Comment l'Apple Watch mesure les performances des nageurs

Florian Innocente

Comment s'y prend l'Apple Watch pour calculer l'effort d'un nageur, mesurer la distance parcourue, tenir compte des différences de niveau entre les nageurs. Et est-ce que cela change quelque chose lorsqu'on nage en piscine fermée ou en extérieur ?

Apple a détaillé pour Popular Sciences son approche pour ces différents sujets. 700 nageurs et plus de 1 500 sessions de nage ont servi à poser les bases des activités "Nage en piscine" et "Nage en eau libre" dans l'app Exercices. S'y sont ajoutées des mesures réalisées dans le labo d'Apple, avec ces petits bassins où l'on nage sur place.

Première difficulté, selon qu'on est un pro ou un amateur, la lecture des brassées sera plus ou moins facile pour les algorithmes : « Si vous êtes Michael Phelps, vous produirez des différences très marquées entre ces quatre nages : dos crawlé, nage libre, papillon et brasse ». Chez un nageur du dimanche, les signaux reçus par les gyroscope et accéléromètre seront nettement moins tranchés.

Crédits : Men’s Health / Spencer Lowell

Lorsqu'il s'agit de mesurer la distance parcourue, la montre peut aussi utiliser son GPS quand on pratique la nage ailleurs qu'en piscine fermée. Le signal ne pouvant traverser l'eau, c'est une fois le bras sorti de l'élément liquide que le GPS travaille, il se place donc en mode acquisition dès le départ de la séance pour être toujours à l'affût.

Quelle nage ?

L'Apple Watch est supposée détecter seule le type de nage du sportif. Pour cela, elle lit et interprète la trajectoire du poignet lors de chaque mouvement, au moyen de son gyroscope et de l'accéléromètre. Sauf que la brasse papillon et la nage libre se ressemblent assez de ce point de vue. Par contre, la première peut conduire à une dépense en calories de 40 % supérieure à la seconde, obligeant à faire preuve d'une célérité accrue pour ne pas les confondre.

Il se trouve que ce calcul peut être trompé par un effet de bord des gyroscopes, qui peuvent décréter qu'il y a un mouvement de rotation de l'ordre de 10 degrés par seconde alors que c'est faux. Pour compenser, l'Apple Watch vérifie avec l'accéléromètre si le sujet est effectivement en mouvement, ou s'il est au contraire à l'arrêt — par exemple en pause sur les lignes de flottaison — et dans ce cas, l'info du gyroscope est écartée.

Rotation

Qui dit nage en bassin, dit aussi rotation du corps une fois arrivé au bout de sa ligne d'eau. « Peu importe comment vous tournez, la montre doit à chaque fois le détecter », explique Jay Blahnik, le directeur des technologies santé et fitness d'Apple. Pour cela, la montre se repose sur son gyroscope et l'étude des mouvements effectués selon les trois axes X, Y et Z. C'est ce composant qui va déterminer s'il y a eu rotation du corps à 180°, en observant les changements sur l'axe des Z.

Longueur et calories

Lorsqu'on a ses habitudes pour son rythme nage, la montre va apprendre combien de mouvements vous sont nécessaires pour réaliser une longueur dans ce bassin. Elle peut dès lors en déduire que vous vous êtes arrêté au milieu si, d'un coup, vous n'en produisez que la moitié.

Pour ce calcul de la longueur du bassin, Apple utilise l'estimation donnée par le nageur avant sa séance. Mais celui-ci peut se tromper dans son évaluation. Peu importe, la montre va utiliser vos rotations en fin de ligne pour jauger la longueur de la ligne d'eau.

Quant au calcul des calories dépensées, il ne peut se baser uniquement sur le nombre de longueurs réalisées. Puisqu'un nageur de haut niveau, comparé à un nageur lambda, pourra en faire beaucoup plus, tout en effectuant moins de mouvements et en dépensant moins d'énergie.

L'Apple Watch va donc noter un changement de direction du nageur dans son déplacement, signe qu'il a tourné dans sa ligne d'eau, et compter ses brassées pour en déduire sa dépense calorique. « On ne voulait pas s'en tenir à compter les tours et la distance pour calculer les calories. On voulait mesurer l'efficacité de votre nage et le nombre de mouvements qui vous ont été nécessaires », conclut Ron Huang, responsable des technologies de mouvement et de localisation chez Apple.

avatar

Casodex

Il y a quelque chose que je ne comprends pas. Si on nage dans un couloir de nage face à une turbine de nage et qu’on fait donc du statique mais en nageant est-ce que la montre va prendre en compte l’effort fourni ?
Comme dans l’exemple cité du laboratoire d’Apple est-ce que la montre compte et calcule l’effort fourni par le nageur test ?

avatar

andre.mordi

@Casodex

Le monsieur il te dit que oui

avatar

Bruno de Malaisie

@Casodex

C’est comme sur un tapis de course. Tu ne te déplaces pas, pourtant tu cours:)

avatar

miczuc

Il ne s’est pas trompé de casserole Gordon Ramsey ?

avatar

Hoppy

@miczuc

C’est vrai que le mec lui ressemble j’ai également pensé a lui!

avatar

coolhead

Article intéressant. Aurez vous le même type d’analyse pour les autres sports ?
Et comment savoir si Apple apportera des compléments aux exercices « autre » que nous pouvons tagger Yoga, Basket, ....
la montre sera t elle capable d’observer nos mouvements sur un terrain de handball, football, basket-ball ? Grâce au GPS et la direction de nos gestes, par extrapolation, ne pourrait elle pas en déduire les coordonnées du terrain ?
Pourquoi avoir ajouter des rubriques nommées pour des sports que nous catégorisons dans des tags si ce n’est que pour trier des types d’activités ? N’ont ils pas dans les cartons des détails plus précis liés à tous ces sports ?

avatar

Gladjessca

À la lecture de votre article je comprends mieux pourquoi dimanche, après des longueurs et exercices, le résultat a été : 0 longueurs 0 mètres !!!

avatar

iNup

@Gladjessca

Vous nagez le mauvais jour.

avatar

pim

@ Gladjessca

Si vous faites comme moi, c'est-à-dire du barbotage de jeune chiot lâché pour la première fois dans l'eau, peut-être qu'il serait pertinent de placer la montrer sur un pied !

(je dis ça au pif, je n'ai pas le moyen de le vérifier avec une série 0 !)

avatar

bbtom007

@Gladjessca

Le maître nageur sauveteur n’a pas d’apple watch ?

avatar

Gladjessca

@bbtom007

Non, dommage j’aurais bien croisé nos Watch...

avatar

Rigat0n

@Gladjessca

"Vous ne nagez pas de la bonne façon"

avatar

monsieurg33K

J’ai l’impression que mon AW S3 calcule mal mes distances parcourues lors de mes courses. Encore ce dimanche, elle me dit que j’ai fait 4,68km alors que j’ai fait 5km (course en compétition), du coup ça fausse également mon rythme au km. Franchement agaçant à ce prix là.

avatar

Gladjessca

@monsieurg33K

Vous aussi c’était dimanche, elles n’aiment peut-être pas ça !!!

avatar

Shew

@monsieurg33K

C’est pour ça que j’ai choisi la Garmin Fenix 3 HR. La précision est redoutable et elle est très bien pensée pour nager. On peut enregistrer les entraînements et les déclencher quand on veut :). C’est parfait !

avatar

stemou75

@Shew

La Garmin c'est une montre conçue pour le sport avec 2 semaines d'autonomie et étanche à 100 m.

L'Apple Watch c'est une montre qui se veut mode avec plein de jolis bracelets, et tout ça quoi.....

avatar

Hoppy

@stemou75

Justement en parlant de Garmin. Ce qui me manque c’est de pouvoir lorsque, je fais mes séries, pouvoir avoir une vibration que l’on puisse régler tout les 500 mètres (pour moi) cela me permettrait de savoir le nombre de kilomètres que je fais alors que je continue de nager. Autres choses j’aimerais pouvoir lors de mes brasées pouvoir voir en gros la distance parcourue et seulement cette information. Le petit bois ton pour faire un split utile lors de séries et la couronne l’arrêt de la séance!

avatar

PierreBondurant

Je me demandais comment la montre faisait pour compter les longueurs, l’axe des Z a 180 degrés, imparable!
Merci pour l’article, c’est vraiment intéressant de savoir comment est calibré l’algorithme

Par contre j’étais étonné d’apprendre que le GPS fonctionnait pas sous l’eau. En plongée, je comprends mais même à qq cm sous la surface?

avatar

Bruno de Malaisie

@PierreBondurant

Je pense que c’est parce que l’AW est en mode piscine et que de fait, ça la déconnecte du GPS. Supposition de ma part...

avatar

lavazza

Bonjour moi j’ai une seul chose à dire une fois sorti de l’eaux il est impossible d’arrêté votre séance il faut sécher la montre puit sécher votre doigt pour la glisser de droite à gauche pour enfin appuyer sur fin. sérieux l’ingénieur aurait pas put penser à arrêter la séance en pressent un bouton sur le cotée

avatar

macfab

@lavazza

Je suis totalement d’accord avec toi c’est une vrai galère. C’est pas faute d’essayer sur le bord de la ligne...

avatar

Bruno de Malaisie

Très intéressant article que je vais mettre en pratique d’ici demain. Je n’ai pas eu encore l’occasion de réellement nager avec mon Watch Series 2!!!

avatar

yaya31832

J’aimerais bien que le tennis soit inclus dans les sports supportés par la montre soit dit en passant

avatar

alfatech

@yaya31832

"J’aimerais bien que le tennis soit inclus dans les sports supportés par la montre soit dit en passant"

Et moi la corde à sauter.

avatar

jnargeolet

@lavazza

Il faut appuyer sur la couronne et le bouton en dessous pour mettre en pause la séance.
Le bon geste est confirmé par une vibration.
Ça laisse le temps de sortir et de sécher la montre

J

avatar

NEWIPHONE76

@jnargeolet

Ah super merci ! Je perdais comme les autres un temps fou pour arriver à la mettre en pause ou l’arrêter !

avatar

lavazza

@jnargeolet

Bien merci je ne l’avait pas remarquer cette option. existe t’elle depuis longtemps ?

avatar

victoireviclaux

Je l'utilise et c'est relativement précis. 👌

avatar

guijou

Une chose aussi que l’apple watch ne semble pas prendre en compte : lorsque l’on nage avec une planche dans les mains... pour ne travailler que les jambes par exemple, dans un exercice avec des palmes. Il n’y a pas de mouvement significatif du poignet, et dans mon cas, pas de décompte de longueurs... c’est très dommage!

avatar

lavazza

@guijou

Exacte et c’est dommage toute séance avec planche pas prise à conte 😒

avatar

Hoppy

@guijou

Tu as l’application Swim qui a un "mode drill"

avatar

Christophe Laporte

il y a deux trois apps qui permettent de faire : swim.com swimpro Elles sont malheureusement toutes les deux perfectibles. On reviendra sur tout cela dans un autre article, mais la natation est quoi qu'en dise Apple, est très perfectible sur l'Apple Watch (et les autres montres en général d'ailleurs). Mais j'attend de voir si watchOS 4.1. règle certaines choses d'abord
avatar

xtfer

Franchement merci pour l’information de la mise en pause avec les 2 boutons. Sinon l’app calcule très bien vos temps de pause en automatique, mais ne les remonte pas bien sur Strava par exemple. Ou qu’elle n’indique pas votre vitesse par rapport au temps total hors pauses.

Dommage aussi qu’il n’y ai pas de compteur en pause, important lors des entraînements piscine.
Grosse différence avec Garmin, c’est que la fréquence cardiaque au poignet marche bien en piscine, marche bien tout court en cap et vélo aussi.
Je ne sais pas encore si elle va remplacer ma Garmin 920 XT...qui semble elle se perdre plus souvent sur le nombre de longueurs comptabilisé.

avatar

surfbmx

La nage sportive peut être du fractionné en jambes. C'est à dire du battement (avec ou sans palmes).
Et là, ce n'est pas du tout pris en compte par la montre.
Le calcul est également faussé avec les ondulations.
D'autres montres sont bien plus adaptées et performantes pour la natation.
Après ces essais infructueux, l'impossibilité de servir du chrono dans l'eau, mon Apple Watch reste au sec maintenant.

avatar

MacGruber

Quelqu’un a-t-il une appli de natation à me recommander svp (type Runtastic)?

Avec :

Rythme cardiaque, calories, km, vitesse temps réel et moyenne, etc.

avatar

_Tido_

@Christophe et @xtfer
Je nage comme un pied
Mon style de crawl n'est pas suffisamment propre pour détecter le type de nage et les longueurs sur ma Garmin fenix 3.
J'utilise donc le site http://www.swimmingwatchtools.com/ , qui me permet d'editer mes GPX issues de ma montre. Je ne sais pas si une app de l'apple watch permet d'exporter en GPX, mais si oui, ça peut servir.

avatar

fegalma

Bonjour!
Je me tâte pour acheter ce joli gadget!
Moi, si je nage, c'est surtout pour faire de l'exercice cardio vasculaire dans un pays où il fait trop chaud pour courir et où c'est trop dangereux de pédaler sur les routes.
D'où ma question aux utilisateurs de la watch en mode natation:
Qu'en est-il de la précision de lecture du rythme cardiaque? Est ce que l'enregistrement au cours du temps est fiable?
En effet, le principe utilisé par la ''bête'' (c-à-d mesure de la variation de couleur du sang à travers la peau du poignet) n'est-il pas –gravement?– perturbé par la petite quantité d'eau entre le fond de la montre et le poignet?
Merci d'avance pour vos retours d'expérience!

avatar

duke90000

Pour info l' expédition commence pour les Apple Watch Nike+ cellular

CONNEXION UTILISATEUR