Test de l’Apple Watch Series 1 (2016)

Mickaël Bazoge |

Apple a profité de son special event de rentrée pour remodeler sa famille de montres connectées. La gamme n’est pas moins compliquée à comprendre que celle de l’an dernier, mais cette fois le constructeur a un peu mieux catégorisé ses différentes Apple Watch. Aux côtés des Series 2, Nike+, Edition et Hermès, prennent place les Series 1… qui pourraient bien trouver le succès assez rapidement.

Cliquer pour agrandir

La Series 1, c’est l’Apple Watch originale, celle de 2015, remise au goût du jour. Il est impossible de distinguer les deux générations. Le design n’évolue pas et il faut vraiment retourner la montre pour savoir qu’on a une Series 1 au poignet : c’est le nom qui s’affiche en effet autour du rond en composite qui protège le cardiofréquencemètre. Les Series 2 ont plus de chance, puisqu’elles accueillent une finition en céramique, plus durable et résistante.

On peut s’amuser à lister ce que l’Apple Watch Series 1 n’a pas par rapport à la Series 2 :

  • Pas d’écran plus lumineux (on reste sur du 450 nits, contre 1 000 pour les nouvelles montres) ;
  • pas de GPS ;
  • pas d’étanchéité (mais une simple certification IPX7 synonyme de résistance à l’eau et aux éclaboussures) ;
  • pas de baromètre.

Cette Series 1 n’en demeure pas moins une proposition très intéressante. Et même, peut-être, la plus intéressante depuis le lancement de l’Apple Watch.

Pour les sportifs soucieux de leur budget

Apple oriente clairement la Series 2 vers un public de sportifs. De fait, avec l’étanchéité, un GPS et son baromètre, la nouvelle Apple Watch peut se débrouiller seule pour la plupart des exercices physiques, sans le fil invisible qui retient toujours l’autre modèle avec son iPhone compagnon.

Certes, pour la marche ou pour courir, l’Apple Watch Series 1 sait mesurer la plupart des informations — y compris la distance parcourue, même si cette information est bien moins précise qu’avec le GPS ou, bien sûr, avec un iPhone transporté avec soi.

Cliquer pour agrandir

Pour la natation, c’est non : Apple déconseille d’immerger la montre, mais on peut continuer à la porter pour se laver les mains, sous la pluie ou encore pendant une activité sportive. Certains petits malins ont tout de même tenté le diable avec la première génération, en plongeant et en nageant dans une piscine (lire : L’Apple Watch encore plus résistante sous l’eau que prévu).

Mieux vaut éviter de faire ça dans son bassin municipal, sous peine de se retrouver avec une petite brique au poignet. Mais une immersion accidentelle et éphémère ne devrait pas poser de problème insurmontable à la Series 1. Pour retrouver le plein usage du haut parleur et du micro, il faudra laisser s’évaporer l’eau qui occupe les cavités de ces deux composants.

Elle a tout d’une grande, sauf le prix

Malgré toutes ces fonctions en moins, la Series 1 reste particulièrement attrayante. Pourquoi ? Parce qu’elle intègre le même système sur puce S2 que la Series 2 — rebaptisé S1P en l’absence de GPS. La puissance offerte par deux cœurs permet une meilleure réactivité générale dans l’interface. Les applications se lancent un peu plus rapidement (même si on voudrait que cela soit instantané…), tout est moins « heurté », le démarrage et la restauration des données prennent aussi moins de temps.

Reconnaissons aussi que watchOS 3 fait beaucoup pour accélérer toutes les opérations, et ce pour tous les modèles : le dock, la mise en cache, le rafraîchissement en tâche de fond des informations, la meilleure gestion de la RAM… tout cela concourt à une expérience plus fluide et plus agréable.

Cliquer pour agrandir

Et tout cela sans avoir besoin d’un processeur bi-cœur, comme on peut l’apprécier sur l’Apple Watch de 2015. Néanmoins, la présence du S1P dans la Series 1 est un gage pour l’avenir : les futures fonctionnalités et applications apportées par watchOS et les développeurs tiers se montreront tout aussi performantes sur les deux Series.

Mais ce qui fait véritablement l’intérêt de l’Apple Watch Series 1, c’est son prix. Au moment du lancement de la première génération de la montre, l’étiquette pour les modèles Sport (l’ancienne Series 1, en quelque sorte) variait de 399 € (pour le boîtier 38 mm) à 449 € (42 mm). Les prix de la Series 1 sont de 319 € (38 mm) et 349 € (42 mm).

