TAG Heuer Connected Modular 45, une montre suisse à composer soi-même

Florian Innocente

« Modulaire » , « géniale » , « innovation », c'est un Jean-Claude Biver enthousiaste — au point d'oublier parfois son micro et de rendre sa présentation quasiment inaudible sur YouTube malgré ses hurlements — qui a fait le show pour le lancement de la nouvelle TAG Heuer Connected Modular 45.

Le patron de Hublot, Zenith et TAG Heuer, toujours aussi truculent et complètement décomplexé (« elle va se vendre ou peut-être pas, on verra, ça dépendra des clients, de notre marketing, de l'économie »), a rappelé qu'il y a deux ans la Suisse n'avait pas de montre connectée moderne à offrir. Depuis, au travers d'un partenariat avec Intel et Google ainsi qu'un transfert de compétences et la mise en place d'une petite ligne d'assemblage dans le pays, TAG Heuer peut s'enorgueillir d'avoir une montre connectée estampillée Swiss Made.

Contrairement à la première "Connected" qui n'était qu'une montre Android Wear emballée par Tag Heuer, la Connected Modular 45 permet de substituer le cadran électronique par un cadran mécanique à aiguilles basé sur le style Carrera. Ce boitier classique est vendu séparément à 1 600 €. Il n'est point besoin d'avoir un petit outillage avec soi, le cadran se détache facilement du boitier et on peut aller plus loin encore en changeant de boitier et bien sûr de bracelet, sans oublier la boucle. Il ne s'agit plus de viser une cible étroite de clientèle avec un modèle dont on ne changerait essentiellement que les bracelets, mais de répondre à plusieurs aspirations : faire sport, faire chic (voire tape à l'œil) et pour les plus fortunés, de vendre le nécessaire pour être tout cela à la fois.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
via A Blog to Watch Cliquer pour agrandir

Cette personnalisation se concrétise sur le site de TAG Heuer où l'on va composer le look de sa montre, comme d'autres le font avec des baskets. C'est en ligne qu'il faudra aller pour avoir le choix maximal avec 56 modèles possibles contre 11 seulement en boutiques.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
La version mécanique Cliquer pour agrandir

On choisit le matériau de la lunette (or, diamant, ou un aluminium décliné en coloris orange, rouge, bleu, jaune ou vert, du titane ou encore de la céramique bleue sinon noire). Puis la matière du bracelet (caoutchouc de plusieurs couleurs, cuir de veau ou titane) et enfin les cornes (qui maintiennent le bracelet) lesquelles peuvent avoir une finition en céramique noire, or rose, diamant plus titane et titane seul. Comme chez Apple, on ne peut pas mélanger tout avec n'importe quoi, chaque sélection effectuée limite ensuite les autres options proposées, mais il y a de quoi faire.

Cliquer pour agrandir

L'éventail des prix est le reflet de cette diversité, ils démarrent à 1 700 € et grimpent jusqu'à 6 100 € pour le modèle avec une lunette sertie de diamants et un bracelet en céramique noire.

La version à cadran électronique avec la lunette sertie de diamants et un bracelet en céramique noire (6 100 €)

Plus tard, on peut acheter séparément de nouvelles boucles, cornes ou et bracelets dans la section accessoires.

Le cadran mécanique à acheter séparément

Épaisse de 13,2 mm et résistant à l'eau jusqu'à 50 m, cette montre de 45 mm est équipée d'une puce Intel Atom Z34, d'un écran AMOLED de 1,39" avec verre de saphir, d'un GPS, du Bluetooth, du Wi-Fi et de la NFC. Mais à ce tarif et dans ce gros volume on n'a pas de cardiofréquencemètre, dommage. Dans de bonnes conditions l'autonomie moyenne est de 25 heures. Enfin, TAG va la doter dans un second temps d'un assistant électronique réalisé par Intel, quand bien même elle dispose déjà de Google Assistant. Elle fonctionnera avec iOS comme les autres montres Android Wear.

