Premiers retours d'expérience des utilisateurs d'Apple Watch chez l'assureur Aetna

Florian Innocente |

La semaine dernière, Apple et l'assureur santé américain Aetna s'étaient réunis autour du sujet de l'Apple Watch. CNBC, qui avait évoqué cette rencontre, donne maintenant plus de détails sur la teneur de ces échanges (lire aussi Apple et un assureur aimeraient distribuer des millions d'Apple Watch).

Il faut préalablement rappeler que les deux sociétés travaillent déjà ensemble. En collaboration étroite avec Apple, cet assureur de quelques 23 millions d'américains a distribué des Apple Watch à ses 50 000 salariés depuis plusieurs mois. Ils servent en quelque sorte de cobayes avant de voir peut-être l'assureur encourager ses clients à s'équiper et leur offrir des incitations financières en ce sens.

L'une des participantes à cette réunion a rapporté quelques-uns des thèmes abordés et des questions soulevées. D'après Mandi Bishop, une très large part des discussions a eu trait à la confidentialité des données collectées.

Des employés d'Aetna s'inquiétaient de savoir si les données emmagasinées par la montre pouvaient être partagées avec des entreprises tierces. C'est certainement la question numéro 1 à laquelle les assureurs seront confrontés, dès lors qu'ils associeront cette catégorie de produits à leurs contrats.

À cela, Apple a répondu que l'utilisateur restait le seul décisionnaire de ce qui était partagé. Une politique qui s'appliquait aux éditeurs d'apps fonctionnant avec l'Apple Watch. Ce qui ne limite que partiellement les risques : il faut ensuite faire confiance à ces tiers quant à l'exploitation régulière de ces données. D'autres salariés souhaitaient extraire ces informations santé de manière à les enregistrer dans une base de données personnelle.

La question du coût de ces gadgets a été abordée par des employés qui voulaient faire profiter d'une Apple Watch plusieurs membres de leur famille, mais n'avaient pas les moyens d'équiper tout le monde. Il n'est pas ressorti grand chose sur ce point, ni sur l'éventualité qu'Aetna élargisse son programme aux conjoints et enfants de ses salariés.

Certaines incohérences dans le comportement de l'Apple Watch — que tous ses utilisateurs ont probablement déjà expérimentée à plusieurs reprises — ont été abordées. La plus courante étant ces alertes pour demander à l'utilisateur de se lever et de faire quelques pas… alors qu'il est en voiture ou dans une situation qui ne s'y prête absolument pas.

Autre situation anachronique soulevée : les suggestions de la montre pour prendre un moment afin de respirer un bon coup, alors que son propriétaire sera en pleine réunion. En résumé, la montre devrait mieux gérer les différents contextes et les anticiper. Dans ce dernier cas, peut-être en s'intéressant aux événements enregistrés dans le calendrier de l'utilisateur. « Tout le monde veut que la technologie soit transparente » résume Mandi Bishop.

En ultime appréciation de cette participante qui dirige une société de consulting dans la santé, elle souligne l'importance pour ce type de produits de davantage s'adresser à une population qui souffre de problèmes chroniques — Apple a mis au point une API pour utiliser des périphériques médicaux par une liaison Bluetooth — ou qui ne s'intéresse pas forcément à sa santé. Idem pour les personnes plus âgées qui pourraient également y trouver un intérêt. Actuellement la communication d'Apple montre plutôt des gens jeunes, super actifs et déjà sportifs.

Tags
avatar Giloup92 | 

" Autre situation anachronique soulevée : les suggestions de la montre pour prendre un moment afin de respirer un bon coup, alors que son propriétaire sera en pleine réunion". Je suis sûr que tous les salariés trouveront ça très bien !

avatar bbtom007 | 

Et il faudrait aussi une fonction pète un coup histoire de faire destresser certains collègues

avatar robertodino | 

Apple est de plus en plus en mode "dissonance cognitive".

avatar Biking Dutch Man | 

Super un adjudant électronique qui donne des ordres! Les personnes qui acceptent un telle emprise sur leur vie sont folles. Viendront ensuite les psys qui vont devoir les traiter!

avatar reborn | 

@Biking Dutch Man

Je comprend pas ce point de vue, ce sont juste des suggestions destiné a favoriser l'activité physique des sédentaires.

Et les américains en ont clairement besoin..

avatar Paddy92 | 

C est du délire là.
Déjà que les données sont érronées, comment un assureur tiendrat compte de celles ci?

avatar XiliX | 

@Paddy92

"Déjà que les données sont érronées, comment un assureur tiendrat compte de celles ci?"

Ha bon ??? dans quel contexte ? exemple ?

avatar Paddy92 | 

Ça permettra aux assureurs d augmenter les primes avec une justification à la noix.

avatar Maximus | 

c'est clair que les pubs sont adressées uniquement aux personnes jeunes et sportives....y a un problème la ! Et les autres ? Eux aussi veulent une Apple Watch...Apple s'est bien planté niveau pub....surtout que les seniors ont un plus fort pouvoir d'achat...

avatar ever1 | 

C'est un peu du délire ce truc, clairement on accepte d'être surveillé 24/24, qui plus est par une assurance. Et on demande de faire confiance à ces entreprises tiers. Biensûr ça ne servira pas du tout à moduler les prix de couverture suivant l'activité de la personne... C'est de la dystopie ce truc, un jour on se retrouvera tous avec un score de citoyen/ressource modèle (cf la chine aujourd'hui ou Black mirror) et l'on accueillera ça les bras ouverts !

avatar ancampolo | 

@ever1

Les scoring existent deja banque, greffe, assurances, credit, sante...Moi je suis plur un droit a l’oublie tous les tant d’années car les banques et les assurances abusent des historiques pour justifier des couts eleves!!

avatar Ginger bread | 

Déjá que ces assurances americaines font tout pour eviter de passer à la caisse quand tu as un problème de santé alors que tu paies un max, elles voudraient en + avoir un moyen de nous contrôller! Mais à quoi joue Apple!?
Regarder le film de Mickael Moore sur les assurances.

avatar colossus928 | 

J'ai peut être raté l'info de l'article mais au final pourquoi l'assureur sur veut équiper ses clients ?

avatar CaptainBinouz | 

Je vous invite à voir cet excellent docu de Planète sur le sujet. Qui pose les questions d'un futur où nos données seraient exploitées entre autre par les compagnies d'assurances. Bienvenue dans 1984...

https://youtu.be/pu9cxdEP4iA

avatar LeSedna | 

Justement, les assureurs sont les plus intéressés par HealthKit :
- ils pourraient adapter leurs tarifs à un score global de santé donné par l'app
- ils peuvent proposer un contrat obligeant un client à utiliser une watch qui soit disant améliorerait sa santé au quotidien, peut être en réduisant les statistiques d'accident cardiovasculaires etc.

Plein de jolies choses qui, en somme, vont tout droit vers 1984.

avatar marc_os | 

« situation anachronique »
Pas sûr que ça corresponde vraiment à la définition du terme anachronique...

avatar jazz23 | 

We know the way here to get the fifa 19 hacks online and it can be so useful whenever we want to get the coins.

CONNEXION UTILISATEUR