Même après la baisse de 50 € opérée au printemps sur la gamme Sport, la Series 1 est encore moins chère. Autant dire qu’Apple se donne les moyens d’imposer son produit sur un marché de la montre connectée encore balbutiant (lire : Repositionnée, l'Apple Watch est bien placée pour les ventes de Noël).

À ce niveau de prix, cette Apple Watch est bien positionnée sur le marché des montres connectées d’entrée/milieu de gamme : la Gear S3 de Samsung va coûter entre 349 et 399 €, la ZenWatch 3 (Asus) dans les 249 €. Ces produits ne sont pas encore disponibles sur le marché, tandis que Motorola, Huawei et LG n’auront rien de neuf à présenter avant l’année prochaine faute d’Android Wear 2.0.

Cliquer pour agrandir

Les petites Pebble et leurs prix ras du plancher (la Pebble 2 avec son cardiofréquencemètre coûte 129 €) représentent quant à elles une alternative sympathique mais moins complète en termes d’écosystème et d’intégration avec iOS. Cette situation représente un boulevard pour la Pomme et cette Apple Watch.

Autonomie : 18 heures, pas plus

Les démontages d'iFixit montrent qu’Apple n’a pas fondamentalement modifié les composants ni leur agencement dans les Apple Watch 2015 et la Series 1. À l’exception du SoC S1P évidemment, désormais équipé de deux cœurs.

L'autonomie de la Series 1 devrait donc être similaire aux montres de 2015, et c'est le cas : elle tient environ 18 heures, mais pas plus. On avait été favorablement étonnés de voir l'an dernier des Apple Watch tenir la distance parfois beaucoup plus longtemps que les promesses d'Apple.

À l'intérieur de la Series 1. Image iFixitCliquer pour agrandir

Mais voilà, ma Series 1 de test semble tenir moins longtemps que sa prédécesseure. Au terme d'une journée assez chargée (séance de sport, notifications, un peu d'apps), au bout de 17 h la montre annonçait 10% d'autonomie restante. Avec mon Apple Watch Sport de l'an dernier, pour un même usage, la batterie tenait un peu plus longtemps. La faute en revient sans aucun doute au S1P, plus puissant et certainement un peu plus gourmand que le S1 de la "Series 0" (merci Rez2a). Quoi qu'il en soit, la promesse des 18 h est tenue.

Pour conclure

Cette Apple Watch Series 1 est bien partie pour remporter tous les suffrages. Elle reprend non seulement toutes les fonctions de la première génération, avec en plus un processeur plus véloce qui, grâce aux améliorations logicielles de watchOS 3, permet enfin une utilisation agréable (on n’a pas dit optimale). Ajoutez à cela un prix d’attaque très intéressant, et voici une Apple Watch aussi efficace qu’abordable.

Les innovations matérielles de l’Apple Watch Series 2 restent évidemment substantielles : le GPS et l’étanchéité sont importants, mais ces fonctions s’adressent à des clientèles bien spécifiques. Les sportifs occasionnels, et même les plus aguerris (pour peu qu’ils transportent leur iPhone avec eux), seront bien servis avec la Series 1. Sans trop grever leur budget…

Cerise sur le gâteau, Apple n’a laissé aucune couleur sur le carreau : on retrouve ainsi l’argent, l’or, l’or rose et le joli gris sidéral, accompagnés de bracelets équipés d’un fermoir assorti. Les seules concessions à l’art sont un emballage deux fois moins épais que la Series 2, et l’absence de l’adaptateur secteur. Cela n’enlève rien à l’attrait de cette Apple Watch.

À partir de 319 €

Le choix de la rédaction

Les plus :

  • Prix d’attaque
  • Processeur plus rapide
  • watchOS 3 donne du pep’s supplémentaire
  • Pas de compromis sur les coloris

Les moins :

  • Pas d’amélioration sur la lecture en plein soleil
  • Une autonomie de 18 heures, pas moins mais pas plus
  • Toujours aussi dépendante de l’iPhone
  • Petites économies de bout de chandelle dans l’emballage
avatar natura44 | 

@MacG (et uniquement MacG...) :

Pourriez-vous répondre par oui ou non une bonne fois pour toute à cette question :

Peut-on prendre sa douche avec :
Une Apple Watch Serie 0 ?
Une Apple Watch Serie 1 ?
Une Apple Watch Serie 2 ?

avatar bonjour123 | 

@natura44 :
Les series 0 et series 1 sont certifiées IPX7. Cela veut dire quelle peut etre submergee a 1m de profondeur durant 30 min, donc oui. (Quelqu'un peut confirmer?)

La series 2 peut aller a une profondeur de 50m, donc oui.

avatar bbtom007 | 

Je prends ma douche avec une serie 0 !

avatar bonjour123 | 

@bonjour123 :
Bien qu'apple ne recommande pas de submerger les series 0 et 1

avatar natura44 | 

@bonjour123 :

Justement, d'où ma question, afin d'en avoir le cœur net.

avatar natura44 | 

@bonjour123 :

Merci.
J'attends l'avis "officiel" de la rédac...
C'est vrai question :-)

avatar Mickaël Bazoge | 
Je me douche avec la Series 2, mais pas avec la Series 0 (ni la 1 du coup puisque ce sont les mêmes). Selon Apple, « L’Apple Watch Series 1 et l’Apple Watch (1re génération) résistent à l’eau et aux éclaboussures, mais il est déconseillé de les immerger. » https://support.apple.com/fr-fr/HT205000
avatar natura44 | 

@MickaëlBazoge :

Arffff !
Tu m'as cassé l'espoir donné par Nicolas :-((

avatar Gladjessca | 

@MickaëlBazoge :
Il n'était pourtant pas recommandé de se doucher avec à cause des produits corrosifs et de l'eau chaude. Est-ce une fausse information ?

avatar Vanton | 

@bonjour123

Oui, mais... Le problème c'est le savon !

Une douche à l'eau claire : pas de problème. Une douche avec shampoing : risques pour les joints à long terme

avatar himad | 

@bonjour123 :
Perso, ma Series 0 a très bien tenu le coup en mer du Nord cet été. Plusieurs heures dans l'eau (pas de façon ininterrompue), et 0 souci.

avatar Nicolas Furno | 

@ natura44 : notre réponse "officielle" est la même que celle des lecteurs : oui, pour toutes les versions.

La différence, c'est quand on veut laisser la montre sous l'eau, pas pour la mouiller.

avatar natura44 | 

@nicolasf :

Merci bcp pour la réactivité !

Donc on garde ça comme "officiel" pour tout le monde (?) :

Series 0 :

- Douche : OUI
- Bain : NON
- Piscine / Mer : NON

Series 1 :

- Douche : OUI
- Bain : NON
- Piscine / Mer : NON

Series 2 :

- Douche : OUI
- Bain : OUI
- Piscine / Mer : OUI - 50m

avatar bonjour123 | 

Je songeais justement à l'acheter, suite a votre test positif je crois que je vais passer au Apple store bientot!

avatar Rez2a | 

Pour l'autonomie en baisse par rapport à la version d'avant, je pense qu'il ne faut pas chercher midi à quatorze heures : le nouveau processeur dual-core doit consommer plus que l'ancien.

Perso je ne remarque pas d'amélioration significative au niveau de l'autonomie entre la première Apple Watch et la Series 2, pourtant je n'utilise pas le GPS de la montre et la batterie est plus grosse.

avatar macosZ | 

Moi j'ai un génération 0 et elle tient bien plus que 18 heures.

Je fais presque deux jours avec une charge. Exemple : Montre chargé cette nuit, retirée de son socle à 7h00 du matin. Il est 15h40 il me reste 76% de batterie.

avatar bbtom007 | 

Moi series 0 - 38 mm - 100% a 7h30 - 45 min de sport ce midi - 53%

avatar Mickaël Bazoge | 
Oui, l'autonomie est meilleure sur la Series 0 que la Series 1. Mais comme le dit Rez2a, c'est certainement dû au processeur plus puissant (et plus gourmand) de la Series 1. Ceci étant dit, comme je l'écris dans le test, elle assure 18h donc la promesse est tenue.
avatar macbook60 | 

@MickaëlBazoge :
C'est exactement la même batterie ?

avatar Mickaël Bazoge | 
iFixit dit qu'on peut mettre la batterie de la Series 0 dans la Series 1 et vice versa sans que ça pose aucun problème.
avatar bonjour123 | 

Est ce que l'autonomie d'une 38mm est la meme qu'une 42mm?

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est à peu près équivalent.
avatar Vanton | 

@bonjour123

Non, la 42 s'en sort mieux

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah oui ? Je pensais qu'avec l'écran plus petit, c'était assez proche.
avatar Vanton | 

@MickaëlBazoge

J'ai le souvenir qu'il existait une petite différence. C'est ce qui ressortait des premiers tests d'utilisateurs au lancement. Beaucoup avaient débuté avec une 38mm avant de passer sur une 42mm et avaient constaté un gain. Après ça doit pas se jouer à plusieurs heures... Mais la batterie de la 42mm a quand même 20% de capacité en plus. Pas certain que l'écran plus grand bouffe tout ce surplus d'énergie.

Après j'y mettrais pas ma main à couper ! ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Surtout la main où il y a l'Apple Watch !
avatar glxprod | 

Je vais certainement craqué pour cette Series 1, surtout pour l'argument du prix, et pas un besoin impératif du GPS et étanchéité de la Series 2.
Merci pour ce test

avatar chadwan | 

Il serait intéressant de savoir si l'autonomie de la series 2, avec son iPhone tout le temps sur soi (donc sans utiliser le GPS de l'Apple Watch), est bien plus importante que la series 1. Je me pose cette question car la batterie est plus grosse mais il y un écran plus lumineux donc à voir sur l'autonomie.

avatar natura44 | 

Et voilà ce que je redoutais...
Pas de réponse claire et d'avis tranché :-(

avatar simnico971 | 

7.5/10 pour la Series 2 contre 8/10 pour la Series 1… Vous recommandez donc plutôt l'achat de la S1 ?

avatar Mickaël Bazoge | 

@simnico971

Tout dépend du budget et de l'utilisation. C'est une réponse de Normand mais il faut décider suivant vos propres critères. En ce qui me concerne, d'un point de vue qualité prix et parce que je cours avec mon iPhone je trouve la Séries 1 plus intéressante. Mais si j'avais les sous je prendrais l'Edition ;)

avatar tibcheshire | 

Bonjour à tous, ayant un iPhone en 9.3.3, puis je profiter d'une série 1 ou 2 avec watch os 3 ? Le cas non échéant j'imagine que l'on ne peut pas downgrade ?

avatar Vanton | 

@tibcheshire

On peut pas passer les nouveaux modèles sur watchOS 2 en effet... Et je suppose que la watch imposera la mise à jour de l'iPhone. Elle n'est compatible qu'avec des modèles qui supportent iOS 10 donc je vois mal Apple se priver de forcer la main de ses utilisateurs...

avatar endymion1 | 

J'aimerais une précision sur l'information suivante:
"Certes, pour la marche ou pour courir, l’Apple Watch Series 1 sait mesurer la plupart des informations — y compris la distance parcourue, même si cette information est bien moins précise qu’avec le GPS ou, bien sûr, avec un iPhone transporté avec so"

Il me semble avoir lu que la série 2 n'utilise véritablement son GPS que si l'iPhone n'est pas à proximité; autrement dit, j'en avais déduit que la série 2 faisait comme les série 1 et 0 dans le cas où l'on n'avait son iPhone: elle ne fait qu'afficher la position de l'iPhone...
Donc en quoi, une série 1 est Plus imprécise que l'iPhone? Est ce que je me trompe? Merci

avatar Vanton | 

@endymion1

Tu as raison, les watch préfèrent utiliser les capteurs de l'iPhone s'il est présent, quel que soit le modèle de watch.

Mais ce que dit l'article c'est que si tu sors sans ton téléphone la watch Series 2 est capable d'être assez précise puisqu'elle dispose d'un vrai GPS. Alors que les watch Series 1 et 0 se contentent d'estimer la distance en fonction du nombre de pas et du calibrage que tu auras dû effectuer au préalable avec ton iPhone.

avatar naarin | 

Super article, c'est toujours un plaisir de vous lire !
Par contre, j'aurais aimé éclaircir cette histoire de baromètre. Il n'en est fait mention nulle part dans la fiche produit Apple. Est-ce qu'on a plus d'informations depuis le débat sur l'autre article ?

avatar Stéphane83000 | 

J'ai précommandé une édition Nike !;)

avatar ft5777 | 

Après 10 jours avec ma Series 1 (42mm) je l'ai rendu en Apple Store et je suis retourné sur ma première génération (38mm). La batterie était clairement plus mauvaise que l'ancienne. Je consommais minimum 5% par heure pour un usage normal. Avec ma Series 0 j'en suis à 64% après 10 heures. Je regrette la taille plus grande de la Series 1, je la préférais mais c'est pas possible cette batterie qu'il faut surveiller si jamais je fais un exercice... Je prendrais peut-être la Series 2 plus tard.

avatar Rictusi | 

J'ai craqué pour la séries 1 en day-one aussi. Je l'ai prise pour toutes les raisons évoquées dans l'article, moins cher, bon processeur, pas un besoin impératif d'étanchéité, ni de GPS, surtout si on ne peux pas avoir un itinéraire sans son iPhone. J'aurai bien pris une série 2 mais j'avais peur que ce soit trop pour moi, je n'étais pas sure de la garder, mais maintenant je suis bien content de ma série 1.

Pour l'étanchéité j'évite de la mouiller, même si je sais qu'on doit pouvoir je suis un peu frileux avec ça. J'attends aussi que quelqu'un de la rédaction dise prendre sa douche avec tous les jours depuis des lustres sans problème pour (éventuellement, de temps en temps) le faire.

Enfin niveau autonomie c'est comme vous dite, 18h petante, pas plus pas moins. Il m'est arrivé deux fois de la mettre en mode avion avant de me coucher alors qu'il lui restait 30/35% environ, et le matin elle était éteinte. D'ailleurs si vous avez un moyen à par l'éteindre je suis preneur ! Ou alors je devrais la mettre en mode économie à la place du mode avion ?

Donc vraiment impossible de tenir deux jours pour moi. Pourtant je n'ai pas une activité de malade, je marche environ 8km par jour et je fais 3km de vélo, bref j'utilise l'app exercice une petite heure par jour et le reste c'est du track passif (calcul des pas et des calories), donc c'est pas dingue non plus.

Vos conseils sont les bienvenues ! :)

avatar bbtom007 | 

@Rictusi :
Series 0 je me douche avec depuis 1 a la salle de sport 3-5 fois par semaine pendant 1 an

avatar Rictusi | 

Merci ! ;)

Et pour l'autonomie la nuit ?

Aussi pour l'autonomie de jour, je reçois entre 20 et 50 mails par jour. J'ai lu que certains avaient désactivé les mails pour justement préserver un peu plus la batterie et ne pas se faire harceler. C'est peut-être une piste à explorer..

avatar bbtom007 | 

la nuit ? elle est sur son chargeur ! les notifs a mon avis faut eviter qu'elles soient trop envahissantes !

avatar TomSupraBoy | 

Est-ce que le double des nits sur la Series 2 c'est le jour et la nuit comparé à la Series 1 ?

avatar Vanton | 

@TomSupraBoy

Judicieux choix de mots... ?

avatar Rictusi | 

D'après les tests lu ci et là, c'est surtout en plein soleil que la différence se fait. Après je n'ai aucun problème à lire mes notifs en plein gros soleil avec la 1. Donc je veux bien penser qu'il y a un confort supplémentaire, mais ce n'est pas le jour et la nuit. Le jour et la nuit c'est avec un iPad en plein soleil par exemple, lisibilité catastrophique pour mon air 1 par exemple.

avatar TomSupraBoy | 

@Rictusi :
Ok, merci de ton retour :). Au départ je partais sans hésitation vers la V2 mais après ce test je me demande si je ne vais pas me diriger plutôt vers la V1. Ça me paraît un bon compromis niveau prix et la présence du processeur S1P. Je vais encore réfléchir..

avatar phgerin | 

Série 2, après exactement 24h, sans séance de sport, il reste 74%.

avatar bbtom007 | 

@phgerin :
Fait du sport

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est meilleur (jette un oeil ici : https://www.watchgeneration.fr/tests/2016/09/test-de-lapple-watch-series-2-6468). Même si ce n'est pas encore le top du top, l'écran de la Series 2 est quand même plus lisible en plein soleil.
avatar sachouba | 

"sur le marché des montres connectées d’entrée/milieu de gamme : la Gear S3 de Samsung va coûter entre 349 et 399 €"

La Gear S3 n'est clairement pas bas/milieu de gamme. ^^
Si une smartwatch est bas de gamme dans l'histoire, c'est bien l'Apple Watch Series 1, avec son autonomie anémique, son design banal, ses applications toujours lentes (un peu moins), son manque d'indépendance flagrant et l'absence de fonctionnalités basiques (baromètre...).

La Gear S3 est une gamme au-dessus de la Watch Series 2. Une autonomie de 3 ou 4 jours minimum, un verre de protection Gorilla Glass SR+ (presque aussi résistant aux rayures que le saphir, mais 25% plus transparent et 70% plus résistant aux chutes), une version équipée de la LTE pour être complètement indépendante, un design bien plus travaillé, un cadran rotatif plus pratique...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR