Test de l'Apple Watch Series 3 Cellular

Mickaël Bazoge |

Le jour où l’on ne rebroussera plus chemin pour retrouver son iPhone oublié chez soi n’est pas encore arrivé… mais l’Apple Watch Series 3 prépare le terrain avec sa connexion cellulaire qui réduit un peu plus le rôle du smartphone.

Cliquer pour agrandir

Un an après une Series 2 étanche et équipée d’un GPS, la Series 3 continue de tailler consciencieusement dans le vif du cordon qui connecte encore la montre à l’iPhone. La connexion cellulaire, c’est la grande nouveauté de cette génération qui fait un pas supplémentaire vers l'autonomie totale. Et qui justifie le seul changement de design apparent des modèles Cellular : le point rouge sur la couronne digitale !

[Sponsor] Votre bracelet cuir Apple Watch Made in France vous attend

Design

Au premier coup d'œil, et même au deuxième, il est impossible de distinguer une Apple Watch Series 2 d'une Series 3. En matière de design, les deux générations sont similaires en tout. Pourquoi pas, puisque après tout cela fonctionne toujours. Attention toutefois au risque de fatigue, qui se fait sentir sur l’iPhone dont les formes n’ont pas beaucoup évolué depuis 2014 (exception faite de l’iPhone X, bien sûr).

Trois Apple Watch, trois générations : Apple Watch 2015 (bracelet nylon orange), Apple Watch Nike+ Series 2 (bracelet Boucle sport), Apple Watch Series 3 cellulaire. Cliquer pour agrandir

L’Apple Watch Series 3 Cellular est tout de même un tout petit peu plus lourde que sa prédécesseure :

  • 28,7 g contre 28,2 g (38 mm), 34,9 g contre 34,2 g (42 mm) pour le boîtier en aluminium ;
  • 42,4 g contre 41,9 g (38 mm), 52,8 g contre 52,4 g (42 mm) pour le boîtier en acier inoxydable.

La nouvelle génération est également très légèrement plus épaisse, de… 0,2 mm. Dans la pratique, une fois au poignet, il est impossible de faire la différence entre les deux générations de Series (enfin, à part les modèles avec le point rouge).

Nous aurons l’occasion de revenir dans les prochains jours sur l’Apple Watch Series 3 sans connexion cellulaire. En dehors de ce lien en continu avec le réseau, la différence entre ces deux gammes tient dans la capacité de stockage : 8 Go pour les versions GPS, 16 Go pour les GPS + Cellular.

La protection des capteurs au dos diffère aussi selon les modèles. Les modèles cellulaires bénéficient d'un dos en céramique, les modèles GPS « tout seul » de composite. Certains préfèrent le contact de la céramique sur la peau, mais assez rapidement on ne fait plus trop la différence.

Cliquer pour agrandir
Du choix et de l'embarras

La famille d’Apple Watch est habituellement pléthorique et une fois encore, cette Series 3 est l’occasion pour Apple de faire le ménage dans sa gamme, tout en ajoutant de nouveaux modèles. Le catalogue se compose toujours de boîtiers en aluminium, en acier inoxydable et en céramique (Edition) qui se déclinent pour chacune de ces gammes en taille de 38 mm et 42 mm. Sans oublier les différents coloris…

Les modèles en aluminium sont proposés en versions GPS et GPS + Cellular. Les montres en acier inoxydable et les boîtiers céramique sont toutes des modèles GPS + Cellular. Ce qui n’est pas sans poser au moins deux problèmes.

D’une part, on ne peut pas choisir une Apple Watch Series 3 en acier inoxydable qui soit uniquement GPS. Non seulement cela aurait baissé le prix de ce modèle hypothétique, mais on peut vouloir les derniers raffinements technologiques (système-sur-puce S3, puce réseau W2, 16 Go de stockage…) sans la connexion cellulaire si on n’en a pas l’intérêt. Certes, rien n’oblige à l’activer, mais c’est payer pour une fonction inutile.

Du choix en France…
… moins en Belgique.

D'autre part, la présence d’un modèle “inox” sans connexion cellulaire aurait permis à Apple d’offrir un peu de variété dans les pays où aucun accord avec un opérateur n’a été mis en place. C’est le cas de la Belgique, où le catalogue d’Apple Watch Series 3 est réduit à sa plus simple expression : six modèles (les boîtiers aluminium) seulement, contre 31 (!) en France. Pour faire bonne mesure, on peut ajouter les deux modèles de Series 1 qui sont disponibles des deux cotés de la frontière, mais on comprend que les aficionados d’Apple outre-Quiévrain l’aient un peu mauvaise.

Un point sur le point rouge

Le point rouge sur la couronne digitale est ce qui fait débat dans la communauté des aficionados de l’Apple Watch. Beaucoup auraient préféré avoir le choix, d'autres… rien du tout ! Il est impossible de contenter tout le monde évidemment, même s’il est un peu étonnant de voir qu’Apple n’ait pas forcé plus sur la personnalisation. Après tout, c’est aussi ce qui fait partie de l'ADN de ce produit.

Cliquer pour agrandir

Mais voilà, c’est un point rouge et puis c'est tout. Il va falloir vivre avec (et trouver les bracelets qui s’y accorderont). Plusieurs théories tentent d’expliquer pourquoi Apple a délibérément choisi de marquer aussi visiblement la fonction cellulaire de la Series 3.

