[Accès libre] Pourquoi le casque de réalité augmentée d'Apple n'intéresse personne ?

Mickaël Bazoge |
Club iGen 👑

Cet article réservé initialement aux membres du Club iGen est exceptionnellement en accès libre à compter d'aujourd'hui. Pour découvrir tous les articles exclusifs du Club iGen et d'autres avantages, abonnez-vous !

Les actus sur la réalité augmentée que nous publions sur WatchGeneration comptent parmi les moins lues et les moins commentées. Il n'y a guère que les jeux vidéo qui suscitent encore moins d'intérêt (et on le regrette). Pourtant, dans quelques mois, Apple devrait lancer son premier casque de réalité mixte : pourquoi cela n'intéresse personne ?

Ce n'est pas tous les jours qu'Apple se lance dans une nouvelle catégorie de produits. L'effervescence avant le lancement de l'iPad et, plus récemment, de l'Apple Watch, a pourtant marqué les esprits et permis à ces produits de s'installer rapidement en tête des ventes sur leurs marchés respectifs.

Le casque de réalité mixte d'Apple, à vous d'imaginer la drôle de vie qui va avec. Concept : Antonio DeRosa.

À quelques mois — peut-être, qui le sait vraiment ? — de la présentation par Apple de son casque de réalité possiblement mixte (réalité augmentée + réalité virtuelle), c'est morne plaine. Les rumeurs ne manquent pourtant pas mais rien à faire, ce projet fait au mieux hausser les épaules. Mais alors, bon sang de bois, pourquoi est-ce que cet appareil n'arrive pas à passionner les foules ?

Parce que Tim Cook

Tim Cook est certainement un excellent directeur des opérations et un chef d'orchestre de grand talent à la tête d'Apple… mais c'est vrai qu'il n'est pas spécialement inspirant. On ne doute pas de son intérêt pour la réalité augmentée, mais son discours convenu servi à longueur d'interviews a fini par vider de sa substance tout enthousiasme autour de ce projet. À tel point que sa passion pour la réalité augmentée paraît désormais complètement dévitalisée.

Le pire en la matière a probablement été la déclaration donnée au New York Times en avril 2021, durant laquelle il a présenté une vision vraiment plan-plan et basique de la réalité augmentée : avec cette technologie, a t-il dit, on va pouvoir égayer les conversations « avec des graphiques ou d'autres choses qui pourraient apparaitre ».

En août de la même année, Tim Cook est revenu à la charge en décrivant un graphique que l'on pourrait manipuler avec les mains pendant une discussion en ligne.

Autrement dit : Numbers en réalité augmentée. Super.

Pour être tout à fait honnête, le patron d'Apple a aussi expliqué que la réalité augmentée avait toute sa place dans les secteurs de l'éducation, du jeu vidéo, de la vente au détail, de la santé… Mais en restant toujours très vague sur les bienfaits attendus. Tellement vague que ces déclarations n'évoquent rien de très concret ni d'excitant.

Et même lorsqu'il sort un tout petit peu des clous d'une communication surmaîtrisée, c'est l'encéphalogramme plat : « Vous allez voir ce que nous avons à vous proposer », a-t-il ainsi récemment annoncé dans une émission chinoise.

« Je ne pourrais pas être plus enthousiaste pour les opportunités de ce secteur »…
… « alors restez à l'écoute et vous verrez ce que nous avons à vous proposer ».

Ce n'est pas grand-chose, mais c'est la confirmation — s'il en fallait une — qu'Apple prépare quelque chose dans ce domaine. Pourtant, cette déclaration n'a pas provoqué un torrent de spéculations, en dehors de sa reprise sur les sites internet intéressés par l'actualité d'Apple. On est loin du tsunami de réactions que suscitaient, à l'époque, la moindre indiscrétion sur la tablette ou la montre connectée avant leurs lancements.

Pourrait-il en être autrement ? Au vu des enjeux, cela parait difficile : si Tim Cook en dit trop, il prend le risque de gâcher la surprise et il ne fait aucun doute qu'Apple veut marquer le coup. S'il n'en dit pas assez, il ne provoque pas l'emballement indispensable à l'adoption d'une technologie qu'Apple a le plus grand mal à imposer dans ses smartphones.

C'est que l'enthousiasme initial autour des apps de réalité augmentée est retombé comme un soufflé. ARKit, dont la première version a été lancée en 2017 avec iOS 11, a permis de créer toutes sortes d'expériences (14 000 apps, selon le dernier pointage de Tim Cook), mais elles souffrent toutes d'un mal fondamental : porter l'iPhone, ou pire l'iPad, à bout de bras finit rapidement par fatiguer.

Démo d'ARKit durant la WWDC 2017. Image : Apple.

La logique aurait été qu'Apple lance rapidement un nouvel appareil pour profiter au mieux de cette technologie. Si le casque était sorti en 2019 ou en 2020, il aurait pu éventuellement surfer sur l'engouement des développeurs pour ARKit.

Le projet de casque de réalité augmentée serait en développement depuis 2015, et visiblement Apple a pris beaucoup de retard dans ce projet. Jony Ive en particulier aurait refusé la proposition d'un appareil très puissant, obligeant l'équipe à remettre son ouvrage sur le métier, repoussant d'autant le lancement de l'appareil.

Les embûches de l

Les embûches de l'équipe chargée du développement du casque de réalité augmentée d'Apple

Parce que la vision

Avant le lancement de l'iPad en 2010, une tablette avait du sens, on savait instinctivement à quoi un tel appareil pourrait servir — même si à l'époque, beaucoup imaginaient simplement « un grand iPhone ». L'iPad a su s'affranchir petit à petit de cet écueil même si le cordon n'est pas encore tout à fait coupé.

Avant le lancement de l'Apple Watch en 2015, on pouvait imaginer assez facilement à quoi allait servir une montre connectée. Tout comme pour l'iPad, Apple n'était pas précurseur, d'autres tablettes et montres connectées avaient labouré le terrain. Il en va de même pour les casques de réalité augmentée et virtuelle, mais les exemples donnés par les produits existants ne sont pas spécialement emballants.

En dehors des usages « naturels » comme la vidéo immersive (Apple aurait passé commande de contenus auprès de studios hollywoodiens) et dans le jeu vidéo1, ce qui représente déjà de sacrés marchés mine de rien, les propositions de Meta ou de Microsoft n'ont en effet rien de franchement folichon.

Difficile de se projeter dans un avenir où les réunions se déroulent entre avatars. Une autre idée qui revient souvent, c'est de travailler dans un bureau virtuel, mais y est-on réellement plus efficace et productif que dans la vraie vie ? Quant aux belles images de Meta qui font miroiter la fusion entre la réalité et le virtuel, la technique n'est pas encore au point.

Ce qui ne veut pas dire que le monde du travail ne soit pas soluble dans le métavers, au contraire. Mais pourquoi répliquer dans le monde virtuel ce qui est pénible dans le monde réel ? Il y a un petit côté double peine… C'est plus facile à dire et à écrire qu'à faire, je le sais bien, mais puisqu'on est libéré des chaînes de la réalité, il devrait être possible de réinventer le travail plutôt que de le dupliquer bêtement.

La réalité augmentée a trouvé un marchepied dans l'entreprise, investie par les pionniers après le flop de leurs produits grand public : Google Glass ou encore Magic Leap. Ce sont des utilisations pointues et adaptées à ces métiers. Mais est-ce le marché visé par Apple ?

Ce problème de vision globale de la réalité augmentée et de la réalité virtuelle n'est pas propre à Apple. L'industrie dans son ensemble tâtonne, ou invente des solutions à des problèmes qui n'existent pas. Dans le genre, il faut avoir la foi du charbonnier ou s'appeler Mark Zuckerberg pour croire dans le métavers au vu des avancées techniques actuelles, encore insuffisantes pour donner corps à ce projet fou. Ou tout simplement dans le concept même qui peut ne pas emballer.

Toutefois, on ne peut pas en vouloir aux acteurs du secteur technologique d'investir dans de nouvelles voies. Après tout, qui sait ce que nous réserve l'avenir ?

