Suivi du sommeil : il ne faudra pas attendre grand-chose de plus de l'Apple Watch

Mickaël Bazoge |

Autant le dire tout de suite, nous n'avons pas été complètement convaincus par la fonction de suivi du sommeil de watchOS 7. Au contraire d'autres solutions concurrentes (y compris des apps tierces pour Apple Watch), ce nouveau mode sommeil se contente en effet du strict minimum : la fonction calcule le temps passé au lit et le temps passé à dormir, accompagnés des variations de la fréquence cardiaque durant la nuit (lire : watchOS 7 : un suivi du sommeil a minima 💤).

« Beaucoup d'applications montrent des informations sur les phases de sommeil [somnolence, sommeil léger, sommeil profond, sommeil paradoxal] et d'autres données du même genre », explique Kevin Lynch, vice-président aux technologies d'Apple, et un des grands patrons de l'Apple Watch avec Jeff Williams. Ces recherches sur le sommeil ont débuté il y a cinq ans — soit dans la foulée du lancement de la première génération de la montre.

Kevin Lynch.

À l'instar de la fonction de lavage des mains, la Pomme a de la suite dans les idées ! Plutôt que d'exploiter les données anonymisées de ses utilisateurs pour étudier les habitudes démographiques de sommeil, Apple y est allée à l'ancienne, en mettant sur pied des études internes « avec des centaines de personnes », ce qui lui a permis de construire petit à petit des modèles d'apprentissage automatique.

Et « cela demande du temps », confirme Kevin Lynch. « On travaille là-dessus depuis un moment ». Il explique aussi que les données collectées durant la nuit bénéficient de la même confidentialité que les autres données : « Apple ne voit pas vos données de sommeil ».

Si Apple n'a pas voulu aller plus loin dans les métriques proposées aux utilisateurs, c'est que les études de sommeil réalisées par le constructeur ont montré que ces résultats n'étaient pas très utiles. « Durant nos études, il y avait des gens avec des électroencéphalogrammes sur la tête, nous avions donc un aperçu de l'activité électrique de leur cerveau en plus de ce que l'Apple Watch nous indiquait des mouvements du poignet ».

L'aspect le plus important dans ces études finalement, « c'était la durée du sommeil », précise le dirigeant. C'est pourquoi Apple a décidé de ne pas montrer des résultats plus compliqués : « Les mouvements du bras sont une source de données, mais ils ne dépeignent pas un tableau complet de ce qui se passe dans votre cerveau », ajoute-t-il. À moins qu'Apple se lance dans l'électroencéphalogramme, on comprend entre les lignes que la fonction de suivi du sommeil va en rester là.

Kevin Lynch abonde d'ailleurs dans ce sens, en indiquant que le flot de données proposé par les applications concurrentes peut être « stressant ». Il est effectivement bien difficile de se forcer à avoir de meilleures phases de sommeil. « Nous avons senti que ce n'était pas ainsi qu'Apple pouvait ajouter de la valeur. Nous nous sommes concentrés sur la transition vers le lit, ce qui est à notre avis plus pratique et ce qui entraînera une meilleure nuit de sommeil ».

Le programme sommeil sur l'iPhone, qui permet de sélectionner une app qui va aider à s'endormir.

Une grande partie de la configuration du mode sommeil passe en effet par l'élaboration d'un « programme sommeil », durant lequel l'utilisateur va préparer son corps et son esprit à s'endormir. Une amélioration de la fonction Sommeil, qui a fait son apparition dans l'app Horloge d'iOS 10. Cette fonction permet de sélectionner des apps de lecture ou de musique pour s'enfoncer doucement dans les bras de Morphée.

« Il peut y avoir une angoisse d'aller au lit », décrit Lynch. « Cette angoisse peut causer davantage de problèmes avec le temps. Beaucoup de gens ont déjà conscience qu'ils ne dorment pas suffisamment, et donc on ne va pas en rajouter. Mais quand vous atteignez vos objectifs, nous vous le disons de manière positive ».

À la lumière de ces propos, on peut même se demander si la Series 6 apportera quelque chose de nouveau pour le suivi du sommeil (la rumeur a évoqué un capteur SpO2 pour mesurer l'apnée du sommeil).

Reste à régler le problème de l'autonomie. Le mode sommeil de l'Apple Watch consomme autour de 20% de la batterie, selon nos constatations. Apple exige que la montre affiche au moins 30% de batterie avant d'activer le suivi du sommeil ; si ce n'est pas le cas, une notification envoyée dans l'heure précédant le coucher prévient qu'il faut recharger l'appareil1.

Les utilisateurs d'Apple Watch qui veulent profiter du suivi du sommeil devront changer leurs habitudes de recharge : il n'est plus question de laisser la montre sur son galet de charge la nuit. « Cela peut introduire de nouveaux comportements de recharge », admet Kevin Lynch. Apple peut également améliorer la batterie de son produit.


  1. Une heure et demie de charge permet d'atteindre 80%, il faut deux heures et demi pour 100%.  ↩︎

avatar TrollMan06 | 

HS : vous comptez quand corriger votre application qui depuis la dernière MAJ se ferme intempestivement dès que l’on clique sur un 2e article

avatar mmenfin | 

@TrollMan06

Marche très bien chez moi.

avatar asheden | 

@mmenfin

Idem

avatar Phoenixxu | 

@asheden

Idem

avatar fte | 

@TrollMan06

As-tu remonté le bug avec une procédure pour le reproduire ?

avatar TrollMan06 | 

@fte

Non je suis un homme riche et puissant je n’ai pas envie de faire ça

avatar fte | 

@TrollMan06

That’s why you can’t have nice things.

avatar Ios_What a joke | 

AutoSleep, SleepWatch ont encore de beaux jours!!!

avatar Dazoudaz | 

@Ios_What a joke

Exactement, Autosleep fait très bien le boulot. Même la plus petite des sieste accidentelle est comptabilisée, c’est assez bluffant.
Côté batterie, je recharge ma Watch dès mon réveil pendant que je me prépare et c’est nikel.

avatar fousfous | 

Comme je l'avais déjà dit ici, ça sert à rien d'avoir un suivi précis, comme on ne peut pas agir dessus.
La donnée importante c'est si au réveil on se sent reposé ou pas, si c'est pas le cas c'est que visiblement on dort mal.

avatar MathGen | 

De mon côté, j’utilisais déjà AutoSleep comme app de suivi de sommeil. Je l’utilise toujours mais seulement pour interpréter les données (j’ai désactivé la possibilité pour l’app d’écrire des données dans l’app santé). Je trouve que, même si les analyses sont basiques, le mode sommeil de watchOS 7 est très pratique pour facilement désactiver l’alarme au besoin, la diminution de la luminosité sur l’écran de l’Apple Watch ou encore les notifications de charge.

avatar Arpee | 

Vous espériez quoi ? Qu’Apple mette à mort tout son écosystème et tue les développeurs qui la font vivre ? Depuis qu’Apple existe, les applications tierces sont plus complètes. Et c’est voulu.

avatar Mickaël Bazoge | 
Transmis aux développeurs qui se sont fait sherlocker leurs apps ! https://www.igen.fr/ios/2016/06/les-applications-sherlockees-par-macos-sierra-ios-10-et-watchos-3-96217
avatar ohmydog | 

@Arpee

On nous explique la que les données des autres applications ne servent visiblement à rien.

avatar Claudecf | 

De toutes façons, la batterie de l’Apple Watch ne tient que si on ne s’en sert pas. Ou plutôt si on ne s’en sert pas pour faire de l’exercice. La mienne ne peut pas tenir la nuit à mon poignet.

avatar Krysten2001 | 

@Claudecf

Ma série 5 tient 2 jours en faisant du sport(1h par jour)

avatar Claudecf | 

@Krysten2001

Ma série 4 n’a jamais tenu aussi longtemps et se décharge éteinte dans un tiroir. La conseillère Apple consultée par téléphone me dit que c’est normal. J’attends de pouvoir avoir un RV au Genius Bar, ce qui semble impossible à l’heure actuelle.

avatar elesse | 

@Krysten2001

Je veux bien ta config ! Moi 7h-22h il me reste 7% maxi

avatar Krysten2001 | 

@elesse

J’ai une série 5 avec écran toujours allumé en faisant 1h de sport à la salle et le reste de la marche,... avec musique 🎵

avatar David C. | 

@Claudecf

Il faut faire des nuits de moins de 36h d’affilée ! :)
Ma 3 tient très bien la nuit, je la charge durant le dîner et le petit déjeuner, depuis des années, tout se passe bien!

avatar Malvik2 | 

"Une angoisse pour aller au lit..."
Sérieusement faudrait peut être arrêter les conneries: une bonne journée de boulot, une bonne alimentation pas trop riche le soir, du sport, un câlin et hop, vous allez dormir comme un bébé moi je vous le dis 😌😄

avatar BingoBob | 

@Malvik2

Bah oui, plein de gens ont des angoisses avant d’aller au lit. Angoisse de ne pas dormir assez, de ne pas s’endormir assez vite, angoisse que son bébé se réveille et pourrisse la nuit de papa ou maman, angoisse des factures impayées, du travail à faire le lendemain, des objectifs de boulot intenable,s, du mauvais management de son boss. Je continue ? Sérieusement...

avatar Malvik2 | 

@BingoBob

Non mais ça c’est autre chose, on a tous des soucis hein...
Et ce n’est pas votre montre connectée qui va vous les enlever, c’était mon propos.

avatar Furious Angel | 

@Malvik2

Non mais elle peut inciter à de meilleurs comportements. La création de routines est loin d’être idiot.

avatar Bruno de Malaisie | 

@BingoBob

La méditation aide bien dans ces cas précis.
Parce que, très vite, le manque de sommeil ne va faire qu’empirer la situation décrite.

avatar Bigdidou | 

@BingoBob

« Bah oui, plein de gens ont des angoisses avant d’aller au lit. « 

Ben justement, pas la peine de rajouter une angoisse de performance avec ce genre d’apps.

avatar bellague | 

La nuit, je dors……… pas besoin de ma Watch, iPhone, iPad! Tout est éteint!

avatar jcharlesbl | 

utilisateur d'autosleep, pillow etc et même Fitbit (avec bracelets de la marque) pour le moment mon ressenti de ces quelques nuits avec le suivi du sommeil de Watch OS7 me convient tout à fait, je dirais même me convient mieux. le sommeil est un vrai problème pour moi et involontairement cela en devient anxiogène. depuis que j'utilise le suivi du sommeil d'Apple je suis plus apaisé et étonné de ce constat car en quelques jours seulement je ressens du mieux : je m'applique à suivre mon programme de sommeil tranquillement.

au final, je me rends compte que trop d'informations sur son sommeil ne fait pas tout.

pour ce qui est de la charge, j'ai une série 3 et j'avais déjà pris l'habitude de la recharger avant de me coucher pour la nuit puis recharge au réveil durant les préparatifs du matin. je n'ai jamais eu à me plaindre de la durée de la batterie même si je reconnais qu'elle pourrait être améliorée.

la lecture de cet article me conforte sur mon ressenti après moins d'une semaine avec ce nouveau dispositif. je comprends pour le moment leur vision d'une assistance au sommeil.

pour moi c'est OK

avatar MJohnson | 

@jcharlesbl

Idem. J’utilise autosleep mais au final je ne sais pas vraiment quoi faire de toutes ces infos à la fin de la nuit. Aucune action concrète pour améliorer mon sommeil ce qui est le but du tracking à la base donc finalement l’approche d’Apple a du sens.

avatar iftwst | 

@MJohnson

Ces « informations » ne servent à rien.

Une appli de sommeil qui ferait vibrer ta montre qd tu ronfles ou qd tu fais une apnée du sommeil aurait du sens mais ces fonctions semblent peu fiables (un temps supprimée pour les ronflements par auto sleep, il semble qu’elle soit de retour) ou non disponibles pour les apnées (il faudrait au minimum pouvoir mesurer le SpO2) car elles sont jamais mises en avant.
Ces applis sont avant décrites par leurs concepteurs comme des « enregistreurs de sommeil ». Pour faire de jolies courbes et plein de chiffres.

Et après ? Rien.

«  Vous avez mal dormi cette nuit »
Merci je suis crevé je le sais. 😉

avatar Dazoudaz | 

@iftwst

Beaucoup de personnes adorent les courbes et les chiffres.

avatar iftwst | 

@Dazoudaz

Alors pour eux les abonnements sont parfaits !

avatar MJohnson | 

@iftwst

J’avais testé la fonction anti ronflement et enfaîtes c’était une horreur. Apparement je commence à ronfler dés que j’entre en sommeil profond ce qui serait apparement la partie du cycle la plus réparateur. Du coup à chaque fois que je m’apprêtais à rentrer en sommeil profond la montre vibrait et me réveillait. Du coup, bilan de la nuit j’ai pas ronflé du tout mais je me suis réveiller crever comme après une nuit blanche. J’ai fais ça 2 nuits de suite et j’ai laissé tombé.

Une bonne idée sur le papier mais une connerie dans la pratique.

avatar iftwst | 

@MJohnson

Eh oui pas simple tu as raison.

Donc ces appli ont pour intérêt de donner des infos sur un rythme et une hygiène de sommeil ce qui est la fois peu et déjà bcp.

Mais rien qui vaille un abonnement.

Finalement Apple propose gratuitement ce qui est vraiment utile.

Tout ce qui est proposé par les autres applis « poussées » est bcp moins pertinent.

avatar AlexRbn | 

@iftwst

Complètement d'accord avec toi. Analyser précisément un sommeil sans spo2 a du coup peu de sens. Si l'AW6 n'a pas ce type de capteur, cela voudra dire qu'elle aura peu d'évolutions par rapport à l'AW5, qui a déjà d'ailleurs peu d'évolution par rapport à l'AW4....

avatar warmac33 | 

je fais un copié-collé de mon commentaire de l'article précédent sur le sujet, qui rejoint tout à fait apple :

Et bien pour une fois je vais me faire le défenseur d'apple : le fait de limiter autant les fonctions d'explorations du sommeil à ce jour est pour moi une très bonne chose, et ce pour au moins 2 raisons :
1) comme évoqué plus haut, cette obsession pour le quantified self sur le plan du sommeil devient ridicule, l'intérêt du suivi c'est avant tout d'avoir un marqueur et des conseils d'hygiène de sommeil : horaires adaptés, régularité, temps consacré à son sommeil... c'est ça qui est important, et ça tombe bien la plupart des traqueurs et montres connectées font ça plutôt bien. C'est donc tout ce qu'il faut demander à l'applewatch. les proportions de stade ne servent pas à grand chose, d'abord parce qu'il faudrait encore qu'elles soient justes, ensuite parce que les normes de ces stades varient en fonction des individus et de leurs antécédents, et enfin parce que de toute façon la science actuelle ne sait pas vraiment corriger d'éventuelles anomalies des stades de sommeil
2) c'est bcp plus honnête que tous ces peudo-outils qui vont promettent de vous emmener sur la lune mais en trottinette : le seul moyen d'explorer correctement le sommeil n'est possible actuellement qu'avec un électroencéphalogramme, tout le reste ne fonctionne au mieux qu'au doigt mouillé et balance des interprétations sans queue ni tête qui ne sont jamais vérifiées (autosleep en est un excellent exemple, une vraie arnaque ce truc).

Donc perso je trouve le concept très bien, reste plus qu'à confirmer scientifiquement que les données sont correctes.

avatar poulroudou | 

Je n'arrive pas à dormir avec une montre, alors j'utilise "sleep analyser" de Withinz. Une bandelette avec des capteurs que vous placez sous le matelas. C'est TOP pour le suivi du sommeil 👌🏻

avatar titi17 | 

@poulroudou

Pareil je n’arrive pas à dormir avec une montre.