15 000 unités de ce nouveau modèle sont d'ores et déjà prêtes pour la commercialisation à travers le monde. Une première pour TAG Heuer, a insisté Biver : « sitôt présentée, sitôt disponible ». Quant aux clients qui avaient cédé aux sirènes de la première Connected, ils vont recevoir automatiquement une mise à jour vers Android Wear 2 dans une quinzaine de jours.

avatar

John McClane

Dans la demo le présentateur a bien du mal à faire défiler les cadrans, et il l'explique en disant que "c'est une version de démonstration donc c'est normal que ça marche moins bien"...
🤔

avatar

stefhan

Si grosse que ça ? 😲
Tu m'étonnes qu'elle soit modulable...

avatar

wilfried50

Ahah Applewatch aucuns soucis pour nous! Lol mdr 😂

avatar

r e m y

@wilfried50

Aucun soucis pour... nous?
Qu'entends-tu par là?
Que si une nouvelle montre connectée belle (ce qui n' est pas le cas de cette montre, je te l'accorde) et performante arrivait sur le marché et nous donnait accès à un plus grand choix ça pourrait nous poser des problèmes?

Avoir le choix.... que de soucis en perspective effectivement!
Le choix ça fait mal à la tête!
;-)

avatar

tof19

Très épais.

avatar

louisb

C'est gros, c'est moche, c'est cher... 🤢

avatar

occam

De gustibus ain't what dey used to be.

(Comme disait S.J. Perelman, le grand satiriste du New Yorker, au sujet des nantis disposant de plus de cash que de goût.)

avatar

arnaud06

Dommage pour le cardiofrequencemetre !

Je trouve que la modularité de cette montre est exemplaire.

C'est quand même sympa de pouvoir changer de bracelet/ boîtier selon l'occasion

J'ai une tag heuer carrera classiqueet ne suis pas attiré par l'apple watch que je trouve moche

Mais cette carrera avec cardio et des cuirs plus jolis (combinaison cuir/caoutchouc noir bof bof) pourrait bien remplacé mon actuelle

avatar

MrCrvsr

@arnaud06

Ça me rappelle les Nokia auxquels on pouvait changer les coques, les claviers et les façades... et qui vieillissaient pas très bien car tout prenait du jeu à force d'être démonté.

avatar

Quéquette Blues

Avec une taille pareille, outre le style(!), prévoyez d'aller tous les deux mois chez le kiné vous faire ré-éduquer l'épaule...

avatar

battboss

@Quéquette Blues

Vous pouvez être choqué de la taille mais pour une carrera, une panerai, une Hublot, une Breitling, une bell and ross, une IWC et même d une montre tool Watch c est limite la taille standard au départ. Par contre l épaisseur oui change tout

avatar

marc_os

Il s'agit donc d'une swatch de luxe on dirait.

avatar

Terragon

L'idée est intéressante. Toutefois, pour le boîtier classique interchangeables, cela me semble un peu ridicule... aussi bien faire l'acquisition d'une deuxième montre de type classique.

avatar

MaTMaC

Arf c'est dommage !
Avec le module mécanique ils auraient pu intégrer une petite touche de numérique à la manière de fossil. Ca aurait apporté un intérêt à ce module qui coûte le prix des 1ères TAG mécaniques similaires.
Un peu déçu :(

avatar

Maitre muqueux

Pas mal, si seulement Apple pouvait eux aussi faire de belles montres

avatar

Terragon

@Maitre muqueux

La beauté c'est quelque chose de personnelle. J'aime la simplicité des formes de l'Apple Watch.

avatar

Pobla Picossa

C'est marrant le marketing...

On ne dit plus "changez le bracelet de votre montre"...
On dit "changez la montre de votre bracelet".

Pour le même prix, on peut avoir une Apple Watch, PLUS une Samsung Gear S3 Frontier (même look et plus complète que la Tag tout en étant moins épaisse), PLUS une bonne vraie montre mécanique.

C'est quand même plus rigolo de changer de montre tout court, non ?

avatar

mika944

Je reste convaincu que le choix de Samsung de développer en interne son OS Tizen avec la Gear S3 est le meilleure facteur de différenciation et le plus rentable à terme, comme l'a toujours fait Apple. Faire de l'Android Wear c'est faire du Windows dans les années 1990, se noyer dans la masse.

CONNEXION UTILISATEUR