L'Apple Watch rêvée : plus indépendante, plus sportive et plus thérapeutique

Mickaël Bazoge |

Cela aura pris du temps, mais avec la Series 4 de sa montre connectée, Apple a trouvé le bon tempo : un « grand » écran lisible, une autonomie convenable, des performances suffisantes pour répondre efficacement aux besoins de l’utilisateur. La base est désormais bien installée, mais il reste à l’Apple Watch le plus difficile : se rendre complètement indispensable.

Le constructeur californien a lancé l’Apple Watch comme un plat de spaghettis contre un mur : les morceaux qui y sont restés collés ont été gardés. Apple a conservé une partie de l’héritage des prétentions passées (la partie « horlogère », l’aspect communication « intime »), en resserrant les fonctionnalités de sa montre à une poignée de domaines : la connectivité, le suivi sportif et la santé.

Et c’est certainement dans ces trois secteurs qu’Apple va amplifier ses investissements. Les services et les « wearables » — Apple Watch et AirPods — font en effet partie de la solution qui permettra au constructeur de rebondir alors que les ventes d’iPhone sont en phase d’atterrissage. Reste à savoir jusqu’où Apple est prête à aller.

Une Apple Watch vraiment autonome

Avec iOS 5, l’iPhone a coupé le cordon ombilical qui le maintenait dépendant d’iTunes. Depuis 2011, plus besoin de connecter le smartphone à un Mac ou un PC, il est possible de configurer l’appareil sans l’aide d’un ordinateur tiers. Quatre ans après son lancement, l'iPhone gagnait sa liberté.

L’Apple Watch, dont la première génération (la « Séries 0 ») a été lancée en 2015, fêtera ses quatre ans cette année. Alors, pourquoi ne pas imaginer une montre qui, à son tour, deviendrait complètement autonome vis-à-vis de l’iPhone ? Comme avec le smartphone, il suffirait de se connecter à un réseau Wi-Fi pour lancer la configuration initiale de l’Apple Watch, et éventuellement y restaurer une sauvegarde stockée dans iCloud.

L’Apple Watch a d’autant moins besoin d’un iPhone compagnon que le mode de récupération de la montre n’est accessible qu’aux réparateurs agréés (le connecteur six broches est caché et il faut un boîtier spécifique réservé aux centres de réparation d'Apple — situé aux Pays-bas chez nous — et dont les Apple Store ne sont toujours pas équipés). Avec un iPhone ou un iPad, on peut réaliser l’opération soi-même, avec l’aide d’iTunes (il faut un ordinateur) et un peu d’huile de coude.

Le boîtier qui permet de « flasher » une Apple Watch n'est pas disponible pour les Genius des Apple Store : l'opération ne peut être faite que dans les centres de réparation centraux.

Rien ne changerait avec une Apple Watch complètement autonome : pour récupérer une unité « briquée », il faudrait nécessairement se rendre dans un Apple Store. En dehors de ce cas très spécifique, la montre connectée aurait tout à gagner à couper le fil (virtuel) avec un iPhone. Du point de vue d’Apple, ce serait même tout bénéfice : en faisant sauter le préalable de l’iPhone, l’Apple Watch pourrait se retrouver autour de davantage de poignets !

Il serait en effet plus facile de vendre des Apple Watch si celles-ci n’ont pas besoin d’un iPhone lors de leur configuration initiale. À l’heure où les ventes d’iPhone baissent et alors qu’Apple cherche à maximiser les revenus de ses produits vestimentaires, l’argument pourrait faire mouche…

En 2015, Karl Lagerfeld n’avait même pas pris le temps de configurer son Apple Watch en or élégamment offerte par Apple.

Pour l’utilisateur, le processus de configuration serait aussi plus simple. On ne va pas se le cacher, les premiers pas avec l’Apple Watch ne sont pas aussi agréables qu’Apple voudrait le faire croire ; le coup de la reconnaissance du « nuage de points » entre le smartphone et la montre est sympa, mais la suite est moins réjouissante, il faut prendre son mal en patience avant de profiter de sa montre. Et ne pas s’inquiéter si le processus semble bloqué !

Depuis watchOS 4, la procédure de jumelage est simplifiée entre l’Apple Watch et l’iPhone.

L’Apple Watch est déjà en mesure d’accomplir de nombreuses tâches toute seule comme une grande. Les applications Musique et Podcasts peuvent ainsi embarquer leur propre contenu pour une écoute hors connexion (c’est d’autant plus facile que la montre emporte 16 Go de stockage). watchOS 5 permet aussi de choisir depuis la montre de nouvelles villes dans l’app Météo, des fuseaux horaires supplémentaires dans Fuseaux et des entreprises cotées dans Bourse.

L’app Podcasts.
L’app Météo permet de choisir une ville depuis l’Apple Watch.

Mieux, il est possible de sélectionner un réseau Wi-Fi autre que celui de l’iPhone, et le système a même installé dans la montre un navigateur web presque complet !

Griffonner le mot de passe d’un réseau Wi-Fi n’est pas l’opération la plus simple, mais c’est possible, surtout sur les écrans plus grands de la Series 4…

Et puis il y a la connexion cellulaire, qui permet de recevoir et d’envoyer des messages et des appels, d’écouter de la musique en streaming, d’utiliser des applications de manière autonome. Certes, cette connexion est intimement liée au forfait utilisé sur l’iPhone. La démocratisation des forfaits eSIM, grâce aux iPhone XS/XR, permettrait à l’Apple Watch de bénéficier à son tour de ses propres abonnements.

Bien sûr, l’iPhone resterait nécessaire pour un certain nombre de tâches. Ne serait-ce que pour télécharger de nouvelles applications… Malgré tout, Wear OS propose de naviguer et de récupérer des apps directement depuis le poignet. Alors pourquoi pas, un jour, un accès à un App Store optimisé pour l’Apple Watch directement depuis elle ?

Coup d’œil dans le Play Store depuis la TicWatch Pro.

Malgré des écrans plus grands, on sent bien qu’un appareil compagnon reste nécessaire pour modifier et personnaliser certains réglages. Rien n’empêcherait Apple de proposer le jumelage de sa montre avec un autre appareil que l’iPhone : l’iPad pourrait également être un hôte tout à fait compétent à une Apple Watch indépendante. Et pourquoi pas l’hypothétique futur iPod touch ?

Soyons fou et allons jusqu’au bout de la logique : à l’instar d’Apple Music sur Android, Apple pourrait avoir dans ses labos une version Android de l’application Apple Watch. Ce qui permettrait aux centaines de millions d’utilisateurs de smartphones de profiter (et d’acheter) de la montre… Après tout, Apple a bien offert AirPlay 2 et iTunes aux téléviseurs Samsung, alors on peut tout imaginer.

On s’en voudrait pour clore ce chapitre de ne pas citer une fonction qui permettrait à l’Apple Watch de s’émanciper de son statut de montre connectée, pour devenir une montre à part entière : l’affichage de l’heure en continu !

Ce serpent de mer montre sa tête régulièrement depuis 2015. L’Apple Watch devrait être en mesure de toujours présenter l’heure sur son écran, quitte à ce que l’interface du cadran soit réduite à sa plus simple expression pour consommer le moins d’énergie possible. C’est une fonction devenue banale sur les montres des plateformes concurrentes, alors pourquoi pas sur celle d’Apple ?

Une Apple Watch encore plus sportive

Apple continue de mettre le paquet sur le suivi de l’activité physique et sportive de l’utilisateur ; watchOS 5 a inauguré plusieurs nouveautés dans ce domaine, comme des fonctions avancées pour la course (kilomètre glissant, alerte de rythme, cadence par minute) ou la détection automatique d’exercice.

Malgré tout, il est possible d’aller plus loin encore, par exemple en ouvrant la possibilité de lancer des défis d’activité à plusieurs concurrents. Actuellement, cette fonction se limite à un concours contre une seule personne (lire : Astuce watchOS 5 : lancer et gagner un défi Activité).

Dans un défi d’activité, il faut amasser des points pendant 7 jours, en fonction du remplissage des anneaux.

Si watchOS 5 a ajouté la prise en charge du yoga et de la randonnée, les exercices de musculation sont toujours considérés comme des activités « autres ». L’Apple Watch ne sait pas compter les répétitions (le nombre de fois où l’on soulève un haltère). À la décharge de la montre, ce n’est pas évident : comment mesurer le mouvement d’un poids avec le bras qui ne porte pas l’Apple Watch ? Pourtant, un tel exploit est possible, le bracelet Vivosmart 3 de Garmin en est bien capable

Le Vivosmart 3 de Garmin compte les répétitions.

Avec l’intelligence artificielle qui infuse dans toutes les activités d’Apple, compter les répétitions de manière à peu près fiable serait, on l’imagine, de l’ordre du possible. Et en tout cas un atout de plus dans la conquête des salles de sport du monde entier.

Restons un instant dans l’ambiance décontractée et sympathique des salles de sport, pour regretter qu’elles ne soient pas plus nombreuses à proposer des machines de torture de gym compatibles GymKit. Depuis avril 2018, les principaux constructeurs de ces équipements (Cybex, Matrix, Schwinn, Star Trac, StairMaster) se sont engagés auprès d’Apple, mais force est de constater que le rythme de renouvellement des machines dans les salles n’est pas spécialement rapide.

Il suffit d’approcher l’Apple Watch d’un équipement compatible pour activer le jumelage entre les deux appareils.

Rappelons le principe de GymKit : il s’agit de jumeler rapidement, via NFC, une Apple Watch à un équipement sportif (il s’agit surtout de tapis roulant). La montre récupère les données mesurées par la machine, qui sont généralement plus précises que celles relevées par l’Apple Watch. Idéal pour ceux qui veulent suivre au plus près leur activité sportive.

Apple a un rôle à jouer dans le déploiement de GymKit, ne serait-ce qu’en listant les salles de sport où se trouvent des équipements compatibles. À l’heure actuelle, c’est au petit bonheur la chance (lire : Machines d'entraînement et Apple Watch : comment profiter de GymKit dès maintenant ?). Mais peut-être que les réseaux de salles de sport veulent réserver les machines GymKit pour leurs emplacements haut de gamme.

Une Apple Watch toujours plus soucieuse de notre santé

L’Apple Watch se présente comme le mouchard idéal du cœur. Son cardiofréquencemètre, qui au passage s’améliore encore sur la Series 4, mesure en effet régulièrement le pouls de l’utilisateur. La montre peut prévenir en cas de rythme cardiaque trop faible ou trop élevé.

Debout les morts !

Disponible depuis le mois de décembre, watchOS 5.1.2 a apporté deux nouveautés majeures : une fonction d’alerte en cas de fréquence cardiaque irrégulière (ce qui permet de détecter un problème de fibrillation auriculaire), ainsi que l’app ECG pour générer un électrocardiogramme.

Ces deux fonctionnalités, considérées comme des dispositifs médicaux, ne sont disponibles qu’aux États-Unis. Apple cherche à obtenir le feu vert des autorités de santé dans d’autres pays, mais c’est un processus qui demande du temps.

Démonstration en vidéo (et en français) de l’app ECG.

Si déjà le reste du monde pouvait obtenir ces fonctionnalités, ce serait un atout indéniable pour l’Apple Watch ! Car les premiers témoignages d’utilisateurs « sauvés » par leur montre ont commencé à apparaitre (lire : Quand l’Apple Watch Series 4 envoie ses premiers utilisateurs à l’hôpital). Même Tim Cook s’est fait le relais d’une telle histoire tout récemment :

N’oublions pas la détection des chutes, disponible pour tous ceux qui ont la chance de posséder une Apple Watch Series 4. Cette fonction, difficile à déclencher si on fait exprès de tomber, est activée automatiquement chez les utilisateurs de plus de 65 ans et une option est disponible pour l’activer à la main.

Le suivi du sommeil fait déjà partie des fonctions que l’Apple Watch est en mesure d’accomplir, sans l’aide d’Apple. De nombreuses applications permettent de mesurer la qualité de ses nuits de manière assez précise. Le constructeur pourrait cependant aller plus loin encore. Après tout, il a mis la main sur le fabricant de capteur de sommeil Beddit et lancé un nouveau modèle.