J’ai le sleep de Withings, il fonctionne super bien hormis un détail.
J’en ai plusieurs car il m’arrive de dormir chez mes parents. Sauf que les développeurs n’ont pas prévu le cas. Donc j’ai du me créer un autre compte. Mais je n’ai que la moitié des données dans santé.

avatar vincentn | 

Dans cette première version, on peut peut-être juste regretter l’absence de la gestion/enregistrement des ronflements, qui peuvent aussi donner des indications intéressantes et exploitables.

avatar occam | 

Autre explication, fournie dans l’article :
« Durant nos études, il y avait des gens avec des électroencéphalogrammes sur la tête, nous avions donc un aperçu de l'activité électrique de leur cerveau... »

Ils ont vu, et ils ont pris peur : c’est ça, l’EEG d’un client ?
Même en veille ?
Mieux ne pas creuser le sujet.

avatar amorph82 | 

En même temps dormir avec une montre c’est cracra. Elle vous suit toute la journée : transports en commun, bureau, centre commerciaux, sport. Alors la ramener dans son lit ? 🤮 Vous dormez avec vos chaussures vous ?

avatar Dazoudaz | 

@amorph82

Oui, mon blouson aussi. Pas toi ?

avatar Achylle_ | 

@amorph82
Il m’arrive aussi de dormir avec mes mains et ma tête.
Heureusement, j’ai pris l’habitude de les laver avant de me mettre au lit, pareil avec une montre.

avatar wilfried50 | 

Il faut activer le mode spectacle les deux masques sur l’Apple Watch pour ne pas être déranger pendant la nuit et qu’elle ne consomme pas d’énergie. Très important!

avatar Bigdidou | 

De toute façon, à part produire une anxiété auto construite autour du sommeil, je comprends toujours pas à quoi sert un tel suivi.

avatar Lonsparks23 | 

J'ai trouvé ça un peu compliqué à mettre en place depuis la montre. Si j'ai bien saisi il faut avoir un objectif tous les jours pour que le suivi du sommeil s'active ? Il faut faire 2 "scènes": une semaine et une "week-end" avec par défaut une une plage et une alarme spécifique par scène.

Je suis sur Autosleep mais je trouve un peu lourd d'activer / désactiver le mode "spectacle". J'oublie souvent et parfois je me retrouve en situation un peu dangereuse (vélo par exemple) et je dois m'arrêter pour désactiver. Pas très pratique. Rien que pour ça je suis prêt à essayer celle d'Apple intégrée.

Comme souligné par d'autres, les données supplémentaires comme sommeil profond / léger paraît une bonne idée mais au final je sais pas si c'est très pertinent et nous n'y pouvons pas changer grand chose.

Pour ceux qui doutent de la pertinence c'est pas compliqué : ce n'est pas parce que on se ressent pas la fatigue que le corps n'est pas fatigué. Ce n'est pas parce qu'on ne ressent pas la soif qu'on est pas déshydraté. Mal de tête, migraine oculaire, tension des muscles, difficulté de concentration sont des symptômes des deux. Souvent quand ça arrive c'est qu'il est trop tard. C'est du préventif et je trouve ça pas difficile à comprendre.

avatar Achylle_ | 

Perso, j’ai une garmin qui me donne plein d’infos sur mon sommeil : sommeil léger, profond, paradoxal, période éveillée, etc...
c’est génial, plein de jolis chiffres.

Mais comme au final je ne peux rien y faire de spécial et que je ne peux ni contrôler ni vérifier leurs durées, je me contente de suivre la durée de mon sommeil.

Ah oui ma montre me donne une info paraît il importante : ma fréquence cardiaque au repos.
Paraît que plus c’est bas, plus ton cœur est en bonne santé.
J’ai 51, voilà.

Bref, finalement tout ça pour dire que des données pour des données au final, cela ne sert pas forcément à quelque chose.
Apple va peut être à contre courant, mais dans les faits, qui suit avec précision ces données de sommeil ? Et surtout qu’en faites vous après ?

avatar Jul21 | 

A la lecture de cet article je me pose la question finalement de la fiabilité des données de ces apps tierces si Apple n’y va pas c’est aussi peut-être pour cet raison ...

avatar warmac33 | 

exactement !

CONNEXION UTILISATEUR