K'Watch Glucose : un bracelet connecté pour suivre la glycémie

Anthony Nelzin-Santos

Alors qu’Apple travaillerait sur la mesure de la glycémie, du moins si l’on en croit la rumeur, PKvitality ouvre les précommandes de la K'Watch Glucose, un moniteur de glycémie « sans prélèvement de sang ». Une simple pression sur la montre permet de relever le taux de glucose non pas dans le plasma sanguin, mais dans le liquide interstitiel.

C’est toute l’astuce du produit de PKvitality, une filiale de PKparis, société connue pour ses clefs USB et ses écouteurs sans-fil. Le dos du boîtier est équipé d’un module interchangeable, la K'apsul, qui contient des « micro-aiguilles » de moins d’un demi-millimètre de longueur. Lorsque l’on presse la montre contre le poignet, ces aiguilles transpercent la peau, mais n’atteignent pas les vaisseaux sanguins ni les nerfs, et ne provoquent donc pas de sensation douloureuse.

Les « bio-capteurs » de la K'apsul prélèvent alors une petite quantité de liquide interstitiel, ce fluide qui baigne les tissus cellulaires, et analysent son taux de glucose. La procédure est plus rapide qu’un prélèvement traditionnel de sang, et surtout plus discrète et moins douloureuse.

Les mesures peuvent être renouvelées tout au long de la journée, y compris pendant les activités sportives (la montre compte d’ailleurs les pas et la distance parcourue). Les données sont transmises à une application, qui est aussi chargée d’envoyer des rappels réguliers à l’utilisateur.

En cela, la K'Watch Glucose est moins précise qu’un moniteur de glucose en continu, qui peut effectuer près de 300 mesures par jour. Mais elle est moins invasive, puisqu’elle ne nécessite pas l’insertion d’un capteur sous la peau. Comme ces capteurs d’ailleurs, la K'apsul doit être changée régulièrement, tous les 30 jours.

Chaque K'apsul vaudra 99,90 €, la montre elle-même valant 249,80 €. En attendant la finalisation des certifications médicales, la montre est proposée à 99,90 € en précommande avec une K'apsul, ou 224,80 € avec trois K'apsul, pour une livraison en 2018.

Le communiqué de presse de PKvitality mentionne Apple et Google : d’ici l’an prochain, les deux sociétés américaines auront peut-être avancé sur le front de la mesure de la glycémie. La prise en charge des moniteurs en continu fait partie des nouveautés de watchOS 4, mise à jour attendue à l’automne.

avatar

wilfried50

100€ une kapsule!! Chaque mois! Bien sûr!

avatar

freedom69

@wilfried50

Je ne trouve pas cela délirant, J'ai une petite fille de 6ans diabétique et elle utilise le système freestyle libre abott et jusqu'au mois de juin ça nous a coûté 59,90€ tout les 14 jours. Moins douloureux que les piqûres aux doigts mais la pose reste douloureuse et délicate donc si un dispositif de ce genre non intrusif fonctionne je suis près à y mettre le prix pour lui soulager de ce désagrément. La notion de "cher" est toujours subjective!

avatar

Terragon

C'est bien, mais ce sera encore mieux si Apple ou une autre entreprise trouve le moyen de vendre un appareil qui ne nécessite pas d'acheter des aiguilles, bandelettes ou "capsules" chaque mois.

avatar

RonDex

Je suis vraiment curieux de connaître exactement le fonctionnement et la fiabilité.

MacG : Est-ce que vous avez des sources sur ces points ? Une étude médicale ?

Pour le moment, je reste extrêmement dubitatif.
Car si on est vraiment capable de mesurer en temps réel la glycémie de façon non invasive (pas de piqûre ou d'implant sous-cutanée) Ça sera vraiment une révolution au quotidien pour les personnes diabétiques insulino-dépendantes.

En tant que geek et médecin, cette question est vraiment extrêmement intéressante pour moi.

avatar

Anthony Nelzin-Santos

@RonDex : il me semble avoir entendu PKvitality parler d'une marge d'erreur de 8 % par rapport aux moniteurs conventionnels. N'étant pas médecin, je ne sais pas si c'est énorme ou respectable, je te laisse nous le dire. Le produit doit encore passer la plupart de ses certifications médicales, par ailleurs.
avatar

Giloup92

@RonDex
Pas de risque d'infection avec ces micro-aiguilles qui transpercent la peau ?

avatar

yorick

Ce n'est pas dangereux ?
Cet appareil semble avoir pour fonction essentiel de suivre la glycémie.
Il parle d'un taux d'erreur de 8 %, mais lorsque la variation du glucose est élevé le taux d'erreur peut facilement de 25%

Ont il comblé ce problème logiciellement ?

avatar

Bigdidou

@yorick

"Ont il comblé ce problème logiciellement ? "
Comment veux-tu ?
Quand il y a une erreur;de la mesure, je vois comment la corriger "de façon logicielle".
A ma connaissance, le seul lecteur de "glycémie" mesurant en fait le taux de glucose dans le liquide interstitiel agrée utilise un long filament planté dans bras. On change la sonde une fois par semaine, je crois.
Là, de telles marges d'erreur, surtout pour les glycémies extrêmes, ça me parait plus dangereux qu'autre chose.
Et on s'en doute, on a l'impression que ça mesure plutôt le taux de glucose dans l'hypoderme, voire de derme.

avatar

occam

Les autres lecteurs on déjà dit ce qu'il y avait à dire sur le fond, et d'autres suivront.

Je m'arrête un instant sur le nom, K'Watch, qui paraît inspiré de Kaamelott, et qui présente des assonances fort malencontreuses, en allemand comme en américain.

En allemand, phonétiquement, K'Watch est l'équivalent du terme familier Quatsch = connerie, idiotie.

En américain, “ to kwetch ” est une variante locale de l'argotique to kvetch, expression d'origine yiddish signifiant râler, se plaindre sans cesse et sans motif. Encore une isophonie dont le SAV pourrait faire les frais...

avatar

lactel

8% à priori c'est pas mal :

ISO guidelines state that blood glucose meters should provide results which fall between the upper and lower error bounds, given in the table below, 95% of the time:

Within ± 0.83 mmol/L of laboratory results at concentrations of under 4.2 mmol/L
Within ± 20% of laboratory results at concentrations of 4.2 mmol/L or more

Et pour le prix sur un mois je pense que ce n'est pas plus cher que les solutions actuelles.
Quand tout est payé par la sécu ou mutuelle on ne se rend pas forcément compte du vrai prix des choses.

avatar

Ielvin

@lactel

1500€ d’insulines pour 2 mois. (Ou quand la sécu découvre que bien doté d’une carte tu n’existe plus chez eux ...)

La marge d’erreur n’en reste pas moins grande.
C’est les prémices, qui a déploré l’absence de frein sur la première « voiture » ? moins l’inventeur que le propriétaire du mur dans lequel elle s’est logée.

Ils feront mieux, les progrès techno et en décortiquant les produits concurrents. Mais cela semble être sur la bonne voie.

En attendant , en invasif le public disposera bientôt de Eversence de Roche.

CONNEXION UTILISATEUR