Si l'iPad a été un succès immédiat, pour l'Apple Watch ça a été plus long à se mettre en place et pour cause, il y avait manifestement un problème de vision stratégique : Apple voulait embrasser trop de fonctionnalités. En se recentrant sur le suivi de la santé et des activités sportives, l'Apple Watch a trouvé sa voie.

L'absence de vision pour un produit peut devenir un obstacle rapidement difficile à surmonter. L'Apple Watch s'en est sortie, mais le HomePod se traine ce problème comme un boulet. Présenté à la fois comme une enceinte et un assistant connecté, l'appareil ne fait très bien ni vraiment l'un (pas d'entrée audio, pas de diffusion Bluetooth), ni vraiment l'autre (Siri 🙄). Apple a tenté quelque chose d'un peu différent avec le HomePod mini, mais il est difficile de concurrencer les enceintes connectées à 50 € de Google ou d'Amazon.

Autant dire qu'Apple va devoir dérouler un argumentaire commercial aux petits oignons pour son casque de réalité mixte, qui devra par ailleurs justifier un prix qu'on annonce stratosphérique. Et ce n'est pas le seul problème qui va se poser.

Parce que l'appareil

C'est amusant de frissonner sur Resident Evil avec le casque PlayStation VR enfoncé sur la tête, ou encore de sentir poindre le mal de crâne (façon de parler) en regardant une série Netflix dans le théâtre virtuel de l'Oculus du Meta Quest 2. Mais vivre sa vie numérique, travailler ou encore assister à des réunions en portant un casque toute la journée ? Urgh.

Le projet Starbust présenté par Mark Zuckerberg, un monstre équipé de deux poignées pour pouvoir le mettre sur la tête.

On ne doute pas qu'Apple va faire le maximum pour proposer un produit au design qui tranchera avec les appareils actuels type Quest 2, mais un casque reste un casque et on imagine mal porter au quotidien un tel appareil devant ses yeux pendant plusieurs heures d'affilée. Le casque de Meta pèse un peu plus de 500 grammes, ça pèse au bout d'un moment sur le nez.

Meta, dont l'avenir est intrinsèquement lié au métavers (c'est dans son nom, après tout), a tout intérêt à démocratiser la réalité virtuelle. Et il faut reconnaitre que le Quest 2 est un appareil qui ne manque pas d'intérêt avec son prix de 349 €. Ce rapport qualité/prix et le contenu disponible expliquent le succès commercial de l'appareil, qui s'est retrouvé sous bien des sapins à Noël dernier.

L

L'Oculus Quest 2, un prototype du casque VR/AR d'Apple ?

L'avenir à moyen terme (avant les lentilles de contact connectées ?), ce sont les lunettes qui permettront de profiter de manière transparente et socialement acceptable des expériences de réalité augmentée. Mais comme l'a montré Meta il y a quelques jours, l'industrie est encore très loin d'avoir réussi la miniaturisation indispensable pour un dispositif léger et discret.

AR/VR : Meta ouvre ses placards au grand public et dévoile une vingtaine de prototypes de casques

AR/VR : Meta ouvre ses placards au grand public et dévoile une vingtaine de prototypes de casques

En mai dernier, Evan Spiegel le fondateur et patron de Snap, déclarait que les vraies lunettes de réalité augmentée n'existeront pas avant cinq ans. L'éditeur de Snapchat sait de quoi il parle, il est en pointe dans ce domaine avec ce prototype de Spectacles dévoilé il y a un peu plus d'un an.

En attendant, il faudra composer avec un casque qui restera probablement cantonné à la maison, alors que l'iPhone a au moins le mérite de proposer des expériences de réalité augmentée en mobilité.

Mais pourquoi pas ?

Est-ce que c'est déjà fichu pour le casque de réalité mixte d'Apple ? Non, bien sûr. Le lancement du produit va se faire a priori en deux temps, selon Ming-Chi Kuo : présentation en janvier 2023, distribution d'un kit de développement, disponibilité auprès du grand public aux alentours du mois de juin.

Cela laisse quelques mois à Apple pour faire monter la sauce, un peu comme le constructeur l'avait fait pour l'Apple Watch : présentée en septembre 2014, la montre a été commercialisée en avril 2015 avec un SDK dans l'intervalle. Le casque de réalité mixte pourrait suivre un calendrier similaire.

Et pour peu qu'Apple sache vendre sa vision de la réalité augmentée, peut-être que le dévoilement officiel de l'engin allumera la mèche de l'engouement auprès du grand public !

Portrait-robot du casque de réalité virtuelle et augmentée d

Portrait-robot du casque de réalité virtuelle et augmentée d'Apple


  1. La rumeur est d'ailleurs contradictoire à ce sujet, d'un côté la rumeur a comparé le casque de la Pomme à un « rêve de développeurs de jeux », de l'autre on a parlé d'un dispositif qui ne serait pas très porté sur le sujet.  ↩︎


Source
Vignette : concept @Marcus Kane
avatar R-APPLE-R | 

Peut-être parce que ont nous rabâchent qu’il coûtera 3000€ !? 😏

avatar frankm | 

@R-APPLE-R

Bingo ! Un casque offert pour vous !

avatar corben64 | 

@R-APPLE-R

Qu’importe le prix. Souvent il n’a rien a voir avec l’usage

avatar iPop | 

@corben64

La plus grande question reste à savoir si c’est vraiment utile de sortir un truc (quel qu’il soit) en ces moments.

avatar Furious Angel | 

Je pense que c’est encore plus simple que ça. Ca fait dix ans qu’on nous dit que l’AR et la VR sont l’avenir mais jamais le présent. On a eu des démos de 15 minutes chiantes dans des keynotes, pour des usages qui n’ont jamais pris. On a un LiDAR qu’absolument personne n’utilise. On vend un metavers vide de sens, avec des concepts débiles comme un supermarché virtuel, moins pratique qu’un site de commerce classique. Pour le moment, aucun intérêt, donc c’est logique que ca ne suscite aucune envie.

Bref c’est très difficile d’imaginer un usage et une plusvalue. À une heure où on parle de besoin de déconnexion, cet enfermement et cette immersion totale, c’est peut-être même anachronique. Pas la vision de l’avenir que l’on veut.

Peut-être qu’Apple trouvera l’usage génial qui fera envie. Peut-être. Mais c’est très dur à imaginer. Sans compter les contraintes potentielles (objet encombrant, connectivité etc).

Avant la présentation du premier iPhone, on était excités par un iPod et un téléphone dans le même appareil, et la présentation a montré que ça serait bien plus avec une interface révolutionnaire (y’a que des « experts » tech focalisés sur les specs qui n’avaient rien compris). J’ai du mal à imaginer une telle révolution avec un casque…

avatar louisb | 

@Furious Angel

💯 agreed
Le métavers et les lunettes/casques c’est de l’internet de science fiction pas pratique avec un bordel moche sur le nez.
Il faudra un gros coup de révolution sauce Steve Jobs pour que ça marche…

avatar Sindanárië | 

@Furious Angel

🫵🏻☑️

avatar Marius_K | 

@Furious Angel

Très bonne réflexion...
Vu comme c'est parti ces technologies vont connaître le même sort que la télé 3D.

avatar cecile_aelita | 

@Marius_K

C’est dommage parce que le coté « vision à la IronMan » aurait été classe 😋

avatar oomu | 

@cecile_aelita

"C’est dommage parce que le coté « vision à la IronMan » aurait été classe 😋"

pourquoi ?

avatar cecile_aelita | 

@oomu

Question de goût ! C’est comme ça 🙂!
Pourquoi est ce que ma couleur préférée est « lavande »… c’est comme ça 🙂.

avatar pocketalex | 

J'ai adoré lire ton commentaire plein de pertinence après, je pense que tout est dans cette phrase :

"Peut-être qu’Apple trouvera l’usage génial qui fera envie. Peut-être. Mais c’est très dur à imaginer. Sans compter les contraintes potentielles (objet encombrant, connectivité etc)."

