Le Rift 2 annulé, le cofondateur d’Oculus claque la porte de Facebook [màj]

Mickaël Bazoge |

Facebook veut démocratiser la réalité virtuelle et promouvoir les casques VR sans fil et autonomes (sans connexion avec un PC), plus faciles à vendre. Une volonté qui provoque le départ de Brendan Iribe, cofondateur et ancien CEO d’Oculus. Selon TechCrunch, il avait l’impression que Facebook ne mettait pas suffisamment l’accent sur les performances. L’Oculus Rift 2, en préparation depuis un moment, ne fait plus partie des projets de l’entreprise.

Pour vendre la réalité virtuelle auprès du grand public, il faut proposer des appareils abordables, ce qui n’est pas forcément compatibles avec des composants haut de gamme. À cet égard, l’Oculus Go est l’exemple parfait de ce vers quoi Facebook veut tendre : un produit de bonne facture offrant une expérience virtuelle satisfaisante, le tout à un prix accessible.

Cela n’empêche pas Facebook de plancher sur des produits plus performants pour les joueurs, comme l’Oculus Quest qui sortira l’année prochaine. Insuffisant manifestement pour Iribe, qui claque donc la porte du réseau social.

Un porte-parole de Facebook indique toutefois que les casques branchés sur des PC faisaient toujours partie de la feuille de route d’Oculus, et que les technologies développées par Iribe et son équipe vont s’intégrer dans de futurs produits. Mais pas dans le Rift 2, donc…

En mars 2017, Facebook montrait la porte de sortie à Palmer Luckey, l’autre cofondateur d’Oculus, pour des raisons politiques cette fois

Mise à jour — Oculus précise qu’une nouvelle version du Rift est toujours dans les tuyaux. Ce ne sera pas cette année, mais Oculus nous assure de son engagement envers la réalité virtuelle depuis un PC.

Tags
avatar falemaster | 

Insta, Whatsapp et maintenant Oculus... Il veut vraiment montrer que c’est lui le CEO (Bitch?) Marko !

avatar fousfous | 

On privilégie toujours la mauvaise qualité, heureusement qu'Apple va faire quelque chose.

avatar Moumou92 | 

@fousfous

Franchement qualifier l’oculiste Go de mauvaise qualité c’est ne pas l’avoir testé...

avatar fousfous | 

@Moumou92

Bah comparé à ce qui pourrait se faire si on mettait les moyens...

avatar Mamdadou | 

@fousfous

Sauf que tu n'as pas compris à qui se destine le Go.
Le Go sert à faire découvrir la VR au grand public (d'où son prix très bas). Pour quelqu'un qui voudra un casque très performant il se tournera vers le Rift ou attendra la sortie du Quest.
En fait il faut voir le Go comme l'iPad et le Quest comme l'iPad pro.

avatar fousfous | 

@Mamdadou

Oui mais le problème c'est qu'il semble que même pour le haut de gamme il n'y a plus vraiment d'ambition, c'est pour ça que le mec est parti.
Sinon je comprend bien le principe d'avoir un casque VR pas trop chère pour faire découvrir, mais il faut quand même faire du performant pour les utilisateurs exigeants.

avatar Mamdadou | 

@fousfous

C'est pour ça que le Quest va sortir. Il est complètement axé sur les performances.

avatar oomu | 

pourquoi "faire découvrir la VR au Grand Public" ?

- c'est qui le grand public ?
- on dépense des sous dans un appareil juste pour "découvrir" qu'en fait c'est plein de compromis ?
- si on en est encore à faire "découvrir" (des années de découverte maintenant entre google, samsung, htc, etc), on en est encore à des jeux de découvertes ? léger et simplistes mais à payer en vrai sous qu'on a sué ?

Sony est le seul qui semble avoir une idée de ce qu'il faut faire:
- un produit correct
- ENFIN un titre qui semble être à la fois fun et beau et facile à prendre en main et reposant entièrement sur la VR.
- même là on en est encore au "c'est que le début".

Tout cela me parait être juste du baratin pour un produit qui reste moribond. Et les casques en carton avec mobile dedans, c'était pas censé faire "découvrir au grand public" combien il a "envie" de dépenser ses sous dans un énième appareil de plus ?

#pasConvaincu

-
le cadre fondateur quitte l'entreprise 2 à 3 ans après son rachat.
Pour:
- raisons familiales
- l'envie d'un nouveau défi de challenger de l'aventurier de l'amour du risque
- différents artistique

mais c'est presque toujours le cas.

Cela correspond généralement à la période avant encaissements d'actions / intéressements.

-
Je ne crois aucunement Apple faire elle même de la VR (le casque). Apple n'a jamais été intéressé par le jeu vidéo.

Faire du sous rapide avec du jeux vidéo ? oui bien sur, des sous avec n'importe quoi, des tartines beurrés par exemple. Mais faire réellement un produit "jeux vidéo" et s'y investir culturellement ? Non.

Et que ça soit Metal, XCode, l'app store, l'iMac et l'apple TV, on voit qu'Apple ne s'y intéresse toujours pas. Juste à la marge, si des éditeurs veulent se crever à faire du jv sur ios/mac, ok. Pas plus.

L'AR, y a un potentiel plus "grand public" pour des applications du quotidiens, au delà du jeu. Mais à mon avis encore, ça restera très accessoire, léger.

avatar Crkm | 

Apple, faire de la VR? Non. La VR c’est pour les jeux, Apple n’a jamais su s’approprier l’industrie du JV. C’est plutôt dans l’AR qu’ils vont tenter leur chance, et c’est aussi ce domaine qui déterminera s’ils savent encore inventer des produits ergonomiques, ou s’il s’agit d’une bande de quinquas largués(spoiler: c’est la deuxième option).

avatar Aimstar95C | 

@Crkm

Delphine Ernotte sors de ce corps !!

🤣🤣

avatar corben | 

Le problème aux États Unis c’est que plutôt que subir les business Angels qui investissent 1 dollar pour en réclamer 10 ou 20 en retour, pour se financer quand on a une bonne idée c’est la cotation en bourse. Et dès qu’une pépite se cote, y a toujours un GAFA pour venir faire son shopping avant qu’un autre ne saute sur l’occasion et l’histoire a toujours démonté jusqu’ici que lorsque Facebook rachetait une boîte ça finissait toujours mal :/

avatar Dodo8 | 

@corben

Quand un gafa rachète une boîte, elle n’est généralement pas cotée. On peut pas racheter une entreprise en bourse comme ça, les règles sont assez contraignantes.

avatar oomu | 

les dirigeants/propriétaires de l'entreprise ont accepté de la vendre. Ce n'est pas le méchant GAFA qui est venu en disant "elle est jolie votre boîte.. il serait dommage qu'il lui arrive quelque chose... pas vrai "

Ce n'est donc pas un "problème". Les investisseurs et entrepreneurs finissent très heureux avec ce "problème" à plusieurs dizaines de millions dans leur poche.

avatar ON3AL | 

Peut être pas si annulé que ça :

https://twitter.com/natemitchell/status/1054460295697944578

A lot of questions today about the future of Rift — we're still driving forward on the Rift/PC platform with new hardware, software, and content. Lots of great stuff in the works. More to share in the months ahead.

avatar bonnepoire | 

Les produits autonomes n'ont aucun avenir. Il faut du contenu et donc une connectivité à une machine puissante sans quoi ça restera un gimmick. Le fil est aussi une contrainte. Ca doit être sans fil.

Donc il faut pouvoir trouver un juste milieu qui allie performances, mobilité et, osons le mot, universel. C'est pas gagné...

avatar oomu | 

le "faire découvrir au grand public" est pour moi synonyme de "il faut faire de la pédagogie au près des électeurs"

un discours convenu pour dire essentiellement "mais ça va s'enfoncer dans ton crâne, oui ! RAH !"

#PeinePerdue

avatar victoireviclaux | 

Rien ne va plus sur Facebook. Clairement. C'est plus une société qui fait rêver.

CONNEXION UTILISATEUR