Le Beddit 3.5 d’Apple.

Mais un premier test circonstancié du nouveau capteur montre qu’il y a encore beaucoup de travail avant d’obtenir quelque chose de fiable, complet et utile (lire : Le nouveau capteur de sommeil Beddit d'Apple est un cauchemar). Un investissement indispensable qui ne ferait pas peur à une société aux poches aussi profondes…

S’il est toujours très difficile de lire l’avenir d’Apple dans ses brevets, certains permettent d’imaginer des fonctions liées à la santé plus évoluées encore. L’un d’entre eux, remontant au premier trimestre 2017, décrivait un astucieux système pour relever la pression artérielle.

Apple songe également à doter sa montre de capteurs UV. Un brevet, dévoilé en novembre dernier, présente un système qui permettrait à l’Apple Watch de prévenir son porteur qu’il est soumis à une dose élevée d’ultraviolets. De quoi prévenir, à terme, les cancers de la peau… ou les coups de soleil !

Beaucoup attendent aussi Apple sur le terrain de la mesure de glycémie. Les systèmes permettant de mesurer le taux de sucre dans le sang reposent sur des techniques invasives : le capteur mesure la glycémie en analysant une goutte de sang provenant généralement du doigt. Sans oublier une gestion logistique contraignante pour les bandelettes et le nettoyage du dispositif.

Le (pas tout récent) glucomètre iBGStar compatible iPhone de Sanofi.

Il existe des solutions moins invasives comme le FreeStyle Libre, qui s’installe sur la peau pendant 14 jours, mais il y a quand même une aiguille. Le Graal dans ce secteur, c’est de trouver une méthode non invasive. Plusieurs rumeurs sont apparues au printemps 2017 selon lesquelles Apple avait développé un capteur de glycémie sans aiguille. Tim Cook en serait même un des cobayes.

Depuis, plus rien sur ce front. Mais le fait de pouvoir mesurer en tout temps, et sans piqûre, son taux de sucre dans le sang est une perspective très séduisante non seulement pour les diabétiques évidemment, mais aussi pour ceux qui veulent réduire leur consommation de sucre dans le cadre d’un régime, par exemple.

L’Apple Watch Series 4 a marqué un tournant, aussi bien en matière de design que de performances. Pour la Series 5, on imagine mal Apple agrandir encore l’écran, et s’il y a des modifications au niveau des formes, ce sera sans doute à la marge. Bien sûr, il faut s’attendre à une nouvelle puce Sx plus puissante, peut-être plus de stockage, mais la montre en a terminé avec les problèmes de réactivité qui plombaient l’expérience sur les précédentes générations.

Maintenant que le matériel est bien établi, Apple peut concentrer ses efforts sur l’après : l’indépendance de la plateforme, ses capacités de suivi physique et sportive, et ses fonctionnalités santé. Comme le Mac a été le hub de notre vie numérique, et l’iPhone le pivot de notre vie mobile, l’Apple Watch doit désormais se placer au centre de notre vie organique. Une gageure, mais Apple a toutes les cartes en main pour y parvenir.

Pour aller plus loin :
avatar laurent.koehl@gmail.com | 

Une autonomie convenable ? Euhhh n’en faites p s trop quand même.

avatar Mrleblanc101 | 

@laurent.koehl@gmail.com

Je fais deux joues facile, voir trois si je l'éteint la nuit

avatar Dimemas | 

ah en journée aussi nan ?
Parce que bon...

2j c'est pas terrible

avatar Sgt. Pepper | 

Pour couper le lien de la watch avec un iDevice:

Il Suffirait juste de proposer un Service de configuration (et App Store) dans l’iCloud Web...

avatar Louis_EYE | 

Comment j’ai réussi à faire 2 concours en même temps avec un décalage de 3 jours alors ?

avatar iDanny | 

@Louis_EYE

On peut faire plusieurs concours en même temps, mais c’est toujours 1 contre 1.

avatar Louis_EYE | 

@iDanny

Hummm d’accord

avatar shaba | 

Je pense aussi que l’Apple Watch deviendra compatible Android, ça sera un excellent moyen de faire entrer du monde dans l’écosystème Apple.

avatar marc_os | 

-

avatar sabearts | 

Bel article, merci Mickaël

avatar Kriskool | 

Et compatible android ? Et écran bord a bord...

avatar Niteor | 

Encore faut-il finaliser ce qui existe déjà. Je suis toujours surpris qu'on propose une activité randonnée sans que la montre ne propose un accès à la carte. Et que dire de la possibilité d'importer des parcours et de les suivre !

Mais une très bonne montre, malgré tout...

avatar Espcustom | 

J’aime bcp l’analogie avec le plat de spaghettis ! Fallait la trouver celle-là 👍

avatar pagaupa | 

Indispensable? 😂😂😂
On en est loin...

avatar Malouin | 

@pagaupa

Et hop ! Décidément... J’ai eu cette discussion avec un ami hier. Aujourd’hui, si je devais perdre (?) ma Watch, comme mon iPhone, je m’en rachèterai une autre aussitôt !
Cette montre dont je ne voyais pas trop l’utilité m’est devenue indispensable, en vrac :
- réveil et heure de chevet quand je suis en déplacement et à la maison,
- signal du prochain rdv,
- température extérieure,
- billet de train,
- paiement,
- guidage entre deux rdv,
- réponse au téléphone,
- dicter une tache,
- contrôler ma musique,
- me servir de compte à rebours quand je cuisine,
- partir courir avec seulement la montre et des oreillettes (Jabra pour le coup),
- surveiller mon poult quand je courre,
- Et j’en oublie...
... Comme, par exemple et accessoirement, me donner l’heure !

avatar Sgt. Pepper | 

@Malouin

👌
De même , pour moi, meilleur produit Apple dont le potentiel reste est énorme.

avatar Malouin | 

@Sgt. Pepper

Et j’oubliais :
- gestion de mes cartes de fidélités,
- Réception des mails de mes « VIP » très pratique le weekend,
- commande de mon UBER d’un clic,
- réponse à la volée ou par dictée vocale (qui fonctionne extrêmement bien...) à un SMS ou mail...
- Et j’en passe encore.

Oui, je suis d’accord avec vous, cette montre dont je ne voyais pas trop l’utilité m’est de plus en plus indispensable...
Fort potentiel effectivement : avoir tout le temps sur soi un appareil personnalisable avec des bracelets utilisables sur 4 générations et bénéficiant d’une autonomie (très) correcte (j’ai acheté un chargeur nomade pour mes déplacements sur 3 jours au cas ou) est un changement de paradigme !

avatar SebKyz | 

@Malouin

Tout ce que tu cites tu peux le faire de ton iPhone sans plus de gestes.
On va dire que pour toi la Watch est un petit iPhone et que tu peux laisser ce dernier à la maison ou à l’AppleStore.
Pour moi son problème est qu’elle ne soit pas ronde et que son écran soit tout le temps éteint.

avatar Malouin | 

@SebKyz

C’est vrai : elle remplace mon iPhone au quotidien qui peut, ainsi, rester dans ma poche.
Pour mes rdv et dans le cadre de journée chargée elle me permet de repérer en un clin d’oeil mon prochain rdv sans être obligé de lancer Call...
Bref, de plus en plus indispensable que je vous dit !

avatar Kaïdo | 

@SebKyz
Moi qd je lève le poignet l’écran s’allume. Mais a quoi sert de le laisser constamment allumer ?

avatar SebKyz | 

@Kaïdo

Car ça ressemble à un objet éteint ou inerte sur ton bras. C’est quand même pas super joli comme bijou par rapport à une belle montre. Et je ne toune pas forcément le poignet pour lire l’heure, comme discrètement en réunion...
Moi je préfères les montres à aiguilles, comme la Steel HR sport de Withings. Connectée et jolie.

avatar Kaïdo | 

@SebKyz
Pour lire l’heure il suffit d’appuyer sur l’écran ( aussi discret que sur tt autre montre ) . Apres les gout st couleur ne se discute pas , et la voir au poignet éteint avec le contour aluminium c top

avatar SebKyz | 

@Kaïdo

C’est pas aussi discret car l’écran des montres hybrides est toujours visible de toute façon.
Mais après comme tu le dis les goûts et les couleurs...et c’est normal.

avatar Brice21 | 

@SebKyz

Moi je préfère un écran rectangulaire pour lire des textes et mon Apple Watch n’est pas tout le temps éteint. Dès que je la regarde elle s’allume. Et quand je ne la regarde pas, elle n’affiche pas ma vie privée pour tous les gens autour. Bref parfait!

avatar SebKyz | 

@Brice21

Tu regardes toujours ta montre en tournant le poignet dans tous les cas. Ma montre s’allumait souvent même sans tourner le poignet, quand je fais du sport ou quand je fais un peu de manut.
Ta vie privée n’est quand même pas affichée sur l’écran ! Ça tiendrais à pas grand chose alors 🤣
Au moins afficher un cadran simple avec l’heure. Ce que je regrette c’est que l’écran soit noir. C’est un peu comme le passage des anciens téléphones aux iPhone. Pas vraiment top.

avatar Thegoldfinger | 

Idem 👍

avatar Dimemas | 

c'est clair...
Très peu de gens autour de moins l'ont gardé au poignet, elle finit dans un tiroir

Et puis une montre pour remplacer son iPhone ?
à quoi ça sert ?
c'est génial de devoir débourser 1100 euros pour un appareil qu'on utilise jamais alors !

avatar anonx | 

Ça me fera toujours sourire de voir les mots Apple Watch et Sport dans la même phrase...

avatar SebKyz | 

@anonx

Elle fait le taf apparement. C’est pas une Garmin mais en même temps elle est plus discrète.

avatar demus | 

@Mickaël S'il te plait, fais nous un comparatif AW, Vivosmart et Alta HR
Merci beaucoup!!

avatar Moumou92 | 

Indispensable elle l’est déjà... je porte toujours la série 0, je pense la remplacer lorsque Apple sortira la série 5...

avatar Vostorn | 

@Moumou92

Vu le nombre de gens qui n'en ont pas, elle n'est clairement pas indispensable.

Je n'en ai pas, et je me porte très bien.

avatar jazz678 | 

@Vostorn

« Vu le nombre de gens qui n'en ont pas, elle n'est clairement pas indispensable »

Curieux raisonnement..

Le caractère indispensable ne se définit pas par rapport aux gens qui n’en ont pas mais par rapport aux gens qui l’ont et qui ne peuvent s’en passer.

avatar Malouin | 

@jazz678

Bouhhhh ! C’était sans oublié le côté universel et sachant de votre interlocuteur !

avatar Moumou92 | 

@Vostorn

Très drôle comme réflexion... la voiture n’est pas indispensable, vu le nombre de gens qui s’en passe... une maison n’est pas indispensable, il y a plein de gens qui dorment dehors... un smartphone n’est pas indispensable, il y a plein de gens qui vivent sans... un ordinateur n’est pas indispensable, il y a plein de gens qui n’en ont pas...

On peut faire ça avec presque tout... à part l’eau et l’oxygène, rien n’est vraiment indispensable... pourtant si mon Apple Watch venait à me lâcher, je laisserait tout tomber pour aller la remplacer de suite... elle fait tellement parti de mes habitudes quotidiennes que j’aurai beaucoup de mal à m’en passer aujourd’hui...

avatar Lestat1886 | 

« C’est une fonction devenue banale sur les montres des plateformes concurrentes, alors pourquoi pas sur celle d’Apple ? »

Il faudrait que ce soit un affichage à minima et qui puisse être désactivé pour que ce ne soit pas dérangeant dans des endroits sombres (cinéma...).

avatar Mrleblanc101 | 

@Lestat1886

Pas besoin... la luminosité de c'est mode est tellement minime que même dans le noir on ne le remarque pas

avatar Lestat1886 | 

@Mrleblanc101

Assez pour la remarquer dans un cinéma par exemple je trouve :)

avatar Malvik2 | 

Vraiment un excellent article, dommage que le père Tim ne le lira pas (mais qui sait ?!)car c’est une très belle source d’inspiration.👍👍

Je l’ai toujours dit, l’Apple Watch n’est jamais meilleure que lorsqu’elle ne singe pas l’iPhone.

avatar ohmydog | 

J’aimerais bien de mon côté la prise en charge des cours LesMills : bodypump, bodyattack et cie.
Ça serait cool et sûrement plus précis que le « autre »

avatar corben | 

J’attends toujours une Apple Watch amincie et avec une autonomie d’au moins 24h en fonctionnement (pas en veille).
Perso, la santé c’est pas ma première préoccupation. Si déjà ils pouvaient améliorer encore l’ergonomie de l’interface au lieu de tout miser sur les animojis, les défis que je trouve un peu gadget et faire passer la montre pour un appareil médical, ce serait pas mal.

Apple donne l’impression de vouloir sauter les étapes. Il faudrait déjà qu’elle soit une parfaite montre connectée qui remplit sa fonction première avant de lui faire faire tant de choses trop élaborées et non maîtrisées.

Mon cardiologue en a une, plutôt pour s’organiser et recevoir des notifications mais clairement il m’a fait comprendre que pour les mesures il se basait pas sur l’AW

avatar ohmydog | 

@corben

Qui pense sérieusement qu’un Apple Watch remplace les équipements médicaux de cardiologie ? PERSONNE et même pas Apple hein. Faut pas exagérer dans ton propos.
Pour autant, ça n’en fait pas une mauvaise montre, et c’est une mesure en plus, faut pas chercher plus loin.

avatar Dimemas | 

des gens comme on en trouve ici malheureusement.
Et attention ! ils vont te dire que tu es con, même si tu travail dans la santé, c'est ça le plus hilarant.

d'ailleurs au passage, j'ai regarder la fonction ECG dans l'article.
C'est inutilisable.
Bravo Apple pour son marketing ! clap clap !

avatar jazz678 | 

@Dimemas

« d'ailleurs au passage, j'ai regarder la fonction ECG dans l'article.
C'est inutilisable. »

Ce n’est pas inutilisable. C’est pour l’instant indisponible dans certains pays. Nuance.

« Très peu de gens autour de moins l'ont gardé au poignet, elle finit dans un tiroir »

Le monde est vaste. Élargi ton périmètre

avatar C2SC3S | 

@jazz678

Sur LBC alors ?

avatar jazz678 | 

@C2SC3S

???

avatar codeX | 

Comme à l'accoutumé, notre Daktari distille ses impressions urbi et orbi, tout ça du haut de son piédestal. Bien qu'il ne faille jamais tirer sur l'ambulance et ne sachant pas dans quel domaine il travaille, je pense qu'avec une approche aussi sectaire il ne peut être autre chose qu'un brancardier. N'aies pas peur ....... l'Apple Watch n'est pas à la veille de te piquer ton taf.

avatar Luther-Jazz | 

Un prix de base à 249€

avatar iDanny | 

Y a plein de trucs qu’elle pourrait faire seule, mais bizarrement c’est bridé et elle renvoie toujours vers l’iPhone...

Par exemple l’app Mes amis: quand on demande à Siri sur la Watch « où est Machin ? », il répond d’aller voir sur l’iPhone, alors que l’app est dispo sur la Watch et fonctionne très bien... mais il faut la lancer à la main 😑

Idem pour le calendrier: pas possible de demander à Siri de modifier un rdv, et pas non plus de fonction de modif de rdv sur l’interface de la Watch.

Et aussi, il y a plein d’apps qui ne fonctionnent pas en mode autonome mais nécessitent en fait d’avoir l’iPhone à portée (sur lequel l’app « principale » fait le boulot)... du coup, le forfait cellulaire ne sert à rien dans ce cas.

avatar John McClane | 

Ça me rend trop triste la photo de la Watch de Lagerfeld, même pas configurée avec le nuage de points... Quand on pense au prix qu’elle coûte !

Sinon pour une amélioration matérielle possible, j’imagine bien un objectif sur la montre, afin de faire du FaceTime (à la Inspecteur Gadget) ou prendre des photos discrètement...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR