HTC prépare un concurrent au Magic Leap

Mickaël Bazoge |

Si HTC a pratiquement abandonné tout espoir de peser encore sur le marché du smartphone, le constructeur de Taïwan continue de miser sur les dispositifs de réalité virtuelle et augmentée pour se refaire la cerise. Le MWC ayant été annulé pour cause de coronavirus, HTC et sa filiale Vive n'ont pas pu présenter leurs nouveautés sur le salon, ce qui ne les a pas empêché de les dévoiler à la presse.

Parmi ces nouveaux produits, le casque Vive Proton sort du lot : il s'agit en effet de la réponse de HTC au Magic Leap. Cette paire de lunettes permet de voir son environnement direct, sur lequel se greffe des éléments virtuels. Autrement dit, de la réalité augmentée mais en plus immersif qu'en tenant un smartphone à bout de bras. Microsoft parle de « réalité mixée » pour l'HoloLens.

Mais à l'inverse du casque de Microsoft qui soutient toute l'électronique, le Proton de Vive reprend l'idée de Magic Leap : la paire de lunettes doit être connectée en filaire à un module externe à transporter sur soi. Ce composant « léger » intègre les processeurs, la mémoire, une batterie et la puce 5G. C'est un élément supplémentaire à trimballer dans sa poche, mais HTC estime que c'est au bénéfice de l'utilisateur : cela réduit le poids du casque et déporte ailleurs qu'autour de la tête les antennes de la 5G et la chaleur dégagée par la batterie.

Sur le papier, le principe n'est pas complètement farfelu, néanmoins cela réduit un peu la portabilité du dispositif de réalité augmentée. Mais après tout, ce ne serait pas si différent de ce qu'Apple aurait dans ses tuyaux : des lunettes se connectant (sans fil, on peut l'espérer) à un iPhone qui fournirait toutes les données nécessaires (lire aussi : Chez Apple, le casque de réalité augmentée pas avant 2022, les lunettes en 2023).

HTC planche également sur un prototype avec le module juste derrière la tête.

Le Proton est toujours en développement et HTC ne donne pas beaucoup plus de détails techniques, si ce n'est que les lunettes prennent en charge six degrés de mouvement. En gros, on peut bouger la tête dans tous les sens, les éléments virtuels suivant les mouvements. Un contrôleur est indispensable pour interagir avec les objets. Le produit va être peaufiné tout au long de l'année, sans qu'on sache très bien si le constructeur a l'intention de le lancer en 2020 ou plus tard.

HTC marche donc sur les traces de Magic Leap, dont le premier appareil n'a pas vraiment connu la gloire espérée par ses géniteurs (lire : Les lunettes Magic Leap se fracassent sur le mur de la réalité). Chères et assez encombrantes, les lunettes Magic Leap ne parviennent toujours pas à générer suffisamment d'intérêt auprès des utilisateurs potentiels et des développeurs.

Source
Tags
avatar Totoche31 | 

« Mais après tout, ce ne serait pas si différent de ce qu'Apple aurait dans ses tuyaux : des lunettes se connectant (sans fil, on peut l'espérer) à un iPhone qui fournirait toutes les données nécessaires »

Ben oui ça marchait déjà tellement bien avec l’Apple Watch 😅

avatar oomu | 

arg battu, j'allais le dire :)

avatar Elkaar | 

Fuck il sont en vie eux !!! J'entendais plus parler d'Htc

avatar Dziga_Vertox | 

Who care? A part trois glands du fond ?

CONNEXION UTILISATEUR