La plus populaire est que le rouge est la couleur fétiche de plusieurs grandes marques de luxe : c’est le cas pour le constructeur d’appareils photo Leica bien sûr, dont le point rouge est la marque de fabrique.

Dans un genre très différent, on peut aussi penser à Louboutin dont le dessous des escarpins est recouvert d’un revêtement rouge pétant. Chacun trouvera l’explication qui lui convient, d’autres trouveront que c’est un casus belli.

En ce qui me concerne, je ne vois quasiment jamais ce point rouge (l’Apple Watch est installée sur mon poignet gauche, la couronne digitale pointe vers la main), donc il ne me dérange pas plus que ça. Si vraiment on n'aime pas ça, il est toujours possible de le masquer d'un sticker !

À l’instar de l’encoche de l’iPhone X, un signe distinctif et fort du futur smartphone, il va falloir « embrasser » cette particularité de l’Apple Watch Series 3. Et puis au moins on n’aura aucune difficulté à reconnaître ce modèle en occasion.

Un point rouge déjà porté

Ce n’est pas la première fois qu’un point rouge apparaît dans la courte histoire de l’Apple Watch. Dès 2015, le modèle Edition vendu avec le bracelet Boucle Moderne rouge arborait déjà cette couleur au bout de sa couronne digitale :

Cliquer pour agrandir

Tim Cook lui-même en portait une du même genre, mais en acier inoxydable. À l’époque, les boîtiers de la collection Edition étaient en or et coûtaient dix fois plus chers que l’Edition en céramique...

Pour son Apple Watch, la Pomme a beaucoup joué — et continue de le faire — avec les matériaux et les couleurs. L’or et l’or rose ont rejoint les coloris des boîtiers alu, tandis qu’on ne compte plus les couleurs des bracelets Sport ou des modèles en nylon.

Performances

L'Apple Watch Série 3 intègre un processeur S3 à deux cœurs annoncé comme 70% plus rapide que ses prédécesseurs (S1P et S2). Dans les faits, tout est effectivement plus réactif sur le nouveau modèle. Les applications se lancent plus vite, le chargement des données est plus rapide, et la réactivité globale est meilleure. Même Siri est plus efficace, même si l'assistant continue de réclamer de temps en temps quelques secondes pour se chauffer la voix.

La différence est sensible avec une Apple Watch Series 2. La vidéo ci-dessous présente une série d'actions (balayage de cadrans, ouverture d'apps, lancement de Siri) réalisée sur les deux modèles.

Même s'il n'est pas forcément évident de se rendre compte des changements opérés sous le capot dans cette vidéo, au quotidien on sent clairement que tout est plus souple et efficace. C'est bien sûr encore plus flagrant avec une Apple Watch Series 0 :

L'Apple Watch Series 3 n'élimine pas complètement les petits temps d'attente. Il arrive aussi parfois que la montre ait besoin de charger des données alors que la Series 0 affiche l'application demandée immédiatement. En revanche, sur des apps lourdes comme Plans, il n'y a pas photo : la Series 3 est globalement (et heureusement) bien plus réactive.

Connexion cellulaire

C’est le principal argument de vente de la Series 3. La montre gagne son indépendance d’avec l’iPhone ! Ce n’est pas sans compromis, en termes d’autonomie comme on le verra un peu plus tard, mais aussi au niveau de l’opérateur.

Pour la France, on n’aura pas le choix : c’est Orange ou Sosh, et personne d’autre. Selon les versions, il s’agit soit d’une exclusivité commerciale de six mois, soit d’impératifs techniques que seul l’opérateur historique est en mesure d’assurer. Ou peut-être un mix des deux, qui sait.

Cliquer pour agrandir

Quoi qu’il en soit, pour profiter de la connexion cellulaire de l’Apple Watch Series 3, il faut remplir plusieurs conditions (en plus de posséder la montre, évidemment).

  • iPhone SE ou iPhone 6 minimum ;
  • souscrire à l’option Multi-SIM Appels & Internet ;
  • ne pas avoir d’option Carte Jumelle, Fun Tones ou Joyn.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le flou a été total dans les jours, voire dans les heures qui ont précédé le lancement de l’Apple Watch Series 3. Orange demande ainsi toujours un iPhone 6s pour l’activation de la montre (partout ailleurs dans le monde, il faut un iPhone 6)...

Les forfaits concernés sont ceux qui comprennent les appels illimités, que ce soit chez Orange (à partir de la formule Zen 2 Go à 19,99 €) ou Sosh (les forfaits à 19,99 € et 24,99 €). Il faut aussi savoir que les abonnés Orange Pro sont actuellement dans l’impossibilité d’activer le forfait Apple Watch.

L’option Multi-SIM Appels & Internet permet de bénéficier de 6 mois gratuits, puis elle est facturée 5 € par mois. La consommation de données et d’appels sera décomptée du forfait de l’iPhone, qui partage son numéro avec l’Apple Watch.

L’activation de la connexion cellulaire de l’Apple Watch se déroule pendant la configuration de la montre, depuis l’iPhone donc. L’Apple Watch ne saurait donc devenir un appareil complètement autonome pour le moment…

L’association est plutôt simple dans les faits, quand tout fonctionne du côté d'Orange (ce n'est pas le cas pour tout le monde). L’application Watch de l’iPhone affiche le panneau de l’opérateur qui permet d’associer son forfait avec la montre.

