Apple Watch : Apple veut simplifier l'accès aux informations de santé

Florian Innocente |

Trois mois après l'activation de la fonction d'électrocardiogramme sur les Apple Watch Series 4, les praticiens américains n'ont apparemment pas fait face à un déluge d'appels de patients inquiets, les sollicitant à tout bout de champ pour s'assurer du bon fonctionnement de leur cœur.

Sumbul Desai, Apple

Dans une interview donnée à MobileHealthNews, le docteur Sumbul Desai, Vice-présidente chez Apple au sein de l'équipe Santé — elle exerce toujours en parallèle en tant que médecin — explique que cette augmentation des requêtes de patients équipés de la montre est de l'ordre de « l'anecdotique ».

Certains de ses confrères ont toutefois commencé à recevoir par mail des PDF générés par l'électrocardiographe de l'Apple Watch (une fonction réservée pour l'heure aux modèles vendus aux États-Unis, lire Apple Watch Series 4 : aperçu en français de l’application ECG).

Exemple d'un cardiogramme produit par l'Apple Watch et que l'on peut transmettre à son médecin

La frustration la plus courante réside davantage dans la manière de traiter ces informations au travers des systèmes et logiciels utilisés au quotidien, dit-elle.

Apple travaille à la fois sur l'émission de données de santé via l'Apple Watch et sur la compilation de votre historique santé au sein d'un dossier électronique. Plusieurs hôpitaux et des cliniques américains ont déjà lancé une passerelle entre leurs portails/apps mobiles et la section "Dossiers médicaux" dans l'app "Santé" d'iOS.

Dans cet espace, l'app peut regrouper les infos sur vos allergies et les vaccinations effectuées, vos résultats d'analyses, vos ordonnances ou des données sur votre condition physique, produites par des appareils comme l'Apple Watch. Il y a quelques jours, la branche santé du Département des Anciens combattants des États-Unis annonçait qu'à son tour, les 9 millions de patients issus de l'armée américaine, qui fréquentent quelques 1 250 établissements à travers le pays, pourront bientôt intégrer leur dossier médical dans celui de l'app Santé d'Apple.

Le dossier médical dans l'app Santé d'Apple

« En tant que docteur, je vais voir des patients en salle d'urgence… et bien souvent la question qu'on pose c'est "Quels médicaments prenez-vous… Maintenant on a un endroit où le voir et ça peut être extrêmement utile », illustre Sumbul Desai, tout en reconnaissant que le chemin est encore long avant que le regroupement d'un historique médical, au sein d'un même dossier électronique mobile comme celui de l'app Santé, devienne courant.

À propos de la fonction de détection d'une chute (et appel automatique des secours, si nécessaire), MobileHealthNews fait remarquer que le public le plus concerné ne constitue pas forcément la clientèle type de l'Apple Watch, plus jeune (dans les réglages, la fonction est activée automatiquement lorsqu'on a 65 ans au moins, sinon il faut la régler manuellement).

Il n'y a pas de catégorie d'âge plus susceptible qu'une autre de faire face aux risques de chutes graves, rétorque le docteur Desai : « Lorsque nous mettons au point nos produits, nous ne nous disons pas "Mhmm, quelle démographie allons-nous viser avec ça ? On le fait en pensant à tout le monde ».

Idem pour la détection de la fibrillation atriale au moyen de l'Apple Watch. La population âgée est concernée au premier chef, mais pas seulement. Les plus jeunes peuvent aussi en souffrir, dit-elle, pointant vers le programme d'étude menée depuis 2017 par Apple, aux États-Unis, auprès de particuliers âgés d'au moins 22 ans : « Ce que nous faisons c'est observer une population qui n'a jamais été diagnostiquée pour peut-être déceler les occurrences en matière de fibrillation atriale au sein de tous les profils d'individus […] on peut permettre à des gens de découvrir qu'ils sont des sujets à risque malgré l'absence de symptômes ».

avatar Rifilou | 

C’est bien beau tout ça mais il faudrait déjà proposer ces fonctionnalités au reste du monde !

avatar Rage68 | 

@Rifilou

Oui c’est surtout les certifications qui prennent du temps.