On juge une nouvelle technologie sur les pauvres exemples auxquels on a droit actuellement, et qui ne font pas franchement rêver

Avant l'iPhone, les smartphones c'était d'un coté un GSM avec un clavier 9 touches, et de l'autres les PDA qui étaient des appareils pour geeks dont la majorité du grand public se foutaient complètement

Avant le Mac, les ordinateurs c'étaient les MO5 et autres trucs imbitables à brancher sur un écran pour afficher des lignes de commande Basic, il fallait une sacré dose d'esprit visionnaire pour imaginer que tout le monde voudrait en acheter un un jour

L'AR/VR, on en est à la préhistoire et les rares essais foireux sont forcément des bides, Google Glass, tout ça ... les observer et conclure que "c'est nul, c'est de la merde, ça n'intéressera personne" n'est pas forcément la posture la plus maligne

L'histoire nous dira qui a raison, qu'est-ce qui prendra ou ne prendra pas...

avatar Furious Angel | 

@pocketalex

La différence c’est qu’on a déjà des smartphones qui permettent de tout faire. Des choses qu’on ne pouvait pas faire avant (prendre des photos, filmer, payer, consulter ses comptes, calculer un itinéraire, shazamer une chanson, faire une recherche Google…). Tour ça, avant on ne pouvait pas le faire à tout instant dans la rue.

La seule promesse de l’AR/VR, ce ne sont pas de nouveaux usages, mais de faire tour ça autrement.

Donc même si je suis d’accord sur le fait qu’on n’a encore rien vu, on sait déjà que la révolution sera limitée et plus sur la forme que sur le fond.

avatar pocketalex | 

@Furious Angel

Et encore, sur la question des photos/vidéos il y a un gros souci. Avec un appareil qu'on tient dans la main la donne est différente d'avec un appareil discret, que l'on porte sur soi, et qui peut filmer à l'insu de tout le monde

On passe des photos à papa à Black Mirror ... tout peut être filmé tout le temps, avec tous les soucis que cela pose

avatar zoubi2 | 

@Furious Angel

Bon, en gros, j'approuve à 100%.

Et là, je dois dire que Sir Mickaël me surprend... Il pose de bonnes questions, certes, mais en fait il y répond à tous les coups 😀 😘 et ne propose rien qui puisse me convaincre de l'intérêt du truc. Tout le monde pense à la même chose : un GPS en réalité augmentée. Ouaip. Vous vous voyez conduire avec un "casque" sur la tête ?! Tout le monde attend les lunettes et c'est pas pour demain.
Pour les jeux ? Peut-être. Là, d'accord. Mais comme je ne suis pas joueur je m'en tamponne le coquillard. Je laisse ça à mes petits nenfants.

avatar cecile_aelita | 

«  Il n'y a guère que les jeux vidéo qui suscitent encore moins d'intérêt »

Cela permet justement de bien mettre en avant les choix d’Apple je trouve 🙂.
Si même sur un site ultra spécialisé (rempli de geeks et de technophiles) : ça n’intéresse pas plus que ça leur lecteurs … (rappelons quand même que le lectorat type de iGeneration ne représente qu’une infime part de marché de la clientèle cible d’Apple)…. Alors on comprend bien pourquoi Apple ne sort pas de machine ultra dédiée aux gros jeux vidéo 🙂.
Et si même MacG a pu faire ce type de statistiques (que leur lectorat ne s’intéresse pas aux JV), on peut facilement croire qu’apple a des données encore plus fiables et nombreuses à ce sujet 🙂. N’en déplaisent aux geeks et technophiles qui commentent souvent ici que Apple n’y connaît rien etc etc … ☺️ : bien au contraire … Apple a parfaitement compris que sortir une machine « tout public » intéresse beaucoup beaucoup beaucoup beaucoup plus de monde qu’une machine pour du gros jeux vidéo qui n’est qu’une ultra niche 🙂. Du coup leurs choix sont très logiques et pragmatiques je trouve ☺️.

avatar Polochonappleseed | 

@cecile_aelita

Je trouve ça triste ce que tu dit. Les jeux vidéos été il y a quelques années la première industrie du monde. J’aime passer des heures devant mon écran Retina 5K jouer à World of Warcraft et observer tout ses paysages. J’aime regarder mes sims rigoler à la fac et s’inquiéter de leur animal malade. J’aime conquérir l’espace sur Satarcraft ou dominer l’es enfer sur Diablo. Mais j’aime aussi profiter de tout l’univers d’Apple avec leur hyper compatibilité, contrôler le son de mon Apple TV avec l’iPhone, scanner un document sur mon mac depuis mon iPad, utiliser AirPlay sur tout les appareils, déverrouiller mon mac avec mon AppleWatch. Et seul Apple me permet de faire ça. Alors quoi ? Je me sacrifie et je toute la page avec Apple ? Je choisis l’élévation intellectuelle et renie ma plus grande passion ? Non je ne pense pas qu’il faut voir les choses comme ça. Apple est parfait sur certain point mais sur d’autre ils doivent continuer des efforts qu’ils ont commencé. La mise à Jour de Métal pour Métal 3 est tout de même une excellente nouvelle pour l’industrie du Jeu vidéo et pour ses joueurs. Ça nous permettra enfin d’imaginer le portage de très bon jeu sans devoir passer par l’émulation ou l’achat inutile d’une autre machine. Quand on nous dit de faire des efforts pour sauver la planète et qu’en même temps on doivent acheter une autre machine où la première est complètement capables de faire tourner tout les jeux indépendants et récent, je trouve ça un peu grotesque.
Vous autres personnes, vous voyez à travers le spectre de votre vie, c’est très bien, essayez d’imaginer que d’autre personnes puisse aimer la vie autrement !

avatar cecile_aelita | 

@Polochonappleseed

Ah mais je pense pouvoir dire que j’adore les jeux vidéos 😋!

https://www.dropbox.com/s/xbljnbmfzy7kwbc/Photo%2007-07-2018%2021%2049%2040.jpg?dl=0

Mais ça ne veut pas dire que je ne suis pas consciente de la réalité du monde 😊. Même si j’adore les JV, ça reste un marché de niche 🙂

« Je me sacrifie et je toute la page avec Apple ? »

Je ne dis pas le contraire 🙂.
Je dis juste que « pragmatiquement » il est logique qu’Apple s’oriente là où il y a le plus de marché 🙂.
Et le jeux vidéo ne l’est pas (Microsoft Sony et Nintendo sont déjà très implantés …)

avatar bhelden | 

@cecile_aelita

Il manque la ps5 🫢

avatar cecile_aelita | 

@bhelden

Tu as du remarquer que je n’achète « que » les playstation « slim » 😋 (ça commence avec les « jeans » et ça se poursuit avec les consoles 😋

avatar bhelden | 

@cecile_aelita

Ah effectivement… Je n’ai pas enquêté assez 😭 Puis la ps5 actuelle est loin d’être slim… Elle prend une place dit donc… Faut un T2 minimum

avatar cecile_aelita | 

@bhelden

Oui et elles sont souvent moins bruyante et consomment moins 🙂 (en tout cas les 4 premières c’était le cas 🙂)

avatar gwen | 

@cecile_aelita

"Ah mais je pense pouvoir dire que j’adore les jeux vidéos 😋!"

Et apparement c’est une passion qui coûte chère car tu n’as plus les moyens ni de t’acheter des chaussures ni de manger (tu tires la langue) 😂

avatar cecile_aelita | 

@gwen

Pourquoi « ni de manger »?🤨
Et je ne mets jamais de chaussures chez moi en effet 😅

avatar Gerrer | 

@cecile_aelita

Surtout que dans l’imaginaire collectif, Apple n’es pas synonyme de jv. Essaye de dire as un geek que tu joues sur Mac et regarde sa réaction…pareil sur jvc ou des qu’ils sortent un « article » sur Apple , les gens disent tout de suite « quel es le rapport avec le jv ? Vous vous prenez pour macg as parlé d’Apple ? Il es bien le chèque »…bref , ce genre de commentaires.🤣👌

avatar Lu Canneberges | 

@Polochonappleseed

+ 1000 pour les jeux vidéos et le fait de devoir acheter d’autres machines alors que la première en est parfaitement capable, dans un monde fini et déprimant où il faut à la fois préserver les ressources et des instants de plaisir ludiques…

avatar totoguile | 

alors juste un petit fun fact : Apple fait plus d'argent dans les jeux videos que Microsoft ou nintendo ...
Le jeu video c'est un vrai business pour Apple !

https://belgium-iphone.lesoir.be/2022/06/01/apple-gagne-plus-dargent-que-microsoft-avec-les-jeux-video/

avatar cecile_aelita | 

@totoguile

Oui effectivement mais je parlais de « Gros jeux ». 🙂
Si tu parles de casual game, Apple a déjà des machines parfaites pour ça 🙂

avatar totoguile | 

@cecile_aelita

bah justement, je me demande si un jour Apple ne voudra pas plus : une Apple TV doit probablement etre aussi puissante qu'une nintendo switch. Donc un jour peut-etre qu'apple voudra mettre un peu plus dans ce secteur.
Maintenant, est-ce quil faut un casque de VR pour cela, pas sûr (mais je dirais pas non à un chiplet custom M1+des coeurs graphiques sur un autre die, le tout sur la meme puce, pour une super Apple TV/gaming machine...)

avatar cecile_aelita | 

@totoguile

Pourquoi pas en effet, mais ce que je voulais dire dans mon commentaire, c’est que Apple a raison de ne pas se lancer dans la course aux machines ultra puissantes de gaming 😊. D’un point de vue marché, c’est beaucoup plus interessant de viser le grand public et apple est très bon dans ce secteur 🙂 (meme si les geeks et les technophiles ne le comprennent pas… mais vu que ce ne sont pas eux la cible d’Apple, ce n’est pas bien grave si ils ne comprennent pas 🙂).

Donc les machines M1 par exemple sont de parfaites machines pour le marché du « jeux vidéos » qu’Apple vise. Mais c’est ca que les geeks et technophiles refusent d’accepter 🙂.

avatar totoguile | 

@cecile_aelita

Yep, et la encore l’exemple de Nintendo est intéressant: leurs consoles ne sont pas des foudres de guerre, mais si les jeux sont bien, bah les gens achètent.

avatar cecile_aelita | 

@totoguile

Bah va voir ma photo juste au dessus !! Tu verras que moi j’achète en tout cas 🤪

avatar totoguile | 

@cecile_aelita

Hehe 😀

avatar cecile_aelita | 

@totoguile

Tu vois ! Quand il s’agit d’acheter des consoles de jeux… je ne suis pas la dernière 😋

avatar totoguile | 

@cecile_aelita

Et tu n’as toujours pas essayé Apple Arcade sur ton MBA m1 avec une manette de ps4 pr exemple ? Il y a de très bon jeux, comme ocean horn

avatar cecile_aelita | 

@totoguile

J’avais essayé si!🙂
Mais j’ai de moins en moins le temps de jouer malheureusement !!
Vacances maintenant et j’avoue que ça m’a fait plaisir de me refaire un petit Skyrim hier 🥰😋!!

avatar iPop | 

@cecile_aelita

J’ai été très fan des jeux mais surtout du travail qui s’y trouvait. Puis ces jeux devinrent creux, se ressemblant tous et sans vie.
L’AppStore présenta de nouveaux jeux qui n’étaient pas ennuyeux en 3D, je peux dire que je suis tout à fait la cible.

avatar Oracle | 

Dans mon cas, ce n’est pas limitatif au casque « d’Apple »… je me moque aussi éperdument des casques de la concurrence. Je ne veux pas vivre dans un monde virtuel ou demi virtuel ou virtuel assisté 🤨

avatar Oscar1245780 | 

@Oracle

+💯

avatar fylg | 

Le même avenir que la 3D sur les TV?

avatar Furious Angel | 

@fylg

Pour moi c’est littéralement le même genre de truc sans intérêt. Les écrans pliants aussi.

avatar Sindanárië | 

@Furious Angel

☑️

avatar Florent Morin | 

Je pense qu’on peut comparer cet hypothétique produit (qui n’aura rien à voir avec le metavers de Meta d’après Tim Cook) à la puce Apple Silicon pour Mac.

Pendant des années, Apple a préparé le terrain avec des technologies et des contraintes pas forcément dingo au niveau logiciel. Le 64 bits partout, du UIKit sur Mac, une fusion des APIs. C’était sympa, ça apportait des petits plus, mais c’est tout.
En parallèle, Microsoft avait lancé Windows ARM qui a été un fiasco : donc macOS ARM aurait été un fiasco par prédiction et effet miroir.
Finalement, vu les contraintes élevées, une poignée de développeurs a eu accès au DTK pour la démonstration des premières possibilités aux autres développeurs, juste avant de rendre le DTK accessible au plus grand nombre. De sorte à ce que chacun puisse préparer ses apps avant le lancement du M1.
Et, au lancement de ce dernier, c’était non seulement plus performant que le DTK, mais aussi plus fiable que l’existant et surtout avec un écosystème quasiment intégralement prêt le jour du lancement.

Et je reste intimement convaincu que, si Apple sort un tel produit, il sera avant tout là pour améliorer les usages existants en répondant à un besoin ponctuel. C’est d’ailleurs ce qui ressort des sessions WWDC22, avec un point que Mickaël a bien su relever : gigoter les bras en l’air, avec un sans appareils, c’est usant et absolument pas naturel. Minority Report, ça ne fonctionne qu’au cinéma (mais ça aurait pu fonctionner avec une projection sur plan incliné…).

avatar florent.brie | 

Moi, j’adore ça, j’en ai essayé plusieurs et l’immersion est incroyable. Je l’utilise souvent avec des photos/vidéos que je réalise en 360°, mieux qu’une photo, on est dans la photo 👍

Sinon, le plus utile sera la réalité mixte, pour ne plus porter son téléphone à bout de bras et disposer de pleins d’infos.

Je dispose d’un HUD eye-ride dans mon casque moto et je l’utilise tout le temps, c’est trop bien d’avoir le gps dans un coin de l’œil.

Tous les casques que j’ai tester sont bien mais avec le talent d’Apple, je m’attends au meilleur des mondes.

avatar calotype | 

@florent.brie

Hello,
Ton retour d’expérience m’intéresse. Fais tu références aux visite virtuelles quand tu parles de 360 ?
Si oui quels casques setup fonctionnent bien ?
Merci par avance

avatar florent.brie | 

@calotype

Salut, j’utilisais le Ricoh theta qui est très simple a utiliser, sur un pied photo, tu le commande à distance avec ton téléphone, ce qui permet de se cacher. La photo prend 1 seconde pour un 360°, les photos peuvent être assemblées directement dans Google Street View ou dans d’autres logiciels propriétaires générant des sites web.

avatar calotype | 

@florent.brie

Merci pour la réponse,
Je le suis peut être mal exprimé, je parlais surtout de quels casques pour se projeter dans la visite est adapté à ce genre d’usage?

avatar zoubi2 | 

@florent.brie

"Je dispose d’un HUD eye-ride dans mon casque moto et je l’utilise tout le temps, c’est trop bien d’avoir le gps dans un coin de l’œil."

Je comprends et approuve. Mais si vous me demandez de mettre votre casque quand je conduis ma bagnole... C'est évidemment Niet.

avatar Norandy | 

Je ne suis ps d’accord sur le fait que l’on savait quoi « faire » de l’iPad et de l’Apple Watch… Même Apple ne le savait pas (pour l’Apple Watch)… ce n’est qu’après plusieurs années qu’ils ont commencé à se focaliser sur le fitness et la santé.
Pour l’iPad, à la base cela avait été présenté comme un replaçant des livres d’écoles.
La différence c’est qu’Apple peut se permettre de lancer un produit sans trop savoir quoi en faire et affiner au fil des années et des versions, et c’est ce qu’ils vont faire à mon avis avec le casque.

avatar Derw | 

@Norandy

« Pour l’iPad, à la base cela avait été présenté comme un replaçant des livres d’écoles. »

En fait, il avait été présenté comme un appareil de consultation numérique (livres d’écoles effectivement, mais aussi magazines, livres, sites, vidéos…). Et de nombreuses années, il n’a été presque uniquement cela. Encore aujourd’hui, où ses capacités se sont démultipliées, et les usages avec, pour une part supérieure à 50 % (à mon avis…) les usages restent cantonnés à de la consultation. Même moi qui m’en sers un peu pour du Pro, la part « création de contenu » reste bcp plus faible que la part consultation…

Pages

CONNEXION UTILISATEUR