Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Découvrez les principales nouveautés de watchOS 5

Mickaël Bazoge

Sunday 16 September 2018 à 18:00 • 50

Apple Watch

watchOS 5 sera disponible au téléchargement lundi 17 septembre. Cette nouvelle version du système d’exploitation pour les montres connectées d’Apple (à l’exception de la « Series 0 » de 2015, incompatible1) recèle un grand nombre de nouveautés, petites et grandes, qui rempliront d’aise les sportifs et plus généralement, tous les utilisateurs. Tour d’horizon des principales nouveautés de watchOS 5.

Le nouveau cadran Respirer.

Une montre qui aime la compèt’

Avec watchOS 5, Apple confirme le positionnement « sportif » de sa montre connectée. Plusieurs nouveautés concernent en effet les amateurs des salles de sport et les bouffeurs de bitume ! Notre livre En forme avec l’Apple Watch [4,99 €] reflètera d’ailleurs ces changements.

Une des nouveautés les plus marquantes dans ce domaine est la possibilité de lancer des défis à ses amis.

L’invitation d’un concurrent sympathique camarade au concours de l’Apple Watch.
Bien sûr, l’invitation fonctionne aussi depuis l’app Activité de l’iPhone.

C’est en quelque sorte la continuation logique du partage d’activité, qui permet de comparer ses performances avec celles de ses amis. Avant de lancer un défi à un ami, il faut au préalable accepter ou autoriser le partage d’activité. L’utilisateur aura ensuite la possibilité d’inviter le correspondant à un défi !

Quelque chose me dit que je devrais battre assez facilement ce vaillant compétiteur.

Le défi se déroule sur 7 jours. Les règles ont été pensées pour équilibrer les compétitions : ainsi, un sportif du dimanche sera en mesure de battre un décathlonien, pour peu qu’il parvienne à remplir ses anneaux. Le principe est le suivant : chaque pourcent ajouté à ses anneaux permet de remporter un point. Ce sont jusqu’à 600 points que l’on peut gagner chaque jour, soit un total de 4 200 points sur une semaine.

Peu importe l’objectif de calorie à accomplir chaque jour, il importe de remplir l’anneau Bouger tous les jours, et les deux autres aussi bien sûr, qui sont à la portée de n’importe qui.

La progression des deux concurrents peut être suivie dans l’app Activité sur l’iPhone ou l’Apple Watch. On a également la possibilité d’envoyer un petit mot d’encouragement (ou pas) depuis le smartphone ou la montre. Chaque victoire est récompensée d’un badge.

Qu’un défi soit gagné ou perdu, l’Apple Watch vous incite à retenter votre chance.

Les règles du concours sont ainsi faites qu’elles ne privilégient pas un type de sportif : tout le monde peut donc se défier sans crainte de se ridiculiser. De plus, c’est un bon moyen de compléter l’anneau Se lever qui est souvent le parent pauvre…

Une détection des exercices à améliorer

Il a fallu attendre trop longtemps, mais à l’instar de la plupart des traqueurs d’activité concurrents, l’Apple Watch est maintenant capable de reconnaitre automatiquement l’exercice en cours. Plus besoin d’avoir la présence d’esprit de lancer l’activité, puisque watchOS 5 est censé la détecter tout seul.

La fonction détecte aussi quand l’exercice est terminé.

Quand c’est le cas, le sportif reçoit une notification qui lui demande de confirmer l’exercice en cours ou de le modifier (la montre devine relativement bien de quelle activité il s’agit). La mesure de l’exercice ne débute pas lorsque l’on active effectivement l’activité : la montre détermine à partir de quand et où l’exercice en question a démarré.

L’idée est bonne, la petite tambouille qui permet à watchOS 5 de détecter un exercice (qui doit reposer sur un mix entre le relevé de la fréquence cardiaque et la localisation GPS) se montre souvent bien peu affûtée. Parfois, elle s’active pour un oui ou pour un non, parfois elle ne pipe mot… C’est assez frustrant car cette indolence ne permet pas de lui faire confiance.

De fait, on continuera de ne pas oublier de lancer un exercice « à la main » pour éviter de louper les mesures d’une activité.