Cliquer pour agrandir

Vendredi dernier, jour de lancement de la commercialisation de la Series 3, il a fallu se montrer patient car l’activation (avec un forfait Sosh en ce qui nous concerne) a pris une bonne trentaine de minutes. Une fois que c’est fait, l’application Watch annonce la bonne nouvelle, ce que l’opérateur confirme d’un SMS.

Bravo ! Cliquer pour agrandir

Une nouvelle section de l’application Watch fait son apparition, Forfait cellulaire. C’est ici que l'on retrouve les informations de consommation des applications puisant dans les données de son forfait. Sur la montre, un panneau du même nom est aussi disponible mais il est beaucoup moins complet.

Cliquer pour agrandir
L'Apple Watch comprend son propre menu Forfait cellulaire, qui ne présente pas beaucoup d'informations (y retrouver le volume des données consommées par la montre aurait été bienvenu). Cliquer pour agrandir

L’app Watch de l'iPhone permet aussi de désactiver l’utilisation du forfait mobile sur l’Apple Watch. Il suffit de toucher l’icône « i » pour obtenir ce menu dont l’interface nous sort des canons esthétiques d’iOS.

Et ensuite ? Tout se passe de manière transparente. En cas de besoin, l’Apple Watch tente d’abord de se connecter en Bluetooth avec l’iPhone s’il est à proximité. Si ce n’est pas le cas, elle va chercher un réseau Wi-Fi connu.

En dernier recours, la montre va se connecter à un réseau cellulaire. Une manière de ne pas solliciter la batterie plus que de raison, mais il est vrai qu’on aimerait avoir une indication de la nature de la connexion ailleurs que dans le centre de contrôle.

Connexion à un réseau Wi-Fi ; connexion à l'iPhone compagnon. Cliquer pour agrandir
L'Apple Watch est déconnectée ; connexion à un réseau cellulaire. Cliquer pour agrandir

🚨 Plusieurs testeurs ont eu à subir un désagrément pénible avec l'Apple Watch Series 3 : un bug empêche la connexion à un réseau cellulaire dès lors que la montre tente de se connecter à un réseau Wi-Fi de type hotspot public (lire : Apple reconnait un gros bug dans l'Apple Watch Series 3 cellulaire). Apple a promis un correctif logiciel qui ne saurait tarder. En ce qui me concerne, je n'ai rencontré aucun souci de connexion mais le bug rôde toujours. 🚨

Ça va coincer à l’étranger

L’Apple Watch Series 3 cellulaire ne bénéficie pas de l’itinérance (les frontaliers sont prévenus). De même, une Apple Watch activée dans un pays pourrait ne pas fonctionner dans un autre pays en raison de la prise en charge différente des bandes de fréquence entre les régions du monde (Apple a une page sur le sujet).

En France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suisse, en Australie et au Japon, la montre sait accrocher des bandes de fréquence qui ne sont pas les mêmes qu’en Amérique du Nord ou qu’en Chine. Voici un comparatif entre les régions « Europe/Asie » et « Amérique du Nord » :

Si vous comptiez profiter d’un voyage aux États-Unis pour vous offrir une Apple Watch cellulaire, gare : les bandes de fréquence qui correspondent avec celles en vigueur en France ne sont pas nombreuses et il est fort probable que la connexion cellulaire de la montre ne puisse s’activer chez nous.

Le bonheur simple comme un coup de fil

Avec sa connexion cellulaire, l’Apple Watch Series 3 peut remplacer complètement un iPhone... pour les coups de fil, évidemment, même si les précédents modèles sont eux aussi capables d'appeler un contact sur un réseau Wi-Fi connu ou en connexion avec l'iPhone. L’opération est très simple, il suffit de dire à Siri le contact à appeler, de fouiller dans son carnet d’adresses, ou encore de composer le numéro sur le clavier virtuel. Bien sûr, l’Apple Watch sait aussi répondre aux appels.

L’expérience est particulièrement réussie. Pas la peine de porter la montre à la bouche pour se faire comprendre : le micro est suffisamment sensible pour capter parfaitement la parole de l’utilisateur, y compris dans les milieux les plus bruyants. Le correspondant recevra lui un signal clair et fort.

C’est un coup à prendre, mais on se fait vite à vivre sa vie tout en discutant avec un correspondant les bras ballants ou en train de faire tout autre chose.

Cliquer pour agrandir

Le haut-parleur de la montre est plus puissant que sur les Series précédentes, et on peut suivre une conversation par ce biais. Mais il faut tout de même tendre l’oreille, y compris au volume le plus élevé. De fait, on a souvent tendance à porter l’Apple Watch à l’oreille.

Avec des AirPods, passer et recevoir des appels depuis l’Apple Watch Series 3 est très naturel, comme l’est d’ailleurs l’écoute de musique. Ces deux fonctions — appels et baladeur — ne sont plus l’apanage de l’iPhone. Un premier clou dans le cercueil du smartphone ?

Un baladeur mais plus une télécommande

watchOS 4 a modifié la manière dont on peut utiliser les fonctions musicales de la montre. Il faut malheureusement faire son deuil de la navigation dans la bibliothèque de l'iPhone : désormais, seules des listes de lecture et des albums peuvent être synchronisées entre l'iPhone et l'Apple Watch, qui stocke ces morceaux.

