Ouvrir le menu principal

WatchGeneration

Recherche

Aperçu des nouveaux AirPods avec boitier de charge sans fil

Anthony Nelzin-Santos

Tuesday 26 March 2019 à 12:40

Audio

Dévoilés subrepticement par le clip d’introduction du keynote de septembre 2018, les AirPods compatibles avec la fonction « Dis Siri » sont désormais disponibles. On ne les appellera pas « AirPods 2 » : au premier abord, ces « nouveaux » AirPods sont identiques aux anciens. Au premier abord seulement : explications dans notre premier aperçu des AirPods avec boitier de charge sans fil.

Commençons par ce boitier, d’ailleurs. L’aspect mat plutôt que brillant de la charnière et le repositionnement du bouton d’appariement manuel trahissent les changements apportés. Ce nouveau boitier peut être rechargé par induction. Comme il intègre une petite bobine de cuivre et quelques composants supplémentaires, il pèse deux grammes de plus que son prédécesseur, pour un total de quarante grammes tout rond.

Mais ses dimensions sont parfaitement identiques à celles de l’ancien boitier de charge, et il comporte toujours une prise Lightning. (Le câble est toujours fourni, quoique caché au fond du carton d’emballage, sous la paperasse.) Ne serait-ce le témoin d’alimentation déplacé à l’extérieur, on ne pourrait pas distinguer les deux boitiers, faits du même du polycarbonate blanc et brillant.

Le boitier se recharge comme n’importe quel accessoire Qi, à ceci près qu’il est trop petit pour atteindre les bobines centrées sur les chargeurs verticaux. Ne vous frottez pas les mains parce que vous possédez un chargeur horizontal : vous devrez veiller à bien centrer le boitier, sans quoi il ne se chargera pas. Le « tapis » AirPower, d’ailleurs mentionné sur l’emballage des AirPods, ne pourra pas arriver assez tôt.

Le témoin d’alimentation s’allume pour confirmer la bonne communication avec le chargeur, mais s’éteint après quelques secondes, laissant penser que la charge s’est arrêtée (mais évitant les éblouissements la nuit). Le déplacement de la loupiote permet au moins de vérifier le niveau de charge sans ouvrir le boitier, d’une simple pression sur le bouton à l’arrière.

Même apparence, mêmes dimensions, même poids, les nouveaux écouteurs sont indiscernables des anciens. Ils intègrent pourtant une nouvelle puce H1, censée leur assurer « une connexion plus rapide et plus stable ». Nous n’avons pas été particulièrement impressionnés par la vitesse de connexion lors de nos premiers essais, mais nous comparerons les deux générations d’écouteurs pendant nos tests.

Cette puce « permet aussi l’activation vocale de Siri », c’est-à-dire le fameux « Dis Siri ». Comme avec l’Apple Watch, on peut enchainer « Dis Siri » avec la commande, sans pause entre les deux. L’utilisation est naturelle et rapide, et promet de rendre les AirPods un peu plus indispensables. Si toutefois vous préférez un contrôle manuel, vous pouvez toujours convoquer Siri d’un double tap sur un écouteur, dans les réglages des AirPods.

Les nouveaux AirPods demandent iOS 12.2 et macOS 10.14.4, disponibles depuis quelques heures. Outre ces AirPods avec le boitier de charge sans fil (229 €), Apple propose aussi les AirPods avec le boitier de charge filaire (179 €), et le boitier de charge sans fil seul (89 €). Le boitier peut désormais recevoir une ligne de texte gravée au laser, sans frais supplémentaires.

[MàJ le 27/03] nous avons reçu l'exemplaire du boiter de recharge Qi, vendu seul sans les écouteurs à l'intérieur (89 €).

Relire notre prise en main et notre test des AirPods originaux :

L’avis des lecteurs de WatchGeneration après deux ans d’utilisation des AirPods :

Rejoignez le Club iGen

Soutenez le travail d'une rédaction indépendante.

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone !

S'abonner