Qualcomm promet de nouveaux processeurs pour des montres connectées « sans compromis »

Stéphane Moussie |

Si les montres Wear OS (ex-Android Wear) font du surplace depuis un moment, c’est en bonne partie la faute à Qualcomm qui n’a rien d’autre à leur proposer qu’un processeur de 2016 qui n’était déjà pas à la pointe lors de sa sortie.

Sûrement pour rassurer les partenaires et les clients alors que se tient actuellement la Google I/O, Qualcomm a révélé que de nouveaux processeurs destinés aux montres seront enfin disponibles à la fin de l’année. Mieux encore, le fabricant promet une plateforme « conçue de zéro pour une utilisation sans compromis », ce qui n’est pas le cas du Snapdragon 2100 actuel qui est une puce de smartphone modifiée.

« Les montres connectées d’aujourd’hui sont très plaisantes quand vous interagissez avec elles, mais pas quand elles sont au repos. Vous allez voir que cette nouvelle plateforme, cette nouvelle architecture, va améliorer significativement le look and feel des montres, que vous interagissiez avec elles ou non », assure Pankaj Kedia, responsable des wearables chez Qualcomm, à Wareable.

Et d’insister sur ce point en déclarant que l’affichage basse consommation noir et blanc qui prévaut quand la montre n’est pas utilisée (et dont n’est même pas capable l’Apple Watch) n’est pas satisfaisant. « Une montre connectée est avant tout une montre. Elle doit être belle, élégante, que je la regarde ou non. […] Quand nous discutons avec les clients de Fossil et de Michael Kors, ils nous disent qu’ils veulent des montres connectées sans compromis. »

Pankaj Kedia ne détaille pas les possibilités concrètes apportées par les futurs processeurs, mais on comprend que l’affichage en veille devrait être moins basique qu’aujourd’hui, sûrement grâce à des couleurs et des animations.

De plus, la nouvelle plateforme qui n’a pas encore de nom permettra de réaliser des montres plus petites (ou de libérer de la place pour d’autres composants) et d’accroître l’autonomie. Pankaj Kedia reste également vague à ce sujet, mais il assure que l’autonomie s’en retrouvera améliorée globalement, aussi bien lors de l’utilisation que pendant la veille.

« Cette plateforme va bouleverser l’écosystème Wear OS, et vous faire revoir vos attentes dans les montres connectées, conclut le cadre de Qualcomm. Nous sommes en train de distribuer des échantillons à nos clients. Je l’ai vu fonctionner, c’est très excitant. » Les premières montres profitant des nouveaux processeurs arriveront à la fin de l’année. Un modèle étendard est notamment prévu pour l’automne.

avatar rolmeyer | 

La première citation ça sent le always on. Interessant.

avatar Maitre muqueux | 

Waow

avatar matrixfr | 

Bonne nouvelle si ça peut faire un peu bouger Apple... Ma version 0 commence à ramer... J'attend de voir ce qu'apple nous prépare en V4 et l'évolution des montres concurrentes avant de changer...

avatar NEWIPHONE76 | 

@matrixfr

Oui si ça pouvait faire bouger Apple avec le même design depuis 3 ans (j’ai une S2), ce serait vraiment bien. Après à voir ce que ça va donner...

avatar moa_toa | 

Si mon AW avait une fonction always on, je la désactiverai car elle as un écran OLED qui brûlerait bêtement...

avatar armandgz123 | 

@moa_toa

Bah non 😂 ça va légèrement bouger pour éviter ça comme sur Samsung

avatar malcolmZ07 | 

Pas très sérieux quand même de n'avoir rien sorti depuis 2016... surtout que ce sont des spécialistes.
Très mauvais souvenir du S810

avatar reborn | 

@malcolmZ07

Ils ont du écouter le devin de magc, les montres connectées sont voué à l’échec commercial. 😬

avatar Bingoooos | 

Une montre qui fait plus qu'une montre...là est le problème de notre société. Et je suis loin d'être un anti techno...
Il y a peut-être plus utile et fonctionnel comme but....

avatar CorbeilleNews | 

@Bingoooos

Tout pareil ... on invente pour inventer ...

CONNEXION UTILISATEUR