avatar tom2446 | 

@Rifilou

On l’aura sûrement avec Apple Watch 6

avatar Crunch Crunch | 

Le domaine de la santé est un milieu extrêmement protégé et normalisé !
Impossible de proposer qqch de nouveaux sans passer une montagne de test et certification nationale !

avatar John McClane | 

Entre le DMP français et l’app Santé de l’iPhone, je mise plutôt sur le succès de la deuxième.

avatar Sacha12 | 

“Trois mois après l'activation de la fonction de d'électrocardiogramme sur les Apple Watch Series 4” S E U L E M E N T aux USA. D’ailleurs une rumeur court comme quoi l’ECG s’activerai avec les futurs S5 pour les autres pays, ce serait un foutage de gueule intégrale !

avatar Malouin | 

@Sacha12

Ah les rumeurs...

avatar Bigdidou | 

C’est franchement bien comme tracé.
Si c’est bien étalonné, ça pourrait donner d’autres informations super utiles.

avatar jazz678 | 

@Bigdidou

Effectivement. Et parfaitement interprétable par ailleurs sur cet exemple. Pour un device à 1 dérivation, c’est impressionnant.

avatar Bigdidou | 

@jazz678

« Effectivement. Et parfaitement interprétable par ailleurs sur cet exemple. »

Oui, faut pas oublier que c’est sans gel conducteur et chez des gens pas nécessairement au repos et encore moins allongés.
Les filtres de signaux parasites semblent impressionnants et on rêverait de les avoir sur nos appareils.
Non, vraiment, je suis scotché.
Après c’est un enregistrement, il faudrait en voir plusieurs pris au hasard.

avatar jazz678 | 

@Bigdidou

« Après c’est un enregistrement, il faudrait en voir plusieurs pris au hasard. »

C’est surtout ça. La reproductibilité de la performance.
On ne sait pas d’où vient ce tracé (en tout cas je n’en voit pas la source). Est-ce une image savamment choisie pour encenser l’AW4?
On peut quand même se dire que si la FDA a donné son aval, c’est que tout ça a été monitoré

avatar fifounet | 

L’Apple Watch prend désormais une avance considérable par rapport à ses concurrents.

Et ça calmera bon nombre d’hypochondriaques 😎

avatar jazz678 | 

@fifounet

«  ça calmera bon nombre d’hypochondriaques »

Ça par contre pas sûr. L’hypocondriaque ne cherche pas à être rassuré puisque dans sa tête il est déjà malade (a la différence du nosophobe)
Il se servira de tout ce qui nourrira sa conviction.

avatar fifounet | 

@jazz678

Pas faux

avatar Sgt. Pepper | 

L’ECG aurait dû être proposé en option pour le reste du monde.
Payer la Watch le même prix qu’un Américain avé. une fonction inutilisable, c’est plus que limite 😤

avatar jazz678 | 

@Sgt. Pepper

« L’ECG aurait dû être proposé en option pour le reste du monde.

Cette fonctionnalité est bien présente sur le modèle 4 mais ne peut être utilisée hors US (blocage logiciel) avant que le marquage CE soit obtenu en Europe par exemple

...mais c’est vrai que si tu l’as acheté, tu as payé une fonctionnalité non disponible pour l’instant

avatar Sgt. Pepper | 

@jazz678

Oui, je voulais dire payer la montre moins cher...
Et payer la différence pour activer l’ECG quand cela sera autorisé en France ...

Mais je rêve 🥳

avatar jacques_dh | 

@Florian Innocente: elle est "auriculaire", en français, la fibrillation 😏

avatar Bigdidou | 

@jacques_dh

« @Florian Innocente: elle est "auriculaire", en français, la fibrillation 😏 »

Aussi. Mais pas que.
« Atriale » est un synonyme parfaitement correct de « auriculaire » en français.
Les deux mots apparaissent d’ailleurs sous le code I48 de la CIM 10.

avatar Monchat | 

On a toujours un ami qui va aux USA, alors l'acheter aux US c'est moins cher, et l'ECG marche ! (Le blocage de l'ECG est fait sur les numéros de série) donc il ne devrait pas y avoir de problème.
Pour ma part je fais le test cet été.

CONNEXION UTILISATEUR