisation de sa propriété intellectuelle et le développement de ses activités B2B. Cette division n’est autre qu’une réincarnation de Withings, achetée par Nokia en avril 2016 pour 170 millions d’euros.

Débauché chez Samsung pour reprendre en main une division à la dérive, Gregory Lee avait qualifié « d’erreur » l’abandon de la marque Withings, et mené une large réorganisation en Californie et en Finlande. Dès lors, le sort de la division était scellé. Après avoir arrêté le développement de nouveaux produits, et même annulé la commercialisation de produits achevés, il n’avait plus comme autre tâche que d’organiser la cession de la société.

Dans les dernières semaines des négociations, cinq prétendants étaient en lice : Nest, Samsung, Logitech, Netatmo1, et enfin Éric Carreel. L’option européenne avait la préférence du gouvernement français, inquiet des conséquences de la collecte et du traitement des données (para)médicales, et fervent promoteur du développement de compétences françaises en intelligence artificielle.

Éric Carreel est familier des arcanes du pouvoir : un temps vice-président de l’association de promotion de l’économie numérique France Digitale, il fut responsable du plan industriel « Objets connectés » d’Arnaud Montebourg. Avant de fonder Withings avec Cédric Hutchings et Frédéric Potter, en 2009, il avait créé Inventel avec Jacques Lewiner, en 1990.

Pionnier du triple play, Inventel avait notamment conçu la Livebox. Lorsque Thomson avait acheté Inventel en 2005, Éric Carreel avait pris la direction technique des produits domestiques de la société. Serial entrepreneur détenteur de nombreux brevets, Carreel a aussi fondé Sculpteo, une plateforme d’impression 3D, et Invoxia, un fabricant de téléphones IP.


  1. Co-fondée par Fred Potter, autre cofondateur de Withings.

avatar Lu Canneberges | 

Super nouvelle !

avatar mightysmurf | 

Ouroboros 🐍

avatar bigwiz | 

Si cela pouvait revenir au main de Éric Careel ou au pire Fred Potter patron de Netatmo qui aussi commence à développer des produits santé

avatar Franck971 | 

Une potentiel bonne nouvelle...
Si en en plus il peut ressusciter la marque Withings et redorer son blason ça serait top

avatar bonnepoire | 

Redorer son blason avec des produits boiteux ou pas super fiables...
Le problèmes des français en high tech c'est que rien n'est fini/fiable/optimisé/évolutif

A part Netatmo, les marques françaises font souvent pâles figure et Withings faisait vraiment pas de bons produits.

avatar MisteriousGaga | 

Ce serait génial que withings revienne 😍😍

avatar iPop | 

@MisteriousGaga

On se cotise ?

avatar bonnepoire | 

Les mecs qui veulent qu'une marque revienne mais ne l'achèteront pas...

avatar MisteriousGaga | 

@bonnepoire

J’ai une balance withings qui analyse l’air ambiant et qui fait capteur cardiaque, je m’en sert absolument tous les jours et juste avant le rachat je pensais acheter d’autres produits de la marque.
J’utilise toujours l’app « Health Mate » même si elle est vraiment pas terrible depuis que Nokia a mis sa touche dedans.

Je pense faire partie des personnes qui veulent que Withings revienne pour rien ^^

avatar monsieurbilly | 

La vente de Withings devait permettre de s’adosser à une marque connue pouvant permettre de mieux développer la gamme et résister aux mastodontes du secteur.
Withings va repartir du même point qu’en 2016 donc, et j’espère que la société pourra suffisamment gagner en renommer et en reconnaissance pour grossir et résister aux géants américains.

avatar arekusandoro | 

Ha cool après les promo sur wirhings on va l’avoir sur les meme mais sous Nokia

avatar lepoulpebaleine | 

C’est vraiment n’importe quoi la relation industrie/finance.
Une super marque Withings (avait-elle des problèmes financiers ?) rachetée sans aucune logique industrielle. Puis une stagnation et même un gros bide, tout ça pour que ces ploucs ne Nokia déclarent qu’ils veulent se recentrer sur bla-bla-bla.
Espérons que la marque revienne de manière pérenne, car elle le mérite.

NB - J’ai plusieurs produits Withings : très bien.

avatar Yacc | 

@lepoulpebaleine

Tu devrais t’essayer à faire du business puisque tu crois que c’est si facile 🙄

avatar lepoulpebaleine | 

@Yacc

Non, je ne dis pas du tout que c’est facile !
Je dis que certains font n’importe quoi et que même un incompétent comme moi peut s’en rendre compte.

avatar Yacc | 

@lepoulpebaleine

Les constats à posteriori sont toujours facile surtout quand on a une vision très parcellaire des enjeux.

Nous connaissons fort peu des tenants et des aboutissants de ces opérations 😏

avatar lepoulpebaleine | 

@Yacc

On est d’accord : les vrais « visionnaires » sont très rares.

Mais quand même, je déplore que dans pas mal de boîte, il y ait une telle séparation entre le marketing et l’ingénierie.

avatar Yacc | 

@lepoulpebaleine

Un des drames de l’époque est le syndrome du « ceux qui ne font pas le même métier que moi sont des cons »

C’est stérile et très contreproductif.

Les rois du pétrole sont souvent ceux qui ont une double culture tech et business.

avatar wontollax | 

Pourvu qu’il puisse conclure!!!

avatar Theketchupman | 

C’est effectivement une très bonne nouvelle.

avatar Mini Best | 

Si seulement la marque pouvait revenir à ce qu’elle était et repartir de plus belle, ça serait génial!
Ils avaient de bonnes idées et globalement de bons voir très bons produits.
Un nouvel espoir

avatar Marc09500 | 

Bye bye NOKIA👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻
Le repreneur ne pourra faire pire 😹😹😹😹
Vivement que WITHING revienne et nous donne enfin des produits français dignes de cette marque 👍🏻👍🏻👍🏻😁😁😁

avatar lmouillart | 

Ça a été une super idée de la part de Nokia de liquider tout son stock brandé withings, et de devoir faire pareil pour le stock brandé nokia. \o/

avatar stemou75 | 

Nokia : que des désastres ces 10 dernières années.

Quand on pense qu’on adorait les produits de cette marque au début des années 2000 !

Une poule aux œufs d’or peut vraiment rapidement être tuée lorsque que le management n’est plus à la hauteur. 🙄

avatar arowbase | 

Nokia je les maudits!
Tout ce qu’ils touchent ils font de la m——e.

Ce serait top si l’ex-nouveau Withings remettait la fonction vitesse d’onde de pouls que ces couillons de Nokia ont enlevé.

Et puis il y aurait le cloud de la caméra à refaire de fond en comble tellement il est bugué ....

avatar Iounmoutef | 

Excellente nouvelle. Puissent les erreurs manifestes de Nokia être effacées, et Withings repartir sur les bases qui avaient fait la réputation de la société : bons produits, super logiciels, relations saines avec les clients. Dire qu’à une époque, Nokia c’était le top du top. Maintenant, en deux ans (?), ils ont juste été capables de massacrer une vraiment bonne marque. J’ai encore en travers de la gorge les « mises à jour » de la balance ayant pour seul objet de retirer des fonctions qui m’importaient (et pour lesquelles j’avais décidé de payer un prix plus élevé) !

CONNEXION UTILISATEUR