Apple Watch Series 3 cellulaire : 4 nouveaux pays et toujours pas la Belgique, l'Italie et bien d'autres

Florian Innocente |

L'Apple Watch Series 3 dans sa version cellulaire est disponible dans de nouveaux pays… ce qui veut dire aussi qu'elle est toujours absente dans de très nombreux autres.

Si vous êtes en Belgique, en Italie ou en Espagne par exemple, ce modèle n'existe pour ainsi dire pas, en l'absence d'au moins un accord signé avec un opérateur local.

En Belgique, en Irlande, en Espagne comme dans beaucoup d'autres pays encore, pas de Series 3 cellulaire sur le site d'Apple

Cette fin de semaine, le modèle avec la couronne digitale ornée d'un point rouge arrive en Inde, au Danemark, en Suède et à Taiwan.

À Taiwan, ils sont 4 opérateurs à être associés avec Apple, tout comme Hong-Kong où la montre est arrivée en février. Ce sont des exceptions avec l'Australie (3 opérateurs), car la norme est plutôt qu'un seul voire deux opérateurs soient partie prenante.

En France, Bouygues a décidé de ne pas prendre en charge l'Apple Watch 4G, allant même jusqu'à supprimer son app watchOS. SFR, qui n'avait pas fermé la porte à l'idée en début d'année, n'est toujours pas passé aux actes.

L'Apple Watch Series 3 Cellulaire est désormais vendue aux États-Unis, à Porto Rico, au Canada, en Australie, au Danemark, en France, Allemagne, à Hong Kong, en Inde, au Japon, à Singapour, en Suède, Suisse, Thaïlande, à Taiwan, au Royaume-Uni ainsi qu'en Chine. Ce qui laisse beaucoup de pays sur le bas-côté.

avatar fte | 

Étrange.

Pourquoi des opérateurs ne voudraient pas de l’Apple Watch ?

Apple impose des conditions délirantes ?

avatar user | 

@fte

Le problème est technique, pas commercial.

avatar fte | 

@user

"Le problème est technique, pas commercial."

En effet. Je l’ai compris en lisant les commentaires plus bas. :)

avatar Sgt. Pepper | 

Certains opérateurs n’aiment pas la eSIM vu comme une dématérialisation de leur abonnement: facilité de migration,...

De plus , il faut faire des investissement pour avoir des serveurs capable de charger leur abonnement dans cette eSIM.
Le retour sur investissement n’est pas jugé suffisant...
En France seul Orange a investi 😤

avatar user | 

@Sgt. Pepper

L’utilisation de la voix avec la Watch passe par la voix oLTE, qui est liée à la voix sur wifi
Orange faisait déjà ça avant l’arrivée de la Watch

avatar Paquito06 | 

Apple aurait du lancer l’AW Series 3 avec une Apple Sim comme elle l’a fait avec l’iPad Pro, rendant la montre independante des operateurs, non liee a l’iPhone (possibilite de roaming à l’etranger du coup), et lancement global. C’est une galere là, et ça se vend moins bien... Si on sait pourquoi?

avatar NyuReZ | 

En même temps ce qui aurait du être directement intégré avec un forfait téléphonique existant se retrouve comme une option payante...

Ça ne peut pas marcher pour le gros de la population qui ne veut pas avoir un abonnement spécifique pour sa montre connectée...

L’appât du gain ici est clairement délétère de la part de l’industrie du téléphone. Je ne blâme pas Apple là, mais les opérateurs qui manquent à mon avis une occasion de se démarquer, Orange y adhère oui... mais fait payer chèrement cette « exclusivité »...

C’est dommage. Il va falloir encore attendre un peu qu’un trublion fasse un peu sauté ces barrières. Free?

avatar Dv@be | 

@NyuReZ

Je suis d’accord. Je passerai mon tour tant que la connectivité data de la montre ne fera pas partie intégrante de l’abonnement de base du téléphone. Je ne vois aucune raison, dans mon usage, justifiant un supplément.

avatar alfatech | 

@Dv@be

"Je passerai mon tour tant que la connectivité data de la montre ne fera pas partie intégrante de l’abonnement de base du téléphone. Je ne vois aucune raison, dans mon usage, justifiant un supplément."

Je suis d'accord

avatar Florian Innocente | 

@NyuReZ

Ça dépend des pays. En Inde apparement c’est inclus dans le forfait.

avatar NyuReZ | 

@innocente

Bon a savoir. Plus qu’à y retourner dans ce cas 😆

En vrai ça montre encore une fois à quel point les entreprises françaises « historiques » sont peu enclines à suivre les évolutions techniques de leur époque.

C’est comme le virement instantané qui ne se montre toujours pas chez les banques françaises alors qu’une bonne partie de l’Europe a déjà mis les pieds à l’étrier.

Ça viendra, c’est certain. Mais c’est exaspérant de voir à quel point chacun veut par tous les moyens toujours récupérer encore un peu plus d’argent. C’est usant...

avatar Arpee | 

@NyuReZ

Et vous, en France, vous utilisez toujours des chèques papier en 2018...

avatar LisbethSalander | 

@Arpee

Oui et en Allemagne les lecteurs cartes sont tes peu nombreux. Au Japon ils payent majoritairement en cash et les distributeurs ferment à 18h. Il y a plein d’exemple de ce genre et c’est pas spécifique à la France.
Tout comme accusé les opérateurs français alors que l’article précise a juste titré qu’hormis en Australie et Hong Kong c’est partout pareil.
Mais non, le bon vieux auto dénigrement.

avatar spece92 | 

@Arpee

👍

avatar Fabeme | 

@NyuReZ

Ben justement, notons dans les historiques que Orange joue beaucoup le jeu de l’innovation technique, plus que SFR et Bouygues voir même Free.

Voir le support de la messagerie visuelle très rapidement, les appels sur Wifi, la eSim et d’autres. En plus du réseau. Il en va de même sur la fibre avec une bonne vitesse de déploiement (même si ça ne va jamais assez vite), et de bons débits, bref je trouve qu’Orange assure bien.
Après bien sûr commercialement parlant c’est Free qui « innove », mais bien peu de technos réellement mobiles sur leur réseau. Pas de 2ème Sim, os de eSim, je suis même pas sur que les Appels Wifi soient supportés, et la messagerie visuelle est arrivée très très tard.

En fait l’historique de base (BiBop puis Itineris, puis Orange aujourd’hui) il se défend bien :)

avatar NyuReZ | 

@Fabeme

Je ne dis pas qu’il stagne, et tu as raison sur tous les points. Je dis que tu le paye toujours, et pas au petit prix.

Cf les prix au départ de l’iPhone et de son forfait chez Orange. C’est comme les forfaits spécial tablette qui coûtaient un bras au départ, qui en prend encore aujourd’hui? Personne et certains proposent la double sim pour profiter de la data sur tablette sans surplus.

C’est ça qui dérange, c’est de faire passer l’utilisateur à la caisse pour avoir accès à ce genre de service. C’est l’occasion de tirer encore un peu sur le porte-monnaie, alors qu’on sait pertinemment que ça ne durera et ne marchera pas.

avatar Fabeme | 

@NyuReZ

Ah mais je suis d’accord, mais là on touche au problème de la concurrence, c’est elle qui permet dans un système libéral de modifier les offres. Pourquoi par exemple pour l’instant Orange ne ferrait pas payer les 5 EUR d’abonnement pour la Watch ? Il y a qui en face ? Personne.

La double SIM ? Tout le monde ne la propose pas gratuitement suivant le forfait, et Free qui a beaucoup fait baisser le prix des forfaits, ne propose même pas l’option... on pourrait parler des volumes de 4G qui chez certains opérateurs sont ridicules vu les prix, etc. Mais ça c’est la politique commerciale...

Faut voir ce qu’ils se mangent en forfaits en Suisse, en Belgique, en UK, aux USA... on est pas trop mal lotis malgré tout :) (merci Free pour ça d’ailleurs)

avatar NyuReZ | 

@Fabeme

Oui c’est certains il y a personne en face. Donc ça signifie quoi? Que les autres jugent que ça n’en vaut même pas la peine, que c’est pas assez rentable? Du coup le choix pour le consommateur n’existe plus...

Pour un marché qui se veut ultra concurrentiel de manière imposé et légiféré au niveau national et européen, on est quand même bien loin du compte.

Après oui au regard des prix pratiqué ailleurs on est pas les plus à plaindre en terme de service en mobilité.

avatar Fabeme | 

@NyuReZ

Ça veut tout simplement dire que le marché actuel est globalement en mauvais état, seul Orange se porte bien.

SFR a connu une catastrophe suite au rachat par Drahi, qui fait maintenant payer le montant pharamineux de son emprunt pour acquisition sur les marges de bénéfice d’SFR, donc on coupe l’innovation, on investit que le minimum (ce qu’il faisait déjà avec Numericable, been there)
Bouygues n’est plus rentable et essaye d’occuper le marché entre Free et les autres, problème Free lui a piqué son marché. Pourtant Bouygues s’est à l’époque démarqué par un réseau de haute qualité avec le DCS, et à oublié que c’est l’innovation qui était son moteur.
Free n’investit que le minimum pour rester dans ses engagements mais Free c’est un constructeur de réseaux (de qualité) pas de services. Donc ça patine, ça veut tout à pas cher, ça construit un beau réseau mais avec pas grand chose derrière.

Et ça te donne un marché qui devrait se restructurer en fait, je pense que cela se ferrait si il n’y avait pas eu l’accident Drahi qui bloque le jeu car paradoxalement SFR est un acteur puissant (et qui vie sur son passé)

Après ce n’est que ma petite vision...

Nous consommateurs ne pouvons avoir une action dans un monde concurrentiel que quand il y a concurrence. Là il y a abandon du marché... alors oui, ils vont nous faire un joli déploiement de 5G, ce sera facile d’ailleurs, etc, mais ça ne fait pas tout... et justement, prévoir la 5G qui va bouleverser la notion de réseau, et ne pas être foutu de gérer une eSim, plusieurs SIM sur un même compte et de la voix IP, ça montre un gros souci d’anticipation et ça fait peur, cela veut dire que seul Orange aujourd’hui a des infrastructures techniques et informatiques à niveau pour cette transition...
Et c’est bien là toute la faiblesse de l’ARCEP qui ne peut réguler là dessus, car on sort du simple réseau, il s’agit du service et de ce que sa présence ou absence cache.

C’est aussi ça faire baisser le coût des télécoms, d’avoir des actionnaires. Ça limite le gâteau.

avatar Paquito06 | 

@Fabeme

Aux USA c’est un cartel, $10 pour l’AW 3 chez chaque operateur, y en a pas un pour concurrencer l’autre.

avatar pim | 

@Fabeme

Dans la téléphonie mobile, l’historique, le vrai, c’est la Société Française de Radiotelecommunication (SFR en abrégé).

Les autres ne sont que des pics assiettes qui sont venus se tailler une part du gâteau !

avatar Fabeme | 

@pim

Oui, d’accord, en 87, et FT en 91 pour concurrencer le GSM... et le seul historique qui tient encore la route c’est pas SFR hein...

Mais en fait FT était là avec Radiocom en 86...

C’est pinailler mais FT alors est là en premier...

avatar Paul_M | 

Jamais très bien compris cette histoire: d'une part, il y a des modèles sans 4G, d'autre part les modèles avec 4G sont utilisables en toute transparence sans forfait ou option dédiée. Perso je n'ai pas l'utilité de la 4G sur mon modèle donc je n'ai pas pris d'option pour ça...

avatar delolia | 

Pour la Belgique ce n’est ps prevu avant un bon moment , on parlerait de 2020 avant la gestion des esim car les opérateurs doivent aussi être compatible wifi call visiblement avant cela.

avatar fabien.lydoire | 

À noter que en conséquence de la non disponibilité de l’Apple Watch Series 3 sur ces marchés, c’est une non disponibilité du modèle acier.

Pas de modèle acier (ni édition) Series 3 sans connection cellulaire. Il faut se contenter du modèle Sport.

avatar Sgt. Pepper | 

@fabien.lydoire

Ha Oui, merci pour l’info
Ni céramique

C’est étrange d’ailleurs car la connectivité 4G est optionnelle...

avatar omorgensztern | 

La lenteur du déploiement de iwatch 4g est liée aux coûts de mise à jour des infrastructures pour esim et leur amortissement. J’ai le modèle 4g acheté aux usa et je vis en Autriche (il ne sera à priori pas compatible) et mon opérateur est Tmobile. La maison mère tbmobile en Allemagne a déployé l’offre (probablement plus rentable vu la population globale ), par contre en Autriche ils doivent encore attendre et regarder si ce marché de niche en vaut la peine. Ceci dit, pour certains opérateurs, c’est aussi un argument marketing et com (opérateur innovant, cool...etc) . Qu’ils fassent payer pour l’option me paraît normal

avatar powergeek | 

C’est quand même très limité comme usage. Pas compatible multi-sim et pas de roaming.

avatar gral94 | 

Quelqu’un déjà utilisé son AW3 cell dans un pays ne la commercialisant pas? Elle capte bien le reseaux en
Roaming? Exemple en espagne?

avatar 0MiguelAnge0 | 

@gral94

Pas de roaming

avatar spece92 | 

Je suis plus engagé chez Bouygues le mois prochain : bye bye les gros malins de chez Bouygues qui n’ont pas jugé bon d’avoir un réseau compatible avec ma montre ⌚️

avatar DrJonesTHX | 

Et Free on le laisse pour les commentaires ?

avatar robertodino | 

Toujours rien pour le Luxemburg. Orange n’y voit pas d’intérêt selon l’équipe Marketing...

CONNEXION UTILISATEUR