Rythme glissant ou moyen, choisissez votre camp

watchOS 5 n’oublie pas les sportifs accros au cardio, avec des nouveautés intéressantes. La première, c’est l’alerte de rythme. Dans les réglages d’une course, on peut définir un objectif de temps au kilomètre : la montre « toquera » au poignet et enverra une alerte pour prévenir si l’on est en retard (ou en avance) par rapport à l’objectif.

Touchez le bouton des réglages de l’exercice Course, puis l’alerte de rythme.
Définissez ensuite l’objectif à tenir.

L’Apple Watch présente également une nouvelle mesure, le « rythme glissant ». Cela correspond au rythme réalisé sur le dernier kilomètre en temps réel ; comme son nom l’indique, le rythme moyen correspond à la moyenne temporelle calculée sur l’ensemble des kilomètres.

Pendant la course, la montre affiche le rythme glissant sur le dernier kilomètre parcouru.

Petite subtilité, on peut définir l’alerte de rythme en fonction du rythme moyen ou glissant.

Ci-dessus, l’alerte de rythme a été réglée sur 6:20 en kilomètre glissant.

Le retour du talkie-walkie

Si watchOS 5 offre beaucoup de nouveautés pour les sportifs, l’utilisateur lambda n’a pas été oublié. Apple remet ainsi au goût du jour le bon vieux talkie-walkie, avec une nouvelle app du même nom (qui aurait dû être de la fête depuis longtemps : cette fonction avait en effet été dévoilée en… septembre 2014 !).

Il faut maintenir le doigt sur le gros bouton Parler pour enregistrer la totalité du message.

Le principe est tout bête, il s’agit de s’envoyer de courts messages audio, comme avec un talkie-walkie en somme. Les conversations sont limitées à un correspondant, qui aura d’abord accepté l’invitation de l’utilisateur.

Talkie-Walkie est une fonction amusante pendant les premiers essais, mais on s’en lasse finalement assez vite, sans voir clairement son utilité alors que les solutions qui permettent de s’envoyer des petits mots sont si nombreuses (ne serait-ce que via Messages). C’est sympa d’y avoir pensé.

Des podcasts plein le poignet

En embarquant sa propre application Podcasts, watchOS 5 permet à l’Apple Watch de gagner en indépendance vis à vis de l’iPhone. Cette nouvelle app ressemble beaucoup à Musique, à qui elle emprunte son mode de fonctionnement : on peut lancer et contrôler un épisode de podcast présent dans l’iPhone, ou un épisode présent dans la bibliothèque de la montre.

La lecture d’un podcast permet aussi d’obtenir la liste des épisodes (en touchant l’icône à gauche du volume), mais pas des chapitres malheureusement.

Pour ce qui concerne l’écoute hors connexion, il faut penser à régler les préférences de téléchargement dans l’app Apple Watch de l’iPhone (Podcasts > Personnaliser). À partir de ce panneau, on sélectionne les podcasts dont les épisodes disponibles seront téléchargés sur la montre.

Le téléchargement des podcasts sur la montre demande un certain temps…

Le transfert ne s’opère que si l’Apple Watch est sur son chargeur et proche de l’iPhone compagnon. De plus, il n’est pas possible de limiter le nombre d’épisodes, ni de vouloir limiter le volume de Go. Heureusement, la montre supprime automatiquement les épisodes lus.

Le problème ici, c’est que la bibliothèque de l’Apple Watch mélange allègrement les épisodes disponibles et pas disponibles, ce qui rend bien difficile de savoir si ou non tel épisode est présent dans la mémoire de la montre ou pas. Il faut y aller au petit bonheur la chance en croisant les doigts… Il aurait suffit d’un petit signe graphique pour qu’on puisse repérer du premier coup d’œil les épisodes disponibles à l’écoute hors connexion.

Siri est aussi de la fête, on peut demander à l’assistant de lancer tel ou tel podcast, y compris un podcast qui n’est présent ni sur l’iPhone, ni dans l’Apple Watch (en revanche, Siri ne sait toujours pas lancer un épisode spécifique, ce qui en limite l’intérêt…).