Les trois Mix des abonnés Apple Music sont automatiquement sauvegardés sur l'Apple Watch. Cliquer pour agrandir

Cela permet d'utiliser la montre comme un baladeur audio, sans avoir besoin d'avoir toujours sur soi son iPhone (et ce, quelle que soit la génération d'Apple Watch que l'on porte). Malheureusement, cela veut aussi dire qu'il faut bien penser à installer de la musique sur la montre… et que l'on perd cette fonction de télécommande musicale de l'Apple Watch.

Cliquer pour agrandir

Les abonnés à Apple Music pourront, en octobre, piocher dans le catalogue du service de streaming pour accompagner leurs efforts. Le support d'Apple Music — en dehors de la synchro des trois Mix et des listes de lecture — sera un atout indéniable pour la montre, ce d'autant qu'il ne sera pas utile de télécharger les morceaux sur l'appareil : tout passera par le réseau bien sûr, et Siri sera mis à contribution pour lancer tel titre ou telle liste de lecture.

Parle à Siri, mon iPhone est malade

Siri n'est toujours pas l'assistant qui a réponse à tout, encore moins sur l'Apple Watch. La nouvelle montre apporte toutefois une amélioration sensible : Siri parle maintenant de vive voix, au travers d'un haut parleur sérieusement musclé. Plus besoin de scruter fiévreusement l'écran de l'Apple Watch, l'assistant parle haut et clair.

Ça n'a l'air de rien, mais retrouver la voix de Siri sur l'Apple Watch participe de son indépendance vis-à-vis de l'iPhone. Malheureusement, l'assistant est toujours un peu empoté et plus d'une fois il renverra vers le smartphone pour une recherche sur le web. Sur des questions simples, Siri ne s'en sort pas si mal comme on le verra dans la vidéo ci-dessous, même s'il a toujours des petits problèmes de compréhension.

Le système-sur-puce S3 concocté par Apple pour sa montre offre également une réactivité inédite à Siri. Tout n'est pas encore parfait, plus d'une fois l'Apple Watch demande quelques secondes de patience (trop tard, on a déjà dégainé l'iPhone), mais force est de reconnaître qu'utiliser Siri avec la Series 3 est devenu beaucoup plus agréable.

Nonobstant les limites de Siri, on prendrait presque plaisir à demander tout et n'importe quoi à son poignet. Presque davantage d'ailleurs qu'avec l'iPhone où l'assistant peut être complètement ignoré : l'absence de grand écran sur l'Apple Watch rend l'utilisation de Siri plus sensée.

Les applications compatibles sur les doigts d’une main

De nombreuses applications watchOS ne savent pas encore exploiter le réseau cellulaire de l'Apple Watch. Ce n'est pas le cas évidemment des apps intégrées d'Apple ; en revanche, plus d'une fois on tombera sur un message prévenant que telle ou telle application tierce n'est pas supportée ou qu'elle a besoin d'une connexion avec l'iPhone… alors que l'Apple Watch accroche un réseau cellulaire.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Ce problème n'en sera plus vraiment d'ici quelques jours, voire quelques semaines, une fois que les développeurs auront mis à jour leurs applications pour tirer parti de la connexion cellulaire de l'Apple Watch. Mais en attendant, si votre vie dépend d'une application, renseignez-vous auprès de l'éditeur pour savoir si son app peut être utilisée sur la Series 3 cellulaire.

Explorons le cadran Exploration

Le cadran Exploration est véritablement une exclusivité de l'Apple Watch Series 3 Cellular, puisqu'il n'est pas disponible pour la version GPS « sans cellulaire ». Graphiquement, ce cadran partage un gros air de famille avec le chronographe, mais il apporte une chose en plus : lorsque la montre est connectée au réseau cellulaire, il affiche une série de quatre boules au centre indiquant le niveau de la connexion.

Cliquer pour agrandir

Cette rangée de boules ressemble beaucoup à ce qu'on connaissait sur l'iPhone avant iOS 11. Le nouvel OS a troqué cet affichage pour des barres, mais cela rend plutôt bien sur le cadran Exploration (et cela reste discret). Quand la montre accroche un réseau Wi-Fi connu ou quand elle est simplement connectée à son iPhone compagnon, le cadran n'affiche aucun statut particulier : c'est dommage. Il faut aller dans le centre de contrôle pour savoir de quoi il retourne. Et quand la montre n'est connectée à aucun réseau, elle présente un X rouge en haut.

Cliquer pour agrandir

On regrette vraiment beaucoup qu'Apple n'ait pas daigné proposer de complication "connexion cellulaire" pour les autres cadrans ! Exploration est très classique, en dehors de l'affichage de la connexion cellulaire, et les possibilités de personnalisation sont assez limitées : quatre styles d'affichage des chiffres, trois jeux de couleur pour les aiguilles, et trois complications en tout.

Baskets aux pieds, Apple Watch au poignet

Avec son GPS, l'Apple Watch Series 2 permettait déjà de laisser l'iPhone à la maison pour aller courir ou faire du vélo (au grand soulagement des sportifs possédant un iPhone 6/6s/7/8 Plus). La connexion cellulaire de la Series 3 va encore plus loin puisque l'on continue de profiter d'un lien avec le monde sans avoir à se trimballer de smartphone.

Certes, recevoir des notifications peut être mal vécu quand on est en plein effort physique. D'autres préféreront conserver un œil sur leurs petites affaires en ligne, même en plein jogging. Pour tous ceux là, la Series 3 cellulaire est tout indiquée : on combine la commodité d'une connexion avec le réseau avec le confort de ne pas avoir d'iPhone sur soi.

L'Apple Watch Series 3 embarque un altimètre, tout comme dans la Series 2… mais pour une raison ou pour une autre, Apple n'a pas exploité les possibilités de ce composant sur la précédente génération. Le nouveau modèle, qui comprend un petit trou créé tout près du port diagnostic, sait maintenant parfaitement mesurer l'altitude, par exemple les étages que vous pourriez grimper.

Le dénivelé apparait désormais dans le résumé d'un exercice, ainsi que dans l'application Activité.

Cliquer pour agrandir

La mesure du rythme cardiaque a bénéficié d'un ravalement de façade et d'un approfondissement dans watchOS 4. L'app Activité affiche ainsi un graphique reprenant les mesures du pouls durant l'exercice. L'app Rythme cardiaque de l'Apple Watch est aussi plus complète avec une page d'accueil listant les différentes mesures et moyennes. Pas de jaloux, cette interface est aussi disponible pour l'Apple Watch Series 2.

Cliquer pour agrandir

Faire du sport avec l'Apple Watch au poignet et des AirPods aux oreilles sans avoir à se trimballer d'iPhone, c'est une expérience que l'on recommande (sans avoir besoin d'ailleurs d'une Series 3).

Autonomie

Il est généralement difficile d’établir l’autonomie d’un produit électronique, et cette Apple Watch Series 3 cellulaire ne fait pas exception à la règle. Tout est fonction de votre usage bien sûr, et si l’on veut flinguer la batterie de la montre, c’est assez simple : il suffit de passer un coup de fil d’une heure sur le réseau cellulaire.

Mes coups de fil sont plutôt rares et ils ne durent jamais aussi longtemps ; pour avoir une idée de la consommation d’énergie d’un appel, j’ai préféré m’en tenir à une durée plus proche de mes habitudes, à savoir une quinzaine de minutes. La batterie fond alors de 16% environ. Le conseil que l’on peut donner est le suivant : s’il est facile et somme toute plutôt amusant d’utiliser l’Apple Watch comme téléphone, mieux vaut s’en tenir aux appels vraiment importants, au risque sinon de devoir recharger l’Apple Watch plusieurs fois par jour.

Cliquer pour agrandir

Pour évaluer au mieux ce que je pense être un usage « normal » de l’Apple Watch sans son iPhone, j’ai établi un petit scénario qui ne me paraît pas hors sol : deux exercices (course de 30 minutes et marche de 40 minutes), utilisation d’Apple Plans pour un itinéraire à pied de 40 minutes, un coup de fil de 15 minutes, quelques consultations d’apps (iGeneration, Le Monde...), des notifications, une discussion Messages avec le mode griffonnage, et bien sûr l’affichage de l’heure de temps à autre.

Avec un tel usage, l’Apple Watch a du mal à tenir la journée. Mise au poignet à 13h et soumise à ce régime, la montre a rendu l’âme à 20h30, après l’alerte de batterie faible (10%) à 19h10. Ensuite, il faut se contenter du sinistre mode Réserve qui se contente d'afficher l’heure standard en vert sur fond noir.

Toute cette activité représente environ 7h30 d’autonomie, ce qui n’est pas si mal pour une montre qui a fonctionné en indépendance totale de son iPhone compagnon. Et qui n'a compté que sur elle-même.

Cette mesure n’est évidemment pas représentative de l’utilisation et des besoins de chacun. En réduisant le nombre de mesures d’exercice physique, ou n’utilisant pas le calcul d’itinéraire de Plans, en évitant de passer des appels, en emportant avec moi l’iPhone compagnon... J’aurais évidemment gagné de précieuses heures. Mais pourquoi se brider alors que l’Apple Watch Series 3 cellulaire incite justement au contraire ?

Peut-on demander mieux ? Toujours, évidemment ! Mais pour un premier essai, Apple se défend plutôt bien, ce d’autant que le modèle de test est un boîtier 38 mm à la batterie plus petite que la version 42 mm (sa capacité est toutefois 4% plus importante que celle de la précédente génération).

L'heure d'acheter ou pas ?

L'achat d'une Apple Watch Series 3 (cellulaire ou pas) s'impose-t-il si on possède déjà une montre d'Apple ? La question se pose vraiment pour les utilisateurs d'un modèle de 2015 (la "Series 0"). Malgré les optimisations apportées par les différentes versions de watchOS, la montre tousse de plus en plus fort à la moindre sollicitation. Tout y est plus lent et à moins d'avoir le temps, l'expérience utilisateur manque sérieusement de réactivité.

En ce qui concerne les Apple Watch Series 1 et Series 2, qui partagent un processeur similaire (le S2 est un S1P équipé d'un GPS), le dilemme est plus sérieux. Ces montres sont toujours très agréables à utiliser, le S3 offrant une meilleure réactivité qui s'apprécie surtout sur la durée. On peut tout à fait imaginer sauter une génération dans ce cas, et attendre la Series 4. Mais si vous avez besoin ou envie d'une montre complètement connectée, alors le choix de la Series 3 est évident.

Pour conclure

Par bien des aspects, l'Apple Watch Series 3 est un mini-iPhone. Accompagnée d'une paire d'écouteurs (des AirPods si possible), elle sait accomplir une bonne partie des tâches habituellement dévolues au smartphone : appels, notifications, messagerie instantanée, Siri, bientôt le streaming d'Apple Music…

Mais par bien d'autres aspects, l'Apple Watch n'est pas un mini-iPhone. Le smartphone a pour lui son grand écran. Il est toujours possible de consulter des applications de contenus sur l'Apple Watch, mais ce n'est pas très agréable et souvent, les articles sont tronqués. Et puis l'iPhone est aussi un appareil photo de grande qualité, un navigateur web, une console de jeux, un fortiche des réseaux sociaux, une porte sur la réalité augmentée…

Cette Series 3 cellulaire est un premier pas vers l'autonomie, voire l'indépendance totale de l'Apple Watch vis à vis d'un iPhone qu'on n'a pas forcément envie d'avoir toujours sur soi.

Cliquer pour agrandir

L'Apple Watch Series 3 est enfin réactive, utiliser Siri y est beaucoup plus agréable, l'altimètre est un composant bienvenu, et pour tous les sportifs, il s'agit d'un produit en mesure de donner satisfaction dans un maximum de cas — y compris face à la concurrence. En utilisation complètement autonome (cellulaire uniquement), la batterie a finalement plutôt bien résisté à mes assauts.

Le tout à un prix « à la Apple » certes, mais à partir de 449 €, difficile de faire la fine bouche devant un tel étalage de technologies. Évidemment, il faut aussi accepter d'en passer par un unique opérateur pour le moment, mais avec un forfait à 5 € par mois et les six premiers mois gratuits, on est plutôt mieux loti en France qu'ailleurs. Et il est possible que concurrence aidant, le forfait Apple Watch soit intégré un jour dans une option multi-SIM par exemple.

Tout cela ne signifie pas pour autant que cette Series 3 soit parfaite, bien sûr. On peut toujours trouver à redire sur Siri moins complet que sur iOS, sur l'absence tenace et incompréhensible de l'affichage en continu de l'heure (un comble pour une montre), de l'oubli d'un outil de suivi du sommeil intégré… ou sur ce maudit point rouge de Bozo le clown !

Cette nouvelle génération n'est que le début d'un produit complètement autonome, mais elle est prometteuse… et finalement à la portée de pas mal de bourses.

Note

  • Performances en hausse
  • Siri parle haut et fort
  • Excellent microphone pour les appels
  • Autonomie en cellulaire correcte
  • Ce n'est plus grave d'oublier son iPhone à la maison
  • C'est un mini-iPhone…

  • … mais ce n'est pas un mini-iPhone
  • Pas d'affichage de l'heure en continu
  • Orange unique opérateur
  • Un processus de configuration long et parfois confus
  • Un design qui tire à la ligne
  • On peut ne pas aimer le point rouge
avatar

romain_g

8/10. Un gros manque d’objectivité.

avatar

asheden

@romain_g

On imagine que si MacGe avait voulu être objectif, la montre aurait eu droit à un 5/20 c’est ça :) ? Quelle note donnerais tu a cette montre toi ? Tu l’as testé ?

avatar

romain_g

@asheden

Je l’ai cette toquante. En version cellular et bien évidemment que moi-même Étant passé à la caisse et libre de toutes obligations « morales » envers la communauté Apple, je lui mettrai un bon 7/10. Rien que parce que sa principale nouveauté, la connexion cellulaire, ne sert pas vraiment a grand chose en l’état.

avatar

Frodon

C'est une blague, rassure moi ? Tu réagis en disant que 8/10 c'est un manque d'objectivité, et tu donnes toi même une note de 7/10 ???

Une différence de 1/10 c'est de l'ordre de l'appréciation personnelle entre toi et le testeur, et donc si avec 8/10 le testeur n'est pas objectif (selon toi), tu ne l'es pas davantage en mettant la note de 7/10.

avatar

loupsolitaire97

@Frodon

Il est très pointilleux !

avatar

Madalvée

Désolé mais en 4 minutes vous n'avez pas eu le temps de lire les 5 pages…

avatar

guepatchou

Complétement d'accord. Quel manque d'objectivité. Il serait bon les gars de MAcg de changer un peu d'air. Ca vous ferait du bien

avatar

jazz678

@romain_g

« 8/10. Un gros manque d’objectivité. » 
« je lui mettrai un bon 7/10. »

Le « gros manque d’objectivité » ne représente qu’un seul petit point ? 🙄

Soyez cohérent et mettez-y un bon 3 ou 4/10

avatar

Georges

Ce gros bouton rouge est assez horrible, est ce que c'est la version cellular qui intègre ce bouton ? Limite je préfére la version classique : https://www.lereviewer.com/montre-connectee/apple-watch-3/

avatar

loupsolitaire97

L’un des défauts design des Apple Watch au début était pour moi leurs poids beaucoup trop léger !

Bien content qu’elles prennent du poids !

avatar

duke90000

Je ne savais pas pour les 16go, pas mal!

avatar

Arpee

Et le design de la Porsche 911, est-il obsolète ?

avatar

Hoppy

@Arpee

Bon exemple!

avatar

Tristan

@Arpee

Excellent exemple, et précisément oui en ce qui me concerne je trouve le design de la 911 obsolète depuis plusieurs années.
Ce n’est que mon sentiment mais pour le coup je comprends le ressenti de MacG.

avatar

daxr1der

@Arpee

lol compare pas à une porsche, 1 heure d’autonomie pour appeler et ca parle de bonne autonomie dans le test lol

avatar

Macbook31

@daxr1der

Si je tiens 1h30 sur circuit avec ma 997, je ne fais pas plus, sinon je rentre au stand en poussant.

Ça ne m’empêche pas de faire 400 500 bornes sur route, et même 11,5 l /100 sur autoroute. Pour un 3,8 l de cylindrée.

C’est comme tout, tu as plusieurs modes d’usage.

La 4g pour une Watch, c’est du circuit. Ceci dit, je viens d’acheter la gps samedi. C’est pas mal. Je continue à découvrir, c’est ma première Watch

avatar

Elkaar

Peux être Tim Cook avait déjà une cellulaire à l’époque ...

avatar

Bruno de Malaisie

@Elkaar

Je pense que c’était pour faire référence aux produits « Red » plutôt...

avatar

Terragon

Est-ce que le X rouge s’affiche sur tous les cadrans si on ne veux pas l’option cellulaire?

avatar

bbtom007

Plus indépendante et préformante ? Donc quand on court tout seul on va plus vite ?

avatar

victoireviclaux

J'ai cette Apple Watch 3 depuis la sortie, et franchement c'est une tuerie 😎

avatar

valounette01

Bonjour à vous , félicitations pour votre achat ! J'ai l'intention d'en acheter une aussi la. Ellulaire mais je me demandais une chose ; est ce que vous pouvez recevoir tous les appels ( pas simplement de personnes possédant un iPhone ) même des personnes ayant des smartphones sous Android ? Je suis à,lee. E jour dans un espace Apple qui me dit que l'on ne peut recevoir que des i messages et des appels FaceTime en audio ou vidéo ! Du coup je suis un peu perdue ! Vous qui l'avez pouvez vous svp éclairér ma lanterne svp ? 😊 Merci beaucoup. Cordialement Valounette
:

avatar

DarC

Je viens de passer de la V0 à la V3 cellulaire.
Je suis impressionné par sa rapidité, réactivité et surtout son autonomie.
Avec exactement la même utilisation, mêmes conditions, quand ma V0 avait du mal à dépasser les 20h, ma V3 affiche plus de 50% !
Hier elle affichait 43% de batterie pour 1j de veille et 7h13 d’utilisation.
Aujourd’hui il me reste 46% pour 22h de veille et 7h d’utilisation!
Je suis ULTRA SATISFAIT

avatar

alexis83

Du coup en dépit de ce que dit orange quelqu’un a pu utiliser la montre + le cellulaire avec un iPhone 6 ?

avatar

Malvik2

Merci pour ce test très détaillé comme d’habitude et très plaisant à lire ;)

Pour moi cette autonomie nouvelle est juste ce qui manquait à la Watch, même si pour l’heure son utilisation doit rester contenue pour ne pas flinguer la batterie.
La fluidité, Siri, le micro haut parleur bien plus performant..
Top

avatar

lcd_ts

Elle donne envie, mais le fait de ne plus pouvoir écouter la musique de l’iPhone est rédhibitoire pour certaines utilisations, c’était ce que j’utilisais le plus sur ma S2 et ça me gonfle au moins 20x par jour de devoir sortir / trouver l’iPhone pour quelquechose d’aussi simple et qui marchait si bien... a voir maintenant comment ils vont intégrer AppleMusic sur la S3, si c’est aussi réussi que l’ancienne application musique qui pilotait l’iPhone et le tout sans avoir besoin de l’iPhone, alors ce sera parfait !

avatar

modx1

@lcd_ts

+1
D’ailleurs je pense que c’est pour favoriser la 3 cellulaire que Apple a enlevé cette fonction

avatar

kasimodem

Merci pour le test.
Peut-on avoir confirmation, avec le recul de quelques jours et non plus des premières minutes, que l'on conserve bien la VoLTE une fois l'eSIM activée ?
Et aussi, peut-on recevoir des SMS verts sur la Watch en 4G hors de portée de son iPhone ou seulement des iMessages bleus ?

avatar

loupsolitaire97

@kasimodem

Tu as déjà reçu des SMS bleus ou des iMessage verts ?

avatar

Mickaël Bazoge

Ah oui, on peut recevoir des SMS (vert) et des Messages (bleu).
avatar

SIMOMAX1512

@MickaëlBazoge

Ça manque dans le test cette info. Car certains utilisateurs avaient déclarer être dans l’impossibilité de le faire lorsqu’ils l’ont reçu .
Le côté cellulaire est top lorsqu’on oublie son iPhone et pour le sport.

avatar

Terragon

@MickaëlBazoge

Est-ce que le fameux X rouge pour signifier le manque de réseau figure sur tous les cadrans de l’Apple Watch ou seulement sur le cadran Explorer?

avatar

DarC

@kasimodembon bonjour, je confirme toujours avoir les options VOLTE et Appels WiFi

avatar

arowbase

Comme déjà dit dans un autre article une autre piste sur ce point rouge :

le « point rouge » est utilisé par la marque de luxe Baccarat pour ses chandeliers en plaçant une pampille rouge qui contrastera avec les autres.

C’est un signe distinctif du « so chic » qui permet d’identifier le chandelier baccarat d’un autre chandeliers

Je pense qu’Apple à souhaité faire ce distinguo avec son bouton moucheté rouge :).

avatar

Yoskiz

Pas question d’avoir des ondes électromagnétiques directement dans mon poignet toute la journée (le Bluetooth c’est minimum 20X moins d’émissions d’ondes électromagnétiques).

Pas question de payer 5€ en plus par mois non plus.

Je ne suis jamais sans mon iPhone sur moi, donc inutile pour mes usages cette version «cellular ».

Je possède la Série 2 et je ne vois pas en quoi l’Apple Watch 3 serait « enfin » rapide et agréable à utiliser sachant que c’était déjà le cas pour la série 2.

1 heure d’autonomie en 4G me fait bien rire... bref marché de niche pour moi.

avatar

sjp2005

«  Il faut aussi savoir que les abonnés Orange Pro sont actuellement dans l’impossibilité d’activer le forfait Apple Watch » je confirme c’est une honte tu payes un forfait une fortune t’appelle le service client Pro ...qui te propose de changer la carte sim de la Watch 😂😂😂😡😡😡

avatar

Samus

Elle n'est donc pas compatible avec la 4G sur la fréquence de 700 mhz (déjà plusieurs centaines d'antennes ouvertes chez Free en région parisienne, et bientot des milliers chez Free et les autres sur le pays entier....) ????

C'est .... étonnant, car il s'agit d'une fréquence déployée en france depuis presque 1 an et demi....
Certes, y'a une exclu de 6 mois pour Orange, mais quand meme...

avatar

Dr. Kifelkloun

"...l'oubli d'un outil de suivi du sommeil intégré"

😐

Pour faire quoi exactement? Pour monitorer le sommeil du chargeur et de la table de nuit?

Mon Fitbit fait ça bien, mais il faut le charger pendant quelques minutes une fois par semaine...

Avec cette "watch" on en arrive toujours à la même réalité: tant que la technologie des batteries n'aura pas fait un grand bon en avant, cet "étalage de technologies" n'a pas beaucoup de sens.

avatar

Mickaël Bazoge

@Dr. Kifelkloun

Une Apple Watch tient facile 24 heures (auprès de son iPhone). On peut la recharger le matin pendant la douche et le petit dej, ce n’est pas un problème.

avatar

sachouba

@Dr. Kifelkloun :
"Pour faire quoi exactement? Pour monitorer le sommeil du chargeur et de la table de nuit?"

Si l'Apple Watch avait la même autonomie que ses concurrentes sous Tizen à la batterie équivalente (la Gear S2 Classic tient 3 à 4 jours, la S3 a une autonomie encore meilleure), peut-être qu'on pourrait la porter la nuit...

avatar

rompbk

Merci pour le test. Même question que déjà posée, conserve-t-on les appels 4G et Wifi (Volte et VoWifi) sur l’iPhone si on active une Watch cellulaire chez Sosh ?

avatar

Ronimac

La tristesse de Plans avec la série 0!!

avatar

Pélikan

Je viens encore d’essayer avec mon iPhone 6 : toujours pas de 4G

avatar

gavroche_68

Incroyable ce qu'on voyait à l'époque dans les films devient petit à petit une réalité

avatar

Ginger bread

La V3 a fait sensation à la keynote

avatar

Bruno de Malaisie

Je n’avais pas d’intérêt à la Series Cellular car, à part au sport, mon iphone est toujours avec moi.
Et je voulais un modèle acier pour remplacer mon Watch Series 0 Sport.
Très heureux de mon choix....

avatar

carlotoky

Pour être clair, la fonction cellulaire c’est pour le secours au cas où on a oublie son iPhone ou bien lowbat !
Donc cela ne répond qu’a un besoin vraiment temporaire. Je préfère le modele sans cellulaire !
Je pense qu’Apple commence a être à court d’innovation ! Les nouveautés sont plutôt orientées à l’aspect technologie qu’a l’aspect fonctionnalité

avatar

Terragon

@carlotoky

C’est plutôt le dernier souffle avant le nouveau design de l’année prochaine. Apple sait exactement ce qu’elle fait.

avatar

Arcetnathon

@Terragon

Pour quoi faire ? Apple fait des design intemporels. Tous ces produits sont reconnaissables sans connaitre la marque. Le design evolue tres peu, regarde les Macbook, un derivé de la meme base depuis plus de 10ans.

Changer de design c est donner parfois l illusion du changement. C est pas trop dans la continuité des produits Apple

avatar

martinx

Je suis passe d’un modèle 0 (2015) à un modèle 3 cellulaire et franchement je suis super content de mon choix. Elle est super réactive. La connexion cellulaire est un vrai plus et je me rends compte que c’est vraiment utile lors de use cases quand je pars m’entraîner à la salle par exemple. Je n’ai pas à prendre mon téléphone. Lorsque je dois sortir 30 minutes etc.... lors d’un jogging. C’est un vrai plus. Les fonctions fitness vont plus loin. Et je suis sur que cette série 3 va vraiment être un succès. C’est le produit qui m’a le plus plu durant la dernière Keynote. Les performances sont en hausse. La batterie tient plus longtemps. Je ne peux que La recommander. Apres elle ne remplace pas un iPhone pendant la journée. Faut rester les pieds sur terre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR