Wear OS est toujours la plateforme des marques de luxe

Mickaël Bazoge |

Google peut heureusement compter sur le secteur du luxe pour maintenir la tête de Wear OS hors de l'eau. Plusieurs grandes marques continuent d'intégrer la plateforme vestimentaire dans leurs montres, alors qu'un certain nombre de constructeurs de produits électroniques grand public ont décidé de faire à leur convenance (Samsung, Garmin ou encore Fitbit exploitent leurs propres systèmes d'utilisation).

Hublot, qui s'était lancé en 2018 avec la Big Bang Referee (destinée aux arbitres de la coupe du monde de foot en Russie), double la mise avec la nouvelle Big Bang E. Déclinée en titane et en céramique noire, la montre connectée intègre un écran OLED rond de 42 mm, un Snapdragon 3100, 1 Go de RAM, 8 Go de stockage et une batterie de 300 mAh.

Les bracelets se détachent grâce à un système à pression « maison ». Pas mal, mais pas donné non plus : 5 100 € en titane, 5 700 € pour la céramique.

Dans un registre plus spécialisé, Tag Heuer a rafraichi sa Connected Golf Edition, dont la première génération remonte au printemps dernier. Basé sur la Connected Modular, l'édition 2020 se met au goût du jour avec les mêmes composants que la Big Bang E (Snapdragon 3100, 1 Go de RAM, 8 Go de stockage). Il s'agit toujours d'un modèle que les amateurs fortunés de golf apprécieront puisqu'il contient la cartographie de 40 000 circuits et des fonctions spécifiques. L'édition golf est proposée dans un châssis en titane au prix de 2 400 €.

Restons un instant chez Tag Heuer, qui accueillera son nouveau patron le 1er juillet : il s'agit de Frédéric Arnault, fils de Bernard, le président et PDG du groupe LVMH qui prépare activement sa succession. Frédéric a passé les trois dernières années à travailler au sein de la division numérique et stratégie de l'horloger, après être passé chez Facebook. Avec un tel pedigree, Tag Heuer mise plus que jamais sur les montres connectées.

avatar philippe chevelev | 

Qui sait, peut-être qu’un jour ce sera un Watch os adapté...

avatar Mac13 | 

À quand un Apple watch rond ?

avatar Antonioooh | 

@Mac13

Mais oui !!!!!

Ah et vous oubliez Suunto qui travail avec Wear OS dans l’article. Certes pas 5000 la montre mais on a de jolies montres là bas aussi.

avatar pierre10005 | 

@Mac13

Alors j’ai testé les montres Samsung gear etc elles sont rondes et c’est juste une horreur.. ha c’est peut être beau hein mais tellement nulle au quotidien .. ça coupe les messages, l’interface est clairement moins pratique .. non les montres connectés c’est comme d’an .. de la poudre aux yeux mais rien dedans

avatar philippe chevelev | 

@pierre10005

Tu préfères le montres connectés carrées ?

avatar Ast2001 | 

Les montres Samsung Gear ne sont pas sous Android Wear.

avatar philippe chevelev | 

@Mac13

Le meilleur se serait quelques modèles différents : carré, rond(avec une bague) et d’autres modèles...

avatar ClownWorld 🤡 | 

Et les mecs se moquaient du prix de l’Apple watch édition (en or)

avatar philippe chevelev | 

@ClownWorld 🤡

😂

avatar YSO | 

Pour des montres où il n’y a plus que le nom (Tag...) et absorbées dans un groupe....
...passons.
Vous nous préviendrez quand IWC, Longines, Jeager-Lecoultre voire Richard Mille (pour ceux qui aiment le tape à l’œil) s’y mettront. 😊

avatar andr3 | 

J’ai la Fossil Carlyle dernière génération et c’est sympa comme montre. C’est plus proche d’une «  vraie » montre que l’Apple Watch, mais ce n’est pas une Apple Watch.

Je vais voir ce que donne Wear OS connecté à iOS.

avatar huguesh | 

Hulot et Tag & Heuer appartiennent au même pôle horloger de LVMH. Il est certain que l’intégration d’une technologie « externe » à l’horlogerie se fait au niveau du pôle.
Concernant la nomination de Frédéric Arnault à la tête de Tag & Heuer son interview dans Le Temps https://www.letemps.ch/economie/frederic-arnault-montres-connectees-sero...

CONNEXION UTILISATEUR