Un tout petit navigateur web

Ce n’était pas forcément la fonction la plus attendue ni la plus réclamée par les utilisateurs de l’Apple Watch, mais après tout pourquoi pas : watchOS 5 intègre un navigateur web !

La joie d’internet sur le poignet.

N’allez pas chercher l’icône de l’application Safari, celle-ci n’existe pas. En revanche, le navigateur se lance lorsque l’on touche un lien, reçu par exemple dans Messages. Par défaut, c’est le lecteur qui s’affiche, avec uniquement le texte et les photos de l’article partagé.

Un appui fort sur la page permet d’obtenir des options de navigation.

Mais on peut obtenir si on le souhaite la page au complet, via un appui Force Touch qui propose plusieurs options : précédent/suivant, recharger et lecteur. C’est ce dernier qu’il faudra toucher pour avoir le site web comme sur iPhone ou Mac.

Ce navigateur web est évidemment assez limité. Si l’on peut naviguer au sein d’un site web, il n’existe aucune manière de saisir une URL, remplir un formulaire est une galère, la gestion des onglets est aux abonnés absents, tout comme l’historique web (une option est cependant disponible dans les réglages pour effacer les données de sites). De plus, le chargement des pages est assez lent :

Clairement, ce navigateur web n’est pas fait pour surfer sur internet avec le poignet. Néanmoins, il peut être utile pour jeter un coup d’œil rapide sur une page si on n’a pas d’iPhone sous la main.

Siri : un cadran plus malin pour un assistant dur d’oreille

Avec la GM de watchOS 5, Apple avait réservé une petite surprise pour les fans de cadrans (et ils sont nombreux !). Non, il ne s’agit pas, hélas, de l’ouverture d’une boutique de cadrans, mais de l’apparition fortuite de quatre nouveautés : Respirer, Fire and Water, Vapor et Liquid Metal.

Le cadran Respirer.

Ces cadrans, qui ont surtout été pensés pour le grand écran de l’Apple Watch Series 4, s’adaptent aussi aux précédentes Series — leurs animations se contentent de remplir un cercle plutôt que l’intégralité de la surface de l’écran (lire : watchOS 5 contient quatre cadrans supplémentaires 🎉).

Le cadran Siri comporte en effet une nouveauté visible (une seconde couleur grise plus sobre pour les cartes, à sélectionner dans l’app Apple Watch de l’iPhone) et pas mal d’ajouts sous la surface. On y trouve ainsi des cartes affichant le minuteur en cours, le trafic routier avant de partir au boulot, le rythme cardiaque et le temps de récupération, ou encore une invitation à commencer un exercice.

Le cadran Siri aimerait bien que vous fassiez un exercice, et il estime le temps de transport pour se rendre au travail.
Comment se porte votre cœur ? Le cadran Siri vous dit tout.

Le cadran Siri accueille également les applications tierces, qui peuvent afficher leurs propres cartes. Pour le moment, on attendra que les développeurs mettent à jour leurs apps pour profiter de cette fonction, qui ouvre d’intéressantes opportunités.

L’autre nouveauté concernant Siri, c’est la disparition de « Dis Siri ». Pour être plus précis, la fameuse petite interjection peut toujours être utilisée pour convoquer l’assistant sur la montre. Mais elle n’est plus nécessaire : il suffit d’éveiller l’Apple Watch, de l’approcher de sa bouche et de poser sa question.

Dans les faits, c’est une très bonne idée qui empêche au passage la cacophonie des « Dis Siri » quand plusieurs appareils Apple sont dans les parages. Quand elle fonctionne, ce qui est malheureusement trop peu souvent le cas. Et il n’y a rien de plus idiot que de parler à sa montre sans aucune réaction de sa part.

watchOS 5 en vrac

watchOS 5 contient plein de petites nouveautés qui facilitent la vie de l’utilisateur, et qui rendent l’Apple Watch plus indépendante de l’iPhone. Comme sur iOS 12, les notifications d’une même application sont désormais regroupées. Il suffit de toucher celle au premier plan pour déplier toutes les autres.

La gestion des notifications obéit aux mêmes principes que sur iOS 12. On peut ainsi décider d’en désactiver l’affichage sur l’Apple Watch, ou de ne les recevoir que dans le centre de notifications de l’iPhone (des options que l’on retrouve en glissant la notification vers la gauche, puis en touchant les trois points).

Toujours au rayon des petites fonctions bien vues, notons les options pour Ne pas déranger : il est désormais possible de programmer la longueur de la période durant laquelle on ne veut pas être embêté.

watchOS 5 permet aussi de couper un peu plus le cordon avec son encombrant smartphone compagnon. On peut désormais sélectionner un autre réseau Wi-Fi que celui de l’iPhone et saisir l’identifiant depuis la montre — certes, un exercice vite pénible, mais c’est déjà ça de pris.

Bon courage pour saisir le mot de passe du réseau Wi-Fi, mais enfin c’est possible.

Dans le même ordre d’idée, les applications Météo, Fuseaux et Bourse gagnent en autonomie puisqu’on peut ajouter des villes et des cotations directement depuis la montre (ces nouveaux éléments seront intégrées dans la version iOS de ces mêmes apps).

Au contraire des apps Météo et Fuseaux où il est possible de griffonner le nom de la ville, l’app Bourse ne propose que la voix pour enregistrer une nouvelle cote… ce qui n’est pas le plus pratique.

Plans s’affine elle aussi par le biais de nouveaux réglages dans l’app Apple Watch. L’utilisateur peut ainsi décider s’il veut obtenir le guidage sur sa montre après avoir choisi son itinéraire sur l’iPhone, s’il active la conduite avec CarPlay (en ce cas, pas besoin d’afficher l’itinéraire sur la montre : il est présent sur l’écran de la voiture) ou en marche.

La dernière option permet manifestement de désactiver la navigation dans les transports en commun, lorsque l’on a pris un itinéraire en marche et qu’on décide finalement de prendre le bus ou le métro. Par défaut, toutes ces options — qui n’ont pas d’équivalent sur l’Apple Watch — sont activées par défaut.

Maintenant que vous avez installé watchOS 5 sur votre montre, qu’en pensez-vous ? Dites nous tout dans les commentaires…


  1. Cela ne signifie pas pour autant que l’Apple Watch « originale » doit être remisée au placard. Elle ne s’arrêtera pas de fonctionner aujourd’hui ! ↩︎

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner

Apple dévoile les futurs contenus immersifs pour le Vision Pro, dont une première fiction

08:39

• 7


Le tinyPod convertit une Apple Watch en une sorte d'iPod avec une molette fonctionnelle 🆕

18/07/2024 à 10:27

• 18


OnTrac : Dyson présente un casque qui filtre le bruit mais pas l’air

18/07/2024 à 07:00

• 33


Prime Day : les meilleures offres sur les casques, le WH1000XM4 à 204 €, son prix le plus bas

17/07/2024 à 20:47

• 2


Netflix tire le rideau sur son app pour casques Quest

17/07/2024 à 17:30

• 3


Prime Day : les AirPods Pro 2G (USB-C) à 223 € !

17/07/2024 à 00:34

• 9


watchOS 10.6 et visionOS 1.3 passent en bêta 4

16/07/2024 à 22:15

• 10


Le casque Beats Solo 4 en édition limitée Minecraft, et en promo

16/07/2024 à 18:45

• 9


Prime Day : les meilleures promos sur les produits Apple et high-tech

16/07/2024 à 17:38


Prime Day : le Quest 3 de Meta à 456 €, son prix le plus bas

16/07/2024 à 16:30

• 6


Prime Day : de bonnes remises sur tout un tas d’accessoires pour Apple Watch

16/07/2024 à 15:00

• 1


AliveCor perd encore une manche contre Apple sur la mesure des ECG sur Apple Watch

16/07/2024 à 14:30

• 4


Prime Day : les AirPods 2 à 94 € et les AirPods 3 à 155 € (son meilleur prix)

16/07/2024 à 07:33

• 2


Prime Day : l'Apple Watch Series 9 Cellular 45 mm à 489 € (-110 €)

16/07/2024 à 07:31

• 0


watchOS 11 a droit à une première bêta publique

15/07/2024 à 23:19

• 7


Apple présente un nouveau coloris de HomePod mini : noir c’est (pas) noir

15/07/2